Les choix télé du 28 septembre de Richard Therrien

Télé

Les choix télé du 28 septembre de Richard Therrien

Richard Therrien
Richard Therrien
Le Soleil
LUNDI

District 31, ICI Télé à 19h

On fait la connaissance d’un nouveau duo de patrouilleurs. Une mère signale la disparition de son fils de sept ans.

La tour, TVA à 19h30

Patrick Huard reçoit des invités dans un loft, dans ce nouveau talk-show quotidien.

LNH: séries éliminatoires, TVA Sports à 20h

Sixième match de finale de la Coupe Stanley entre le Lightning et les Stars.

Richard Therrien
Le Soleil
Richard Therrien
<em>Autiste, maintenant majeur</em>: les défis de l'âge adulte

Télé

Autiste, maintenant majeur: les défis de l'âge adulte

CHRONIQUE / Tous ceux qui ont vu le docu-réalité Autiste, bientôt majeur la saison dernière ont été bouleversés par l’ampleur de la tâche des parents, l’inquiétude à la venue prochaine de la majorité de leur enfant, et des ressources auxquelles ils n’auront plus accès. Mais ils ont surtout fait la connaissance de beaux humains, attachants, drôles, dans un monde pas toujours conciliant. Voir Raphaël Duplessis aller remettre un prix aux Gémeaux dimanche dernier m’a rempli de bonheur; quel aplomb, quelle assurance chez ce jeune homme qui s’est pris en main pour vivre une vie la plus normale et la plus agréable possible.

Producteur de la série chez Pixcom et père de Mathis, lourdement atteint, Charles Lafortune ne pensait jamais que la série allait connaître autant d’impact chez le public. Sa diffusion a changé la vie de ses protagonistes, qu’on s’est mis à reconnaître dans la rue. La plupart ont aimé se voir à la télé. Faut dire que leur réalité était dépeinte avec respect, tendresse et bienveillance, mais vérité aussi, la plus dure soit-elle. Alors que la première série s’inquiétait de l’avenir, les huit nouveaux épisodes d’une demi-heure suivent leur parcours maintenant, alors qu’ils ont atteint la majorité.

Dans Autiste, maintenant majeur, diffusée depuis cette semaine le mercredi à 19h30 sur Moi et cie, nous retrouvons les sept «personnages» de la précédente série, Maëlle, Mathis, Benjamin, Eliott, Raphaël, Malika et Laurent. Deux adultes autistes plus âgés s’ajoutent au groupe, dont Charles-Antoine Blais, 38 ans, qui vit encore chez ses parents, Simon et Sylvie, mais qui s’apprête à vivre en appartement. Moins autonome que Raphaël, mais capable de se débrouiller. Ses parents peuvent le laisser seul une journée, un week-end, même jusqu’à une semaine sans s’inquiéter. De là à vivre seuls en appartement, c’est une étape qu’ils s’apprêtent à vivre devant nos yeux. Et c’est beaucoup moins pénible qu’on pourrait le croire, même que c’est assez heureux, du moins au départ. «L’amour, c’est de leur permettre de sortir du nid», lance sa mère, qui se demande si elle n’a pas été trop protectrice avec lui toutes ces années, sacrifiant une bonne partie de sa vie sociale.

Charles-Antoine a été diagnostiqué sur le tard, à 14 ans. À l’époque, on parlait encore peu d’autisme, un concept avec lequel même les pédiatres étaient peu familiers. Heureusement, les choses ont changé. Ce qui n’a pas changé, c’est toute la complexité bureaucratique entourant l’autisme et les difficultés pour les parents au moment où leur enfant atteint la majorité. On le verra au cours des démarches de Charles Lafortune et Sophie Prégent pour assurer un bel avenir à Mathis : chaque fois, c’est à recommencer, il faut répéter l’évidence, «comme s’il était amputé et que quelqu’un m’appelait pour me dire : “la jambe a-tu repoussé?”»

Justement, comment va Mathis? Ses parents savent bien qu’il ne pourra jamais payer ses comptes lui-même, mais espèrent qu’il arrivera à se laver et à s’habiller seul un jour. Le premier épisode s’ouvre sur un pique-nique l’été dernier en pleine pandémie, où se retrouvent la plupart des familles. Une introduction difficile pour Mathis, qui refuse d’abord de s’y prêter, en crise. Un rappel pour Sophie Prégent des visites chez la belle-famille, souvent raccourcies par les réactions imprévisibles de son fils. Mathis est un adulte, il peut ne pas avoir envie de se prêter à tout ce que ses parents lui proposent. Ceux-ci doivent lâcher prise, suivre son rythme.

«Attelle-toi, parce que la majorité, ça va être quelque chose», se faisait dire Sophie Prégent par des parents qui l’ont vécu avant elle. En pleine deuxième vague de paperasse et de bureaucratie, le couple se demande jusqu’à quand Mathis pourra vivre avec eux. Une question que tous les parents se posent, et dont la réponse est différente pour chacun. Autiste, maintenant majeur, c’est autant d’histoires qu’il y a de familles, le spectre est large malgré les similitudes.

À ces lourds tracas, s’ajoutent des petits moments légers, qui font toute la force de cette série d’émotions en montagnes russes. Pour Benjamin, le fils de Mathieu Gratton et de Patricia Paquin, avoir 18 ans, c’est pouvoir fréquenter les bars, «aller au Jack Saloon» ! Maëlle n’en fait pas trop de cas : la majorité ne sert pas à grand-chose à part voter, consommer de l’alcool et pouvoir conduire. On termine l’épisode toujours aussi touché, plein d’empathie. Voilà une série pas seulement nécessaire, mais qui nourrit l’âme pas mal mieux qu’un bouillon de poulet.

Si vous avez raté la première, elle est disponible sur tva.ca, en plus d’être rediffusée dimanche à 18h sur Moi et cie.

Les choix télé de Richard Therrien

Arts

Les choix télé de Richard Therrien

Richard Therrien
Richard Therrien
Le Soleil

VENDREDI

Pour emporter, ICI ARTV à 20h

Louise Latraverse se confie à France Beaudoin, notamment sur ses années américaines.

SAMEDI

Cette année-là, Télé-Québec à 20h

Retour en 1972 avec René Simard et François Létourneau. Diane Dufresne et Luc Plamondon sont parodiés.

DIMANCHE

Tout le monde en parle, ICI Télé à 20h

En direct: Christian Dubé, Pauline Marois, Patrick Huard, Laurent Duvernay-Tardif, Ron Fournier, Félix Rose et Dominique Fils-Aimé.

Les choix télé de Richard Therrien du 24 septembre

Télé

Les choix télé de Richard Therrien du 24 septembre

Richard Therrien
Richard Therrien
Le Soleil

Infoman, ICI Télé à 19h30
Chantal Lamarre organise un Lip Sync Battle d’éditoriaux de citoyens antimasques avec Daniel Parent, Guylaine Tremblay, Anne-Marie-Cadieux et Michel Laperrière.

Dans les médias, Télé-Québec à 21h
Marie-Louise Arsenault s’entretient avec Sophie Prégent et Christopher Curtis, qui a quitté The Gazette pour démarrer un projet de journalisme indépendant.

14 jours, 12 nuits, Super Écran à 21h
Une femme jouée par Anne Dorval part incognito au Vietnam trouver la mère biologique de l’enfant qu’elle a adopté.

Les choix télé de Richard Therrien du 23 septembre

Télé

Les choix télé de Richard Therrien du 23 septembre

Richard Therrien
Richard Therrien
Le Soleil
Autiste, maintenant majeur, Moi et cie à 19h30

Des défis importants attendent les autistes quand ils atteignent la majorité. On retrouve certaines familles de la première saison et de nouvelles.

Chez Marie-Mai, Canal Vie à 20h

Tout en restant en couple, la chanteuse fait l’acquisition de sa première propriété en solo.

Les enfants de la télé, ICI Télé à 20h

Une spéciale téléréalité avec Jay Du Temple, Marie-Mai, Élyse Marquis, Mathieu Baron, Marie-Eve Janvier, Kim Rusk et Danièle Henkel.

L’émission <em>Les détecteurs de mensonges</em> maintenant en version finlandaise

Télé

L’émission Les détecteurs de mensonges maintenant en version finlandaise

La Presse Canadienne
L’émission Les détecteurs de mensonges a été adaptée par la chaîne finlandaise MVT Oy. Diffusée depuis le 19 septembre, la première saison de l’émission, intitulée Kuutamolla, comprend 10 épisodes de 41 minutes.

Le format québécois est déjà connu des Finlandais pour avoir été adapté une première fois en 2001. Selon Avanti Groupe, l’émission — dont 120 épisodes avaient été produits — avait connu du succès auprès du public.

Richard Therrien
Le Soleil
Richard Therrien
<em>Star Académie</em>: plus humain, moins de potins

Télé

Star Académie: plus humain, moins de potins

CHRONIQUE / Star Académie n'a jamais été Loft Story, mais avait son côté voyeur. Tout cet aspect un peu racoleur de la téléréalité, la nouvelle production n'en veut plus: le Star Académie de 2021, qui apparaîtra cet hiver à TVA, se concentrera sur la musique et sur l'humain.

Le diffuseur a fait cette promesse mardi en dévoilant les grandes lignes de ce retour très attendu, signé Productions Déferlantes. «On a opté pour une approche très humaine, de type documentaire d'observation. On ne souhaitait pas être très voyeurs et invasifs», explique le vice-président des contenus originaux chez Québecor Contenu, Denis Dubois, à quelques jours de la tournée d'auditions à travers le Québec et le Nouveau-Brunswick.

Des 100 meilleurs qu'ils auront trouvés, 22 seront choisis pour prendre part au camp de sélection, qui fera l'objet de deux émissions spéciales en janvier. Quinze d'entre eux seront sélectionnés pour former la cohorte 2021 et participer au premier de 12 directs en février.

S'il y avait un nom qui ne circulait pas parmi les animateurs potentiels, c'était bien celui de Patrice Michaud. L'auteur-compositeur-interprète qui a pondu les succès Mécaniques générales et Kamikaze fait ses débuts comme animateur, à la barre des variétés du dimanche soir. Il avait déjà reçu d'autres offres d'animation depuis deux ans, mais celle-ci arrivait à point. «La musique sera au premier plan. C'est la différence entre l'ancienne mouture et l'actuelle: j'ai eu l'impression qu'on me proposait l'animation d'un spectacle de musique à la télé, plus qu'un spectacle de télé avec de la musique.» L'émission quotidienne, présentée comme un docu-réalité, n'aura plus d'animateur.

Le nom de Mika avait déjà été dévoilé au poste de directeur artistique, mais c'est Lara Fabian qui hérite du titre de directrice de l'Académie, un rôle tour à tour joué par Josélito Michaud, Denise Filiatrault, Denis Bouchard et René Angélil dans l'ancienne version. Gregory Charles, de l'équipe de profs de l'édition 2012, reprend du service en compagnie d'Ariane Moffatt. Deux autres profs seront annoncés bientôt.

Gregory conserve d'excellents souvenirs de son rôle de professeur. «Star Académie, c'est une saison de Formule 1. On a 15 bolides et il faut les amener chaque semaine en course», dit-il, se souvenant des tourments, des remises en question et des défis de ses étudiants, avec qui il a gardé contact. Par ailleurs, on a créé un nouveau cours d'identité artistique, qui sera attribué à plusieurs profs invités, dont Anne Dorval, Yannick Nézet-Séguin et Pepe Munoz, le fameux danseur et chorégraphe de Céline Dion. Celle-ci viendra-t-elle faire son tour aux variétés du dimanche? On n'en est pas là, répond Jean-Philippe Dion. On annonce aussi un laboratoire de création et une chanson-thème originale, créée à 100% par des artistes d'ici, et non empruntée aux classiques de la chanson québécoise comme par les années passées.

La nouvelle production, qui arrive cet hiver à TVA, veut clairement se démarquer de la première version. On insiste sur la diversité des styles, qui faisait défaut à la cuvée d'origine, lisse et uniforme. On abandonne aussi l'élimination par genres. À l'époque, les filles éliminaient l'une d'entre elles avant que les gars en fassent autant la semaine suivante, et ainsi de suite en alternance. En 2020, ça n'a plus sa place, juge la production. Ce sont les profs et la directrice qui désigneront les académiciens qui devront se présenter en évaluation, à partir de leur performance au gala du dimanche.

C'est sûrement pour toutes ces raisons qu'Ariane Moffatt a accepté de joindre le corps professoral de cette nouvelle cuvée, elle qui, à l'époque, refusait de participer à Star Académie. «Notre industrie a tellement évolué depuis, on classe beaucoup moins qu'avant les types de musique dans des cases, quelque chose s'est démocratisé dans les styles et dans la façon de mener sa carrière.» L'idée de mettre les humains au centre du processus de création, d'insister moins sur l'aspect compétitif et sur l'ascension d'une grande star de la chanson, l'ont aussi séduite. «Aujourd'hui, je suis complètement en phase avec le mandat de l'émission et je n'ai pas l'impression de me trahir, d'aller à l'encontre de mes valeurs», affirme l'ancienne coach de La voix.

Alors qu'ils étaient pratiquement coupés du monde dans les précédentes saisons, qu'ils n'avaient droit qu'à un vulgaire appel téléphonique ici et là – rappelez-vous des conversations entre Wilfred et Denise! –, les académiciens auront maintenant accès aux réseaux sociaux et pourront même consulter les journaux. «On ne veut pas que ça les démoralise, que ça teinte leur état d'esprit, que ça crée de la mauvaise compétition dans le groupe, mais tout ça peut arriver dans la vie», explique le producteur Jean-Philippe Dion, qui évoque la possible présence d'un psychologue pour soutenir les participants. Denis Dubois y voit l'occasion de faire de l'éducation autour des réseaux sociaux. «Des fois, ça peut être violent. On va voir l'impact que ça aura sur eux.»

À première vue, tout ce qui m'irritait de Star Académie semble avoir été évacué de la nouvelle formule. J'ai moins l'impression d'assister à la fabrication d'une star, formatée, usinée, qui ne chante pas nécessairement ce dont elle a vraiment envie, et qui s'habille comme on lui a dit de s'habiller. Pourvu qu'on livre la marchandise, qu'on offre un large éventail de styles et qu'on donne beaucoup plus de lest aux candidats. Qu'on les laisse être eux-mêmes.

BON DÉPART POUR DISCUSSIONS AVEC MES PARENTS

Le clan Morency était apparemment fort attendu: le premier épisode de la saison de Discussions avec mes parents a été vu lundi par 1 107 000 fidèles sur ICI Télé, contre 507 000 pour Sucré salé à TVA. La chaîne publique a dominé toute la soirée à partir de District 31, vue par 1 633 000 accros, contre 622 000 pour Refuge animal. Mon fils obtient 709 000, s'approchant d'Une autre histoire, choisie par 777 000. Enfin, avec ses 626 000 téléspectateurs, Fragile prend les devants sur À tour de rôles, la nouveauté de Marie-Eve Janvier, vue par 419 000, et La semaine des 4 Julie, choisie par 217 000 sur Noovo. En début de soirée, OD chez nous attire ses 450 000 irréductibles.

SOPHIE CADIEUX ET ISABELLE BLAIS DANS BÊTE NOIRE

Isabelle Blais est fort occupée par les temps qui courent: en plus de ses rôles dans L'échappée et Faits divers, on la verra dans Bête noire, la nouvelle série de Sophie Deraspe (Antigone), signée Patrick Lowe et Annabelle Poisson. Dans cette minisérie de six épisodes prévue à Séries Plus la saison prochaine, où elle partage l'écran avec Sophie Cadieux, elle jouera la mère d'un adolescent ayant commis un geste impardonnable. Stéphane Gagnon, Martin Dubreuil, Zakary Auclair, Lévi Doré et Pierre-Luc Brillant apparaissent aussi au générique.

<em>Watchmen</em>: les super-héros qui confrontent l’Amérique à ses démons passés et présents

Télé

Watchmen: les super-héros qui confrontent l’Amérique à ses démons passés et présents

Andrew Marszal
Agence France-Presse
LOS ANGELES — Inspirée d’une bédé des années 1980. mais on ne peut plus actuelle, la série Watchmen, qui a triomphé aux Emmy Awards, mêle super-héros violents et satire politique pour mieux mettre la société américaine face à son passé raciste et aux démons qui la déchirent.

Avec onze récompenses à leur actif, les auteurs de la série ont profité dimanche soir de leur quart d’heure de gloire pour revenir sur les traumatismes historiques et les injustices sociales qui minent toujours les États-Unis, tout en laissant la porte ouverte à une éventuelle suite à la mini-série HBO.

Cérémonie virtuelle: l’audience des Emmy Awards au plus bas [VIDÉO]

Télé

Cérémonie virtuelle: l’audience des Emmy Awards au plus bas [VIDÉO]

Agence France-Presse
LOS ANGELES — L’audience de la cérémonie des Emmy Awards, équivalent des Oscars pour la télévision américaine, a atteint dimanche soir le niveau le plus bas de son histoire, malgré une soirée 100% virtuelle sans accroc technique et généralement bien accueillie par la critique.

Selon les chiffres communiqués lundi par la chaîne ABC, qui la retransmettait, la 72e édition des Emmy Awards a rassemblé seulement 6,1 millions de téléspectateurs aux États-Unis, contre 6,9 millions l’an dernier et 10,2 millions en 2018.

Ellen DeGeneres présente ses excuses et souhaite tourner la page [VIDÉO]

Télé

Ellen DeGeneres présente ses excuses et souhaite tourner la page [VIDÉO]

Mark Kennedy
Associated Press
NEW YORK — Ellen DeGeneres a utilisé son monologue d’ouverture de la nouvelle saison de son émission, lundi, pour répondre aux allégations d’«environnement de travail toxique», en s’excusant pour ce «qui n’aurait jamais dû arriver».

«Je sais que je suis dans une position de privilège et de pouvoir et je me rends compte que cela entraîne une responsabilité — et je prends la responsabilité de ce qui se passe à mon émission», a-t-elle déclaré dans une vidéo publiée lundi.

Oubliez <em>La fureur</em> cette année

Télé

Oubliez La fureur cette année

Richard Therrien
Richard Therrien
Le Soleil
BLOGUE / Il n'y aura pas de spéciale de La fureur en janvier prochain. Trop compliqué: avec les contraintes imposées par les normes sanitaires, la direction d'ICI Télé a pris la décision de passer son tour cette année.

Avant la pandémie, on avait pris pour acquis que la spéciale annuelle de La fureur serait de retour pour une troisième année consécutive. Alors que d'autres émissions de variétés peuvent plus facilement se passer de public en studio, La fureur repose sur les réactions des spectateurs et sur la proximité des équipes.

En entrevue avec Paul Houde et Thérèse Parisien dimanche au 98,5 pour parler de la soirée des Prix Gémeaux, Véronique Cloutier a confié que l'équipe a préféré annuler la soirée dans les circonstances.

«Vois-tu ça, les joueurs à deux mètres, pas de public, pas le droit de high five quand t'as une bonne réponse? Voyons, c'est pas le fun!» a-t-elle fait remarquer.

Pierre-Yves Lord ne pourra donc pas prendre sa revanche, après avoir fait perdre son équipe avec une mauvaise réponse – l'animateur a répondu We Will Rock You au lieu de We Are the Champions, ce qui a permis aux filles, qui tiraient pourtant de l'arrière, de l'emporter 14 à 13. L'émission a attiré 1 517 000 téléspectateurs le 4 janvier dernier.

Par ailleurs, Véronique Cloutier a dit que l'équipe des Gémeaux allait bien sûr se plier aux nouvelles exigences de la Santé publique, annoncées lors d'une conférence de presse, dimanche à 17h. Elle a évoqué la possibilité que les spectateurs soient moins nombreux au studio 42 et qu'ils aient à porter le masque durant la cérémonie.

Pour commenter, rendez-vous sur ma page Facebook.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.

Richard Therrien
Le Soleil
Richard Therrien
Des Gémeaux malgré tout 

Télé

Des Gémeaux malgré tout 

CHRONIQUE / On ne peut pas dire que la télé ne méritait pas de gala. Voyez tous les services qu’elle nous a rendus, pauvres confinés, depuis le début de cette pandémie. Prévenante et réconfortante, elle nous aura été essentielle du matin au soir, en direct comme en différé, sur toutes les plateformes. 

Très rapidement, on a rejeté l’idée d’annuler la soirée des 35es prix Gémeaux, présentée dimanche à 20h sur ICI Télé. «En cette année particulière, la télé a pris tout son sens. Les gens se sont tournés vers la télé en direct et le contenu numérique. S’il y a une année qu’il ne fallait pas sauter pour souligner le travail des artisans, c’était cette année», croit fermement Véronique Cloutier, de retour à l’animation.

Et tant pis pour les rabat-joie. «On aura toujours nos détracteurs, des gens pour dire : “franchement, des vedettes qui se donnent des tapes dans le dos entre eux autres”. Mais il y a aussi une grande partie du public qui est attaché à sa télé et à ses vedettes. C’est encore pertinent de le faire.»

Un gala reste un gala. Mais celui de cette année aura une couleur particulière, teintée par la pandémie, mais aussi un peu par les dénonciations, qui ont fait perdre à Maripier Morin et à Julien Lacroix leurs nominations aux Gémeaux. «Il y aura peut-être un ou deux gags là-dessus, mais on n’abordera pas le sujet de front», admet Véronique, qui ne veut pas de malaise dans son gala. 

Ce n’est pas parce qu’il n’y aura pas de tapis rouge que ce gala sera dénué de glamour. N’empêche qu’on a opté pour la sobriété, dans les circonstances. «Je ne me voyais pas rentrer avec des danseurs, faire des grosses jokes d’humour très caustique. Déjà qu’il y a tout un protocole sanitaire pour les nommés, qui doivent être escortés jusqu’à leur siège. Je ne me voyais pas non plus les asseoir là et les écœurer. Ça aurait été déplacé.»

La décision de la Santé publique d’autoriser les lieux publics intérieurs à recevoir 250 personnes a été une bénédiction pour la production. «On a sauté là-dessus. Là, on regarde les cas augmenter et on espère juste se rendre à dimanche!» confie l’animatrice. Si tout va bien, la majorité des nommés seront présents dans le studio 42, préféré au Théâtre Saint-Denis. Une soixantaine de personnes seront assises à des tables avec leurs proches, entourant la scène, au centre du studio. Une trentaine d’autres, seules, assisteront au spectacle dans les estrades, tous à deux mètres de distance, il va sans dire.

Pas question qu’on passe les deux heures en direct à regarder des gagnants remercier sur Skype, de leur salle de lavage. «Tout le monde a été créatif et on a vu le côté débrouillard de notre industrie depuis le début de la pandémie. Le téléspectateur s’habitue à tout. On s’est habitué à voir des gens mal cadrés, pas maquillés, avec un son un peu moyen. Mais là, c’est un gala, et le gala de la télé en plus. Je ne voulais pas qu’on se contente de ça.»

L’animatrice va plus loin en promettant un gala visuellement agréable à regarder, grâce à la réalité augmentée, un procédé souvent utilisé lors des soirées électorales des réseaux français et américains, mais aussi à la Fête du Canada cette année. «C’est comme si on venait juxtaposer un autre décor par-dessus notre décor avec la technologie. Quand c’est bien fait, c’est franchement beau.»

De tout ce que Véronique Cloutier a vu dans sa télé cette année, son cœur balance entre C’est comme ça que je t’aime et Fragile, qu’elle a adorées. «Mais je n’ai pas encore vu La faille, et il paraît que c’est vraiment très bon», prévient-elle. D’ailleurs, C’est comme ça que je t’aime domine avec 15 nominations, suivie de Fragile, qui en obtient 13. Les deux séries viennent à peine de commencer sur ICI Télé après avoir été disponibles sur l’Extra d’ICI Tou.tv. Bye Bye 2019, District 31, La faille et Léo en ont chacune 11.

C’est un automne plus chargé que prévu qui s’annonce pour Véronique Cloutier. Après les Gémeaux, elle entreprend le tournage de L’œil du cyclone, comédie dans laquelle elle incarne la sœur du personnage principal, joué finalement par Christine Beaulieu, venue remplacer Julie Le Breton, prise par le tournage des Beaux malaises 2.0. Véro enregistre également six nouvelles émissions de Rétroviseur, sa série d’entrevues, facile à tourner dans ces conditions. Viendra ensuite 1res fois, diffusée cet hiver sur ICI Télé.

«C’est un tour de force des producteurs, mais aussi des techniciens ce qui se passe en ce moment. En juillet, mon chum [Louis Morissette], qui produit plusieurs fictions, ne croyait pas du tout à la reprise des tournages. Les producteurs se parlaient, Guillaume Lespérance réfléchissait à plein d’affaires. Et ça s’est concrétisé. Tout le monde est hyper vigilant et respectueux parce que personne ne veut retourner chez soi. Le cauchemar des productions en ce moment, c’est d’arrimer les horaires des acteurs qui travaillent tous en même temps.»

C’est l’humoriste Arnaud Soly qui aura la tâche d’animer L’avant-première des Gémeaux, en direct sur ICI ARTV à 14h30. Et qui, de C’est comme ça que je t’aime, Bonsoir bonsoir!, District 31, En direct de l’univers et La vraie nature remportera le prix du public?

Emmy Awards: en direct mais 100% virtuelle

Arts et spectacles

Emmy Awards: en direct mais 100% virtuelle

Andrew Marszal
Agence France-Presse
LOS ANGELES — Pas de tapis rouge, pas de célébrités en tenues de gala, pas de Trône de fer: la 72e édition des Emmy Awards, équivalent des Oscars pour la télévision américaine, doit relever dimanche le pari d’un show 100% virtuel, une première à Hollywood depuis le début de la pandémie.

Le coronavirus bouleverse depuis six mois l’industrie du divertissement, tous les tournages ayant été suspendus en Californie avec le confinement.

Télé: <em>Discussion avec mes parents </em>revient pour une troisième saison 

Télé

Télé: Discussion avec mes parents revient pour une troisième saison 

La Presse Canadienne

DISCUSSION AVEC MES PARENTS Enfin le retour de cette série millionnaire imaginée et jouée par François Morency.

La troisième saison de cette série hilarante débute durement pour François, qui apprend que ses parents louent sa chambre d'enfance à des clients de passage. Et puisque les amours de l'humoriste feront la manchette de sa série au cours de la saison, on fait la rencontre de Virginie, une nouvelle flamme qui a de quoi surprendre lorsqu'elle s'exprime. Il faudra rester à l'écoute durant la saison pour ne pas manquer ce fameux baiser échangé à travers une visière, un geste banal devenu, dans les circonstances pandémiques, une véritable prouesse, et qui aura donné bien du fil à retordre aux comédiens comme à l'équipe technique et à la post-prod. Mais il paraît qu'on va y croire. Dès le lundi 21 septembre à 19h30 sur Ici télé.

L'ACADÉMIE ÉLECTRIQUE DU GUIDE DE L'AUTO  C'est le deuxième épisode de cette série animée par Patrick Benoit où, chaque semaine, un véhicule électrique est piloté par des duos de célébrités qui se prêtent à des duels amicaux. Après José Gaudet et Sam Breton qui se sont affrontés lors de la première, cette semaine c'est l'expert en véhicule motorisé Paul Houde qui affronte Fabien Cloutier, lui-même à bord d'un énorme autobus scolaire électrique Lion, un produit 100 % québécois. Les chroniqueurs Christine Beaulieu et Martin Carli discutent quant à eux du fonctionnement d'un véhicule électrique et des effets de l'électrification des transports. Samedi le 19 septembre à 11h30 à TVA.

CETTE ANNÉE-LÀ  Marc Labrèche et ses collaborateurs revisitent 2006 avec la reine des coeurs du Québec, Guylaine Tremblay. Cette année-là, le public s'éprend d'amour pour la comédienne en lui remettant son premier trophée Artis de la personnalité féminine de l'année. Cet épisode plein de promesses nous laissera voir Marc Labrèche dans la peau de Guillaume Lemay-Thivierge et d'Émilie Bégin. En parodiant l'émission Si on s'aimait, le voilà qui commente deux grands «duels amoureux» du cinéma de cette année-là: Bon cop, bad cop, et Roméo et Juliette. Avec ce qu'on connaît de ses talents pour parodier, ça promet! Sur les ondes de Télé-Québec, samedi le 19 septembre à 20h.

AUTISTE, MAINTENANT MAJEUR On a vu les premières images sur la page Facebook du diffuseur, juste assez en fait pour savoir qu'on ouvrira à nouveau les portes de l'univers de Maëlle, Mathis, Benjamin, Eliott, Raphaël, Malika et Laurent, dans des moments charnières de leur vie. Ne manquez pas la suite de Autiste, bientôt majeur sur MOI ET CIE dès le mercredi 23 septembre, à 19h30.

CHEZ MARIE-MAI Voilà un nouveau magazine réno-déco qui fera découvrir les rénovations de la maison que souhaite aménager l'artiste.

Désireuse de consommer différemment, elle sera épaulée par le designer Erik Maillé. Ce magazine, tourné à la façon d'un documentaire, propose avant tout une incursion dans les réflexions de Marie-Mai, où l'on aborde différentes facettes de l'art de vivre: les amis, la parentalité, le travail et la santé, ainsi qu'un mélange d'inspirations et de trucs réno-déco. La série compte huit épisodes de 30 minutes présentés sur Canal Vie tous les mercredis, à compter du 23 septembre à 20h.

CÉLIBATAIRES À BOUTTE Le public s'apprête à découvrir Sabine, Marie C., Marie G., Marie-Joëlle et Maude, les cinq femmes de cette nouvelle série documentaire. Elles sont maman, queer, entrepreneure ou jeune professionnelle et malgré qu'elles viennent d'univers différents, deux aspects les rapprochent: elles sont célibataires et, «à boutte» de l'être. Le concept: chacune déballe son histoire et ses «pattern amoureux» autour d'un repas et une spécialiste des relations interpersonnelles ponctue les épisodes de ses analyses. Sur Canal Vie dès le mercredi 23 septembre à 20h30.

100 GÉNIES La deuxième saison de ce quiz pour le moins génial est lancée! Bien que l'animateur, P.Y. Lord, ait toujours dit à quel point les 100 génies en studio lui apportaient l'énergie nécessaire pour rendre ce show électrisant, on a pu voir lors de la première qu'il n'a pas perdu une once de ce précieux carburant humain, alors que les règles obligent une réduction considérable du nombre de cerveaux présents. Ils sont donc 31 dans la salle, et 25 une fois que les six joueurs sont sélectionnés. Ce jeudi, les génies de P.Y Lord se creusent les méninges pour découvrir les multiples références au chiffre 4. Sortez vos connaissances en mathématiques, en science, en musique et en arts?. Et osez crier les réponses vers le petit écran? sans passer par quatre chemins! Avec nul autre que le quatuor QW4RTZ à titre d'invité. Sur Ici Télé le 24 septembre à 20h.

TOUT LE MONDE EN PARLE C'est le retour de Guy A. Lepage et de son acolyte, Dany Turcotte. Avec le succès qu'ont connu les émissions en direct pendant le confinement, l'équipe conserve cette formule sans montage ni public en studio. Dès le dimanche 27 septembre à 20h sur Ici télé.

2 FRÈRES, L'IMPROBABLE PARCOURS Pour les fans de La Voix (en ondes précédemment) et autres amoureux de l'univers des chanteurs québécois, TVA propose un portrait du duo composé de Érik et Sonny Caouette, les deux protégés de Mario Pelchat. Ces cinq dernières années, ils ont vendu près de 200 000 albums et le public les adore. En voici plus sur leur carrière et leur vie personnelle, le dimanche 27 septembre prochain à 21h.

Les choix télé de Richard Therrien du 18 septembre

Télé

Les choix télé de Richard Therrien du 18 septembre

VENDREDI

Y’a du monde à messe, Télé-Québec à 20h
Christian Bégin reçoit Sylvie Lavallée, Yannick Nézet-Séguin, Isabelle Picard, Mario Tessier et Martha Wainwright.

SAMEDI

Le Festif! fait sa petite affaire, ICI Télé à 18h30 (seulement à Québec)
Pénélope McQuade arpente les coulisses de cette édition réduite du festival de Baie-Saint-Paul.

DIMANCHE

Prix Gémeaux trente-cinquième édition, ICI Télé à 20h
Du studio 42, Véronique Cloutier anime le gala de la télévision, auquel assisteront la majorité des nommés.

Les choix télé du 17 septembre de Richard Therrien

Télé

Les choix télé du 17 septembre de Richard Therrien

Richard Therrien
Richard Therrien
Le Soleil
JEUDI

De garde 24/7, Télé-Québec à 20h

Retour au plus fort de la première vague, alors que les cas de COVID-19 se multiplient de même que les décès.

Le prochain stand-up, Noovo à 20h

Marie-Lyne Joncas anime cette compétition d’humour, jugée par P-A Méthot, Mariana Mazza et Louis Morissette.

Oka: des deux côtés de la barricade, ICI Télé à 21h

Alain Gravel était à TVA lorsqu’il a couvert la crise d’Oka. Dans ce documentaire, il revient sur le rôle qu’ont joué les médias, avec son collègue mohawk Dan David.

Les choix télé du 16 septembre de Richard Therrien

Télévision

Les choix télé du 16 septembre de Richard Therrien

Richard Therrien
Richard Therrien
Le Soleil
Sucré salé, TVA à 19h30 et 22h35

Invités : Guy A. Lepage, qui célèbre son 60e anniversaire, Isabel Richer et Louane.

C’est comme ça que je t’aime, ICI Télé à 21h

Juillet 1974. Deux couples de Ste-Foy vont reconduire leurs enfants au camp de vacances avant de prendre férocement goût au crime.

La semaine des 4 Julie, Noovo à 21h

L’animatrice reçoit Michel Charette, Julie Perreault, Olivier Niquet, Guillaume Pineault et c’est la première édition des Talents bleus.

Construction osée et direct pour la mini-série <em>The Third Day </em>[VIDÉO]<em></em>

Télé

Construction osée et direct pour la mini-série The Third Day [VIDÉO]

Agence France-Presse
NEW YORK — La mini-série «The Third Day (le troisième jour), co-produite par la chaîne américaine HBO, a fait le pari d’une construction osée, avec un acteur principal différent pour chacune des deux parties et un épisode de 12 heures en direct au milieu.

Elle est diffusée à partir de lundi sur HBO.

Richard Therrien
Le Soleil
Richard Therrien
L’automne en 10 séries

Télé

L’automne en 10 séries

CHRONIQUE / Les services de vidéo en ligne, refuge par excellence durant le confinement, n’ont jamais été aussi prisés que depuis le début de la pandémie. Pour plusieurs, ils ont été un réconfort, une soupape pour freiner l’angoisse et oublier tout le reste. Deuxième vague en vue? Voici une sélection de 10 séries à voir, pour tous les goûts.

1. ESCOUADE 99

Début : 17 septembre
Club illico

À Québec, le poste de police #99 accueille un nouveau commandant, qui veut en faire «le plus performant» de la province. Patrick Huard a réalisé cette adaptation d’un succès américain, Brooklyn Nine-Nine, tournée à Québec. Widemir Normil joue le commandant d’une équipe composée notamment de Mickaël Gouin, Mylène Mackay, Bianca Gervais, Fayolle Jean Jr, Léane Labrèche-Dor et Guy Jodoin. La comédie de 13 épisodes n’est pas sortie que déjà, elle suscite la polémique : le choix de biffer du scénario l’origine latine de deux personnages majeurs a récemment fait bondir une actrice de la série originale américaine, Melissa Fumero.

2. RATCHED

Début : 18 septembre
Netflix

Vous vous souvenez de l’infirmière Mildred Ratched dans Vol au-dessus d’un nid de coucou? Imaginez-la dans la peau de l’incomparable Sarah Paulson, héroïne de la nouvelle série de Ryan Murphy (American Horror Story, Hollywood) sur Netflix. L’oeuvre de huit épisodes relate la genèse de ce personnage emblématique qui donne froid dans le dos, dont vous ne voudriez croiser le chemin pour rien au monde, surtout pas dans un hôpital psychiatrique. Le casting impressionne et intrigue à la fois avec des noms comme Sharon Stone (oui, oui!), Cynthia Nixon (Sexe à New York) et Corey Stoll (House of Cards). 

Les choix télé de Richard Therrien

Télé

Les choix télé de Richard Therrien

Richard Therrien
Richard Therrien
Le Soleil

VENDREDI

Pour emporter, ICI ARTV à 20h

France Beaudoin reçoit les confidences de Julie Snyder.

SAMEDI

En direct de la rentrée, ICI Télé à 18h30

Les vedettes de la grille d’automne voient leurs préférences musicales reprises par leurs chanteurs favoris.

DIMANCHE

La voix: le retour, TVA à 19h

Charles Lafortune propose une rétrospective des émissions de l’hiver avant les Chants de bataille la semaine prochaine.

Décès de l’actrice britannique Diana Rigg, vedette de<em> Chapeau melon et bottes de cuir</em>

Arts et spectacles

Décès de l’actrice britannique Diana Rigg, vedette de Chapeau melon et bottes de cuir

Agence France-Presse
LONDRES — L’actrice britannique Diana Rigg, célèbre pour ses rôles dans les séries cultes Chapeau melon et bottes de cuir et Le trône de fer, est décédée jeudi à l’âge de 82 ans, a indiqué son agent.

«Nous avons l’immense tristesse de vous annoncer que Diana Rigg est morte paisiblement, tôt ce matin», a indiqué son agent Simon Beresford dans un communiqué, précisant qu’elle est décédée «chez elle, entourée de sa famille».

Les choix télé de Richard Therrien du 10 septembre

Télévision

Les choix télé de Richard Therrien du 10 septembre

Richard Therrien
Richard Therrien
Le Soleil

25 ans d’émotions: L’humain avant tout, RDS2 à 19h30
Partout où il passe, Laurent Duvernay-Tardif suscite l’admiration. Récit de son parcours jusqu’à la conquête du Super Bowl.

Deux Amérique, une élection, ICI Télé et ICI RDI à 20h
Entouré d’analystes, Patrice Roy brosse un portrait de la situation, à moins de deux mois des élections présidentielles américaines.

Résistance: la police face au mur, Canal D à 20h
En prenant la direction du service de police de Longueuil, Fady Dagher n’a qu’une idée en tête: recréer le lien de confiance avec la population.

TV5 Monde érige son rempart francophone contre Netflix

Télé

TV5 Monde érige son rempart francophone contre Netflix

Aurélie Carabin
Agence France-Presse
PARIS — Séries suisses ou africaines, films canadiens ou français, mais aussi documentaires, concerts, baladodiffusion... La chaîne internationale francophone TV5 Monde lance mercredi sa plateforme mondiale — et gratuite — de vidéos à la demande, sa réponse «en français» aux géants américains comme Netflix.

Fruit de deux ans de travail, TV5MondePlus entend proposer d’ici à un an 5000 heures de programmes francophones sous-titrés en cinq langues: en anglais, espagnol, arabe, allemand... et en français, pour ceux qui souhaiteraient parfaire leur pratique de la langue de Molière.

<em>L'Incroyable famille Kardashian</em>, c'est fini

Télé

L'Incroyable famille Kardashian, c'est fini

AFP
Agence France-Presse
LOS ANGELES — Coup de tonnerre dans le milieu de la téléréalité: l'émission qui suit les faits et gestes de la famille Kardashian, faisant de ses membres des célébrités dans le monde entier, s'arrêtera l'an prochain, ont annoncé mardi ses protagonistes.

«C'est le coeur gros que nous avons pris la décision difficile, en tant que famille, de dire au revoir à L'Incroyable famille Kardashian», a écrit à l'attention de ses 188 millions d'abonnés sur Instagram Kim Kardashian, la plus connue des fameuses soeurs.

«Après ce qui fera 14 ans, 20 saisons, des centaines d'épisodes, plusieurs émissions dérivées, nous sommes plus que reconnaissants envers vous tous qui nous avez regardés pendant toutes ces années, pendant les bons jours, les mauvais, la joie, les larmes, les nombreuses relations et les enfants», a ajouté la fille de l'avocat d'origine arménienne Robert Kardashian, qui a défendu O.J. Simpson.

«Notre dernière saison sera diffusée en début d'année prochaine, en 2021», a précisé la femme d'affaires et épouse de Kanye West.

«Sans L'Incroyable famille Kardashian, je ne serais pas là où je suis aujourd'hui», a-t-elle encore dit. «Cette émission a fait de nous les personnes que nous sommes et je serai éternellement reconnaissante à tous ceux qui ont joué un rôle dans la construction de nos carrières et le changement pour toujours de nos vies».

Les choix télé de Richard Therrien du 9 septembre

Télévision

Les choix télé de Richard Therrien du 9 septembre

Richard Therrien
Richard Therrien
Le Soleil

Format familial, Télé-Québec à 19h30
Bianca Gervais et Sébastien Diaz fait le bilan de leur confinement avec l’équipe de l’émission.

Bonsoir bonsoir!, ICI Télé à 21h
Dernière de l’été avec Guylaine Tanguay, Marie Denise Pelletier, Fanny Bloom, Bruno Pelletier, Beyries, Kathleen Fortin, grand-maman Claire, France Beaudoin, David Savard et François Legault.

BBQ en boîte, Zeste à 21h30
Mis au défi par Steven Raichlen, Bob le Chef cuisine sur le grill à partir du contenu d’une boîte, avec un cuistot invité.

Mostra: une des stars de <em>The Crown </em>confrontée à la perte d’un enfant à l’écran

Télévision

Mostra: une des stars de The Crown confrontée à la perte d’un enfant à l’écran

AFP
Agence France-Presse
VENISE — L’actrice britannique Vanessa Kirby, qui incarne la princesse Margaret dans la série à succès The Crown, a confié samedi au festival de cinéma de Venise (Italie) que son rôle de femme perdant son enfant lors d’un accouchement à domicile était le plus effrayant qu’elle ait jamais interprété.

L’actrice de 32 ans joue aux côtés de Shia LaBeouf dans Pieces of a woman (Morceaux d’une femme), présenté en compétition à la Mostra.

Le film s’ouvre sur une scène d’accouchement de plusieurs dizaines de minutes, tournée en une seule prise par le réalisateur hongrois Kornel Mundruczo et écrite par sa compagne Kata Weber.

«Ma femme et moi voulions partager avec le public l’une de nos expériences les plus personnelles, à travers l’histoire d’un enfant mort-né, avec l’espoir que l’art peut être le meilleur remède contre la douleur», a affirmé le cinéaste.

Vanessa Kirby a reconnu qu’essayer de rester fidèle à la douleur des femmes rencontrées avant le tournage était «très effrayant».

Mais elle s’est jetée «à corps perdu» dans ce premier rôle sur grand écran, depuis qu’elle a accédé à la célébrité en interprétant la sœur de la reine Elizabeth dans la série à succès de Netflix.

Le réalisateur a reconnu que faire un film «sur la perte d’un bébé» n’était pas l’idée la plus commerciale qui soit.

«Le travail de deuil va au-delà des frontières de la compréhension et du contrôle pour nous tous, mais apporte aussi la capacité de renaître», a-t-il observé.

Le cinéaste et sa femme arboraient tous deux à Venise des tee-shirts avec l’inscription #FreeSZFE, en soutien aux étudiants qui occupent le département de Théâtre et de Cinéma de l’université de Budapest, pour protester contre la nomination par le Premier ministre hongrois Viktor Orban d’un de ses partisans à sa tête.

M. Mundruczo avait auparavant déclaré aux journalistes qu’il avait déménagé à Berlin il y a un peu plus d’un an parce que «la pression s’accentue sur la liberté artistique» en Hongrie. «Mon pays est devenu un peu étrange», a-t-il ajouté.

<em>Charlottesville</em>: les artisans de la haine sont toujours à l’action

Télévision

Charlottesville: les artisans de la haine sont toujours à l’action

La Presse Canadienne
En première partie, le documentaire Charlottesville propose une incursion fascinante en Virginie, mais pas tout à fait la Virginie de bord de mer où se rendent les Québécois avec leur roulotte. Plutôt celle des terres intérieures, chez les suprémacistes blancs et les néonazis à la tête du rassemblement du mois d’août 2017, qui avait fait trois morts à Charlottesville.

Trois ans plus tard, ces violences racistes demeurent impunies et les artisans de la haine sont toujours à l’action. On le découvrira dans l’heure suivante, alors que Les nouveaux nazis américains démontre le renforcement constant et les objectifs terroristes de ces mêmes groupes qui ont, depuis Charlottesville, activement recruté des membres, notamment au sein de l’armée américaine. Sur Investigation, le vendredi 4 septembre, de 22h à minuit.

BBQ EN BOITE — C’est le grand retour de Steven Raichlen qui fera équipe avec Bob le chef, sur Zeste. À chaque émission, Bob arrive chez un amateur de grill avec son barbecue et une boîte mystère. C’est Steven Raichlen qui, de chez-lui et par vidéo, présente le contenu de la boîte et lance un défi. Les fans de BBQ pourront ainsi bénéficier des conseils et astuces du grand maître à travers différentes capsules. Les mercredis à 21h30, on prend des notes gourmandes en vue de nos week-ends d’automne. Dès le 9 septembre sur Zeste.

DEUX AMÉRIQUE, UNE ÉLECTION — Céline Galipeau anime une grande émission spéciale pour faire le point sur la campagne électorale présidentielle et ses enjeux. Si vous avez pris l’air et perdu le fil des événements, c’est l’occasion rêvée pour se remettre dans le bain de l’actualité américaine, ce jeudi 10 septembre à 20h sur Ici télé.

LES MAGAZINES FAMILIAUX — Télé-Québec sonne le glas des reprises estivales avec le retour de ses quatre différents magazines familiaux où tous les sujets qui constituent le nerf de la guerre au sein d’une famille sont abordés. Le lundi, Ça vaut le coût, joyeusement animé par Marie-Soleil Michon; le mardi, Moi j’mange avec Stéphane Bellavance; le mercredi, Format familial avec le couple de parents Sébastien Diaz et Bianca Gervais; et le jeudi, L’indice McSween avec Pierre-Yves McSween. Dès 19h30 à compter du 7 septembre à Télé-Québec.

DE GARDE 24/7 — C’est le retour de ce docu-réalité qui se passe au coeur de l’hôpital Maisonneuve-Rosemont. Ce sera sans le (très) bon Dr Éric Gagnon, qui ne fera qu’une petite apparition au troisième épisode, mais avec tous les (très) bons autres docteurs au coeur d’une nouvelle saison, dès ce jeudi 10 septembre à 20h à Télé-Québec.

RÉSISTANCE: LA POLICE FACE AU MUR — Le chef de la police de Longueuil, Fady Dagher, fait de plus en plus parler de lui. On découvre ici plus en détail les changements qu’il compte apporter au cours des cinq prochaines années. Ce documentaire donne accès à un milieu dans lequel les caméras entrent rarement. Le jeudi 10 septembre à 22h sur Canal D.

POUR EMPORTER — Pour lancer sa saison, France Beaudoin reçoit Julie Snyder. Sans costume extravagant ni tapis roulant, Julie parle de ses ambitions politiques, d’esthétique, de féminisme, de ses peurs, d’Elvis Gratton et de «l’homme mystère». Une rencontre entre deux animatrices et productrices dont la vivacité d’esprit promet une heure enlevante. Vendredi le 11 septembre dès 20h sur ARTV.

C’EST JUSTE DE LA TV — C’est le retour d’Anne-Marie Withenshaw et ses collaboratrices Thérèse Parisien et Nathalie Petrowski, lesquelles accueillent un nouveau venu dans l’équipe, en remplacement de MC Gilles, Nicolas Ouellet. Sujets de l’heure, bons et moins bons coups télévisuels, émissions à surveiller, c’est reparti pour une 14e saison dès vendredi le 11 septembre à 21h sur ARTV.

14 MILLE MILLIONS DE CHOSES À SAVOIR — C’est le retour de ce magazine jeunesse où Pierre-Yves Roy-Desmarais, entouré de ses complices de la première saison (Pier-Luc Funk, Gabrielle Fontaine et Anna Beaupré Moulounda) et d’un nouveau trio (Lou-Pascal Tremblay, Matthieu Pepper et Sarah Laurendeau), tente de dresser un palmarès des savoirs utiles et inutiles. Pour cette deuxième saison, on retrouve les vidéoclips, les reconstitutions «hystériques», l’émission Dan cuisine, les frères Kram et l’hôpital 911, mais l’équipe a aussi conçu de nouveaux univers, dont une parodie de téléromans pour ados, et le garage de la science, qui met en scène un duo explosif! Les samedis à 9h30 dès le 12 septembre sur Ici télé.

FAIRE OEUVRE UTILE — Dans un élan de documentaires touchants, Émilie Perreault reçoit Alexandra Stréliski et Denis Villeneuve. On découvrira, grâce à deux témoignages, de quelle manière ces deux artistes ont chaviré, par leur oeuvre, l’âme d’inconnus, et ce, sans vraiment le savoir. C’est le dernier épisode et ça se passe samedi le 12 septembre à 21h sur Ici télé.

GRANDS FLEUVES DU MONDE — Ne manquez pas cette série extraordinaire de la BBC, présentée en français cette semaine, de lundi à mercredi. Trois fleuves, trois émissions, et ça commence en Amérique du Sud avec l’Amazone, le plus grand fleuve du monde. On y verra ses animaux (dont des dauphins roses), ses paysages étonnants et bien sûr, ses gens. Mardi le 8 septembre, même concept avec le Nil et le 9 septembre, on vogue sur l’indomptable Mississipi. Sur Ici Explora.

Les choix télé de Richard Therrien

Télé et radio

Les choix télé de Richard Therrien

Richard Therrien
Richard Therrien
Le Soleil

VENDREDI

Les derniers humains, Historia à 21h
Une tribu de survivalistes québécois repousse ses limites et se prépare aux pires catastrophes.

SAMEDI

Pleins feux sur Québec, TVA à 13h
Un tour sur le plateau de LOL, on plonge à l’Aquarium du Québec et on rencontre une candidate de Miss Univers Canada.

DIMANCHE

Viens-tu faire un tour?, ICI Télé à 20h
Louise Forestier et Jay Du Temple montent en Cadillac 1968 avec Michel Barrette.

Les choix télé de Richard Therrien du 3 septembre

Télé

Les choix télé de Richard Therrien du 3 septembre

Richard Therrien
Richard Therrien
Le Soleil
JEUDI

Sucré salé, TVA à 18h30 et 22h35

Invités: Marc Messier, Eli Rose et Colette Provencher.

Intouchables, ICI Télé à 20h

Dans ce dernier de quatre épisodes, Marie-Claude Savard s’intéresse au sort des conjointes de hockeyeurs.

La détresse au bout du rang, Canal D à 22h

La réalité des agriculteurs n’est pas toujours rose, comme le constate Stéphane Gendron dans ce documentaire.