<em>Habiter Saint-Sauveur</em>, un balado qui préserve le patrimoine de St-So

Télé et radio

Habiter Saint-Sauveur, un balado qui préserve le patrimoine de St-So

Plusieurs initiatives citoyennes ont raconté de différentes manières le quartier Saint-Jean-Baptiste ou encore le quartier Saint-Roch, mais peu de projets regroupent la mémoire collective du quartier Saint-Sauveur. Pour son nouveau balado, Claire Dumoulin avait envie de visiter l’histoire du quartier, son patrimoine ouvrier et le lègue de celui-ci dans la collectivité.

Dans sa série historique Histoire de raconter, la Ville de Québec invite les citoyens, sous forme de promenade, à visiter des lieux importants de chaque quartier dont celui de Saint-Sauveur. Or, dans une optique patrimoniale, Claire Dumoulin, qui habite le quartier depuis 2012, souhaitait plutôt créer un projet montrant différentes facettes du secteur tout en conservant un aspect pédagogique. 

«Le projet a aussi pour but de vulgariser ce que veut dire le terme "patrimoine" qui est souvent galvaudé. Parce que les gens réagissent chaque fois qu’on détruit une église, mais quand on parle de patrimoine, il faut aussi se questionner. On ne peut pas tout conserver ni tout mettre sous verre. Le paysage change», estime Mme Dumoulin qui aborde de front, dans son premier épisode, les différentes luttes du quartier Saint-Sauveur tel que le combat pour préserver le Centre Durocher.

C’est en 2018, lors du «Forum sur l’accessibilité à la culture dans le quartier Saint-Sauveur», que naît le projet de Claire Dumoulin. Interpellée par le discours de plusieurs citoyens souhaitant connaître davantage le patrimoine du quartier et entendre la parole de leurs aînés, Mme Dumoulin se met tout de suite au travail. «J’avais déjà une expérience en radio à CKRL et en montage vidéo. J’ai aussi fait un baccalauréat en arts visuels et ça faisait longtemps que je souhaitais faire un balado. Le quartier Saint-Sauveur, c’est un quartier riche d’histoires», raconte la jeune femme. 

Accusée de harcèlement, Maripier Morin se retire de la sphère publique

Télé et radio

Accusée de harcèlement, Maripier Morin se retire de la sphère publique

Dans la tourmente depuis qu’elle a été accusée par Safia Nolin de harcèlement et d’agression physique et se voyant larguée par certains de ses partenaires d’affaires, l’animatrice Maripier Morin a déclaré jeudi avoir décidé de s’effacer pour un moment de la sphère publique afin de suivre une thérapie.

«J’ai décidé de prendre une pause de l’ensemble de mes activités professionnelles, et ce, dès maintenant. Je souhaite consacrer cette période pour m’occuper de ma santé physique et mentale», a-t-elle fait savoir par communiqué.

«Je ne cherche pas à excuser mes gestes et mes paroles, je cherche plutôt à comprendre et surtout, à trouver l’aide dont j’ai besoin. J’entame donc une thérapie avec des professionnels de la santé qui sauront m’aider», peut-on aussi lire dans le document.

Mercredi, l’autrice-compositrice-interprète Safia Nolin a utilisé Instagram pour dénoncer une agression dont elle a été victime dans un bar montréalais en 2018. Selon le texte qu’elle a publié en ligne, Maripier Morin a alors tenu des propos à connotation sexuelle et raciste à son endroit, en plus de lui mordre une cuisse.

L’animatrice n’a pas nié les faits, mercredi, offrant plutôt ses excuses à la musicienne. Dans une publication sur Instagram, elle a qualifié son comportement de «répréhensible» et s’est dite «profondément désolée de la situation.»

Dès mercredi soir, la compagnie de lingerie Blush a souhaité se dissocier de Morin. «Il n’y aura aucune collaboration entre Maripier Morin et Blush dans l’avenir. L’abus, quel qu’il soit, et ce type de comportement n’ont jamais et ne seront jamais tolérés par nous», peut-on lire dans un texte publié sur les réseaux sociaux. La collection qui portait le nom de l'animatrice a d'ailleurs été retirée du site Web du détaillant.

La lunetterie BonLook a fait de même jeudi. «Le respect a toujours été en tête de liste de nos valeurs en tant qu’organisation et nous appliquons une politique de tolérance zéro à l’égard du harcèlement sous toutes ses formes, a fait savoir l'équipe de BonLook. C’est pourquoi nous avons pris la décision de mettre fin à notre partenariat avec Maripier Morin. Les actions de cette dernière à l’endroit de Safia Nolin sont inacceptables et ne respectent pas les valeurs de BonLook que nous mettons en application à l’interne comme à l’externe.»

Une première série télévisée pour Sophie Deraspe 

Arts

Une première série télévisée pour Sophie Deraspe 

Sophie Deraspe réalisera la prochaine production originale de Séries Plus. Celle dont le film Antigone a représenté le Canada aux Oscars l’an dernier sera derrière Bête noire, une fiction de six épisodes de 60 minutes.

Le choix de la distribution de la série dont le tournage débutera dès que possible est en cours. La diffusion est prévue l’an prochain. 

La production de la série dont les textes sont signés Patrick Lowe et Annabelle Poisson est confiée à Encore télévision. 

Bête noire est un drame «poignant et captivant» qui présente les effets collatéraux d’un geste impardonnable commis par un adolescent de 16 ans. La psychiatre-coroner chargée de l’enquête et la mère de l’ado tentent de comprendre comment il en est arrivé là.

«Dès le début du projet, la qualité des scénarios de Bête noire nous a enchantés. Je suis convaincue que Sophie Deraspe ajoutera beaucoup d’humanité à la réalisation. C’est un privilège de travailler avec Encore Télévision afin de mettre à l’écran une nouvelle série québécoise de haut calibre», affirme Julie Godon, directrice principale des chaînes spécialisées francophones chez Corus.

Katherine Levac animera <em>L’amour est dans le pré</em>

Télé

Katherine Levac animera L’amour est dans le pré

L’humoriste Katherine Levac sera à la barre de la prochaine saison de L’amour est dans le pré.

La populaire émission de téléréalité était jusqu’ici animée par Marie-Ève Janvier. Cette dernière à indiqué en juin dernier qu’elle quittait l’émission qu’elle a animée pendant huit ans.

Katherine Levac la remplacera à partir de la neuvième saison, qui démarrera à l’hiver sur V télé. 

L’humoriste franco-ontarienne, qui a grandi sur une ferme avicole à St-Bernardin, dans l’Est ontarien, se dit «fan de la première heure» de l’émission.  «Ces gens-là [les exploitants agricoles et candidats de l’émission], j’ai leur bonheur à cœur, parce que j’ai l’impression de les connaître: c’est mon père, c’est mon grand-père, [ce sont] mes cousins», partage Katherine Levac dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux de la chaîne de télé.

La future animatrice «connaît par cœur les histoires d’amour des saisons passées et elle a plus que hâte d’accompagner les nouveaux célibataires du monde agricole dans la plus grande aventure de leur vie!» souligne V Télé dans un communiqué envoyé jeudi matin.

«Je suis extrêmement heureuse de ce nouveau mandat!» a souligné l’humoriste, ravie de l’opportunité que lui tend V de reprendre la barre de cette émission «si chère au public québécois». «Je ne pouvais pas demander mieux comme premier rôle à l’animation d’une émission.»

«Je suis une adepte de l’émission depuis ses débuts. Voir des histoires d’amour sincères se développer, s’attacher à des gens authentiques, c’est ce qui vient tous nous chercher dans L’Amour est dans le pré. Je me retrouve dans ces personnes vraies au cœur vaillant. J’ai très hâte de les accompagner dans leur quête amoureuse et de pouvoir être là, avec eux», s’enthousiasme Katherine Levac.

La vedette de <em>Glee</em> Naya Rivera portée disparue, possible noyade

Arts et spectacles

La vedette de Glee Naya Rivera portée disparue, possible noyade

LOS ANGELES — Une vedette de la série télévisée Glee Naya Rivera est portée disparue et des recherches se poursuivront jeudi pour la retrouver dans un lac en Californie où elle pourrait s’être noyée, selon des responsables locaux.

Les services de police de Ventura County ont tweeté qu’ils recherchaient une «possible victime de noyade» dans le lac et qu’une équipe de plongeurs avait été déployée sur les lieux.

Prix Gémeaux : <em>C’est comme ça que je t’aime</em> décroche 15 nominations

Arts et spectacles

Prix Gémeaux : C’est comme ça que je t’aime décroche 15 nominations

C’est comme ça que je t’aime a remporté la palme des nominations aux prochains prix Gémeaux. La série de fiction écrite par François Létourneau pour les Productions Casablanca cumule 15 nominations, dont celle de la meilleure série dramatique, et celle du meilleur premier rôle féminin, dévolu à Marilyn Castonguay.

Les finalistes du 35e gala des prix Gémeaux ont été dévoilés mardi 7 juillet, lors d’une cérémonie sans flafla coanimée par Véronique Cloutier et Arnaud Soly et retransmise en direct sur Facebook – ce qui constituait une première, évidemment liée à la pandémie de COVID-19.

Les autres grands «gagnants» de cette ronde préliminaire sont les émissions Fragile, finaliste dans treize catégories; et le Bye Bye 2019, qui rafle onze nominations, sur un pied d’égalité avec District 31, La faille et Léo. 

Juste derrière eux se situe Nomades, cité dans huit catégories de finalistes.

Viennent ensuite De Garde 24/7, L'âge adulte, Pour toujours plus un jour et Toute la vie, qui ont chacune obtenu sept nominations. 

180 jours, Alix et les Merveilleux, Cochon Dingue, Faits divers, L'Académie, L'heure bleue, Lâcher prise, Les pays d'en haut, M'entends-tu?,  Mammouth 2019 et Projet 2000 se distinguent au fil de six nominations. 

100 Génies, 14 mille millions de choses à savoir, Boomerang, Cerebrum, Écrivain public, Infoman 2019, L'Échappée, L'Effet secondaire, La vraie nature, Le 41e Gala de l'ADISQ, Mon fils, Trop, Une autre histoire et Y'a du monde à messe s'en tirent honorablement, avec cinq nominations chacune.

Pas moins de 225 nouveaux visages se retrouvent parmi les nommés de cette année, a noté l'animatrice. Au total, 292 productions se retrouvent nommées, dont 80 conçues pour les médias numériques.

Le «bon moment»

«C’est un bon moment pour célébrer notre télé. Ces derniers mois on a vraiment eu besoin de la télé et des médias numériques», a commenté Véronique Cloutier. Malgré la COVID, ç'a été «une année exceptionnelle», sur le plan télévisuel, a-t-elle fait valoir.

Le prochain gala était appelé à être une grande soirée d'anniversaire: «Ça devait être une grosse fête... ce ne sera pas le cas.» Mais on va «miser sur la créativité» et «trouver de belles façons de célébrer notre télé», a rassuré l’animatrice, en promettant «beaucoup de sourires».

«On va trouver une manière originale», voire «déjantée», de présenter ces célébrations, a enchéri Arnaud Soly.

Véronique Cloutier ne pouvait donner aucun détail sur la forme que prendra ce gala – qui commence à peine à être monté, a-t-elle souligné – sinon pour dire qu’il sera enregistré au Studio 42 de Radio-Canada, car celui-ci permet de respecter toutes les normes sanitaires en vigueur.

«Véro» animera le gala de remise des 35e prix Gémeaux dimanche 20 septembre, tandis qu’Arnaud Soly animera, juste avant elle, le gala de l’Avant-première. 

Le gala de soirée sera rediffusé en direct sur ICI TÉLÉ dès 20h. Celui animé par Arnaud Soly sera retransmis sur ICI ARTV dès 14h30 . Les festivités démarreront  toutefois dès le 17 septembre, avec la Soirée des artisans et du documentaire, qu’animera Chantal Lamarre, et qui  sera retransmise sur la page Facebook des prix Gémeaux à 19h.

Seules 21 catégories ont été dévoilées, mardi. La liste complète des finalistes est accessible ici.

Josélito Michaud anime une série balado pour penser l'après COVID

Balado

Josélito Michaud anime une série balado pour penser l'après COVID

Josélito Michaud est à la barre d’une nouvelle baladodiffusion intitulée Et après…?, dans laquelle des personnalités invitées envisagent un monde post-COVID, en se «questionnant sur l’avenir».

Au micro de l’animateur, artistes, politiciens et personnalités faisant l’actualité – dix femmes et dix hommes – réfléchissent, essayant de comprendre à quoi ressemblera le monde d’après la pandémie, résume QUB radio, diffuseur de ce podcast qui démarre ce mardi 7 juillet.  

Les deux premiers épisodes de Et après...? sont en ligne.

Dans l’épisode 1, on peut entendre le musicien Daniel Bélanger s’interroger sur les vertus de la distanciation sociale. Et si c’était aussi une manière de reconnaître l’autre en lui témoignant certains égards ? soulève l’émission. Et si la crise actuelle était une opportunité à saisir pour faire de nos rituels de petits bonheurs simples?

Le deuxième épisode donne la parole à Kim Thuy. L’auteure a profité de la période de confinement pour oser le changement: «changer et approfondir» ses relations avec son entourage; «changer et rénover notre société, du sous-sol au grenier».

Les épisodes de la semaine prochaine seront consacrés à l’ex-première ministre du Québec Pauline Marois et au chef et auteur Ricardo Larrivée (14 juillet). 

Les émissions suivantes seront  pour Josélito Michaud l’occasion de converser avec l’ex-maire de Montréal, Denis Coderre, l’auteure  Nicole Bordeleau, la scénariste Danielle Trottier, le musicien touche-à-tout Grégory Charles, la scénariste Michèle Allen et le Dr Jean-Francois Chicoine. 

 Ensemble, ils se questionneront sur les conséquences à court et long terme de la pandémie dans nos vies et sur les leçons à en tirer. Fidèle à ses habitudes, Josélito Michaud cherchera à mettre ses invités en valeur, posant ses questions «avec bienveillance et intelligence», souligne QUB.

L’ADISQ confirme la tenue de ses galas télévisés cet automne

Télévision

L’ADISQ confirme la tenue de ses galas télévisés cet automne

Louis-José Houde et Pierre Lapointe seront de retour à la barre des galas de l’Adisq prévus cet automne.

La tenue des deux galas télévisés a été confirmée de façon officielle par l’ADISQ lundi 6 juillet, en même temps que le nom des deux animateurs. Louis-José Houde animera donc son 15e Gala de l’ADISQ consécutif, tandis que Pierre Lapointe animera le Premier Gala de l’ADISQ, et ce pour la 2e fois.

Les galas auront ainsi lieu «malgré la pandémie qui a immobilisé la planète pendant quelques mois», souligne l’organisme, par voie de communiqué.

Affichant un ton positif, l’Association québécoise de l’industrie du disque, du spectacle et de la vidéo (ADISQ) se «réjouit» d’avoir recensé un nombre d’initiatives «aussi grand que les dernières années, sinon plus imposant encore». Selon ses calculs, «232 albums, 69 spectacles et 117 vidéoclips» ont été recensés entre le 1er juin 2019 et le 31 mai 2020.  Voilà «qui prouve une fois de plus toute la créativité de nos artistes d’ici», estime l’organisme.

La 42e édition du Gala de l’ADISQ sera présentée en direct sur ICI Télé, dimanche 1er novembre, dès 20 h. Il sera précédé par le Premier Gala, quant à lui diffusé le mercredi 28 octobre, à 20 h, sur les ondes de Télé-Québec.

« Pour ma quinzième année à l’animation, on m’organise une grande fête... avec quinze personnes», a réagi Louis-José Houde, à la blague. «Mais je ferai tout en mon possible pour que le Gala de l’ADISQ 2020 ne ressemble pas...à 2020» promet l’humoriste, en s’exclamant « Champagne, presque showbiz ! » en conclusion.

Éric Duhaime quitte le FM93

Télé et radio

Éric Duhaime quitte le FM93

Après plus de cinq ans en ondes, Éric Duhaime animait sa dernière émission de radio au FM93 vendredi. «Le temps est venu, pour moi, de passer à autre chose», exprime-t-il.

Voilà quelques semaines que la nouvelle trotte dans la tête de l’animateur, il attendait le bon moment pour l’apprendre aux auditeurs.

«J’ai déballé mon sac et c’était important d’être transparent avec les auditeurs. J’ai toujours donné l’heure juste, alors j’ai tout expliqué dans le détail. Je voulais l’expliquer parce que je n’ai pas claqué la porte et ils ne m’ont pas mis dehors», indique-t-il en entrevue avec Le Soleil.

L’animateur a fait l’annonce de son départ sur sa page Facebook vendredi. Il a commencé son message en invoquant plusieurs changements dans son équipe au cours des dernières années. «À sept reprises, mes coanimateurs ou la case horaire de mon émission ont été modifiés. En bon conservateur, je n’aime pourtant pas le changement», écrit-il.

Un autre changement se dressait devant Éric Duhaime, et cette fois, il a choisi de refuser.

«La direction me proposait de changer encore deux fois d’émissions au cours des six prochains mois et de me départir de mon dernier et précieux collaborateur. C’était trop me demander. L’employeur a totalement le droit de vouloir mener sa barque comme il l’entend, mais j’ai également le droit d’embarquer dedans ou non. Ainsi va la vie», a-t-il expliqué dans son message.

«Un vieux mentor m’avait un jour dit : un bon animateur doit se ressourcer à tous les 5 à 7 ans. Prendre une pause, voir autre chose. Il me disait : si tu restes moins de 5 ans, t’es instable. Si tu restes plus de 7 ans, tu vas t’encrouter et perdre ta pertinence. Il avait peut-être raison», a-t-il ajouté.

Par ailleurs, Éric Duhaime souhaite le meilleur pour la station et sa nouvelle direction.

L’animateur a aussi tenu à remercier ses auditeurs qui n’ont jamais été aussi nombreux que dans les quatre derniers mois. La pandémie a été un «moment fort» dans sa carrière. Les messages se sont rapidement accumulés dans sa boîte courriel pendant ses dernières heures en ondes.

«Je suis très critique, des fois il y a de gros débats, ce n’est pas toujours facile, on a le vent de face. C’est rare que les gens nous témoignent de leur attachement, j’ai eu le privilège de vivre ça [vendredi].»

Éric Duhaime ne sait pas ce que lui réserve l’avenir, mais mentionne qu’il a plein de projets en tête. Retrouvera-t-il un micro dans une autre station?

«Je ne dis pas non, mais je ne dis pas oui. J’aime mieux ne pas m’avancer, toutes les options sont sur la table. Je vais donner du temps au temps», confie-t-il.

Artis: les nominations dévoilées

Arts

Artis: les nominations dévoilées

Le coronavirus a forcé l’annulation du Gala Artis, mais les favoris du public seront tout de même élus. TVA a dévoilé jeudi l’identité des 65 nommés dans 16 catégories. Quant aux grands gagnants, ils seront connus au cours des prochaines semaines.

Pandémie ou non, le sondage de la firme Léger a été effectué et les téléspectateurs francophones ont fait connaitre leurs préférences en matière de personnalités télévisuelles pour la saison automne 2019-hiver 2020. 

Cette année, le titre de personnalité masculine sera attribué à Michel Charette, Charles Lafortune, Jay Du Temple, Claude Legault ou Gildor Roy, qui avait remporté le trophée l’an dernier. 

Chez les femmes, Véronique Cloutier, Mélissa Désormeaux-Poulin, Julie Le Breton, Maripier Morin et Sarah-Jeanne Labrosse se disputent le titre. 

Cette dernière cumule d’ailleurs le plus de nominations avec quatre. En plus de la personnalité féminine de l’année, elle est en lice dans les catégories Artistes d’émissions jeunesse (Le Chalet), Séries dramatiques saisonnières (Les Pays d’en haut) et Animateur/animatrice d’émissions de variétés ou de divertissement (Révolution). L’an dernier, elle avait mis la main sur les trois premiers titres. 

L’effet District 31 se fait sentir dans la catégorie Rôle masculin séries dramatiques annuelles où Michel Charette, Sébastien Delorme, Vincent-Guillaume Otis ou Gildor Roy pourrait hériter du titre. Seul Roy Dupuis, qui campe le psychoéducateur Christophe L’Allier dans Toute la vie, a réussi à se tailler une place dans la catégorie parmi la gang de Luc Dionne. 

Michel Charette (Les Pays d’en haut) et Vincent-Guillaume Otis (Ruptures) sont également en lice dans la catégorie Rôle masculin/ séries dramatiques saisonnières. Patrick Huard (Les Honorables), Claude Legault (Cerebrum) et Elijah Patrice-Baudelot (Alerte Amber) complètent les mises ne nomination dans la catégorie. 

Chez les femmes, Catherine St-Laurent obtient sa première nomination à vie dans la catégorie Rôle féminin/ Séries dramatiques annuelles. La seule représentante féminine de la quotidienne de Radio-Canada en lice figure aux côtés de Hélène Bourgeois-Leclerc (Toute la vie), Maude Guérin (5e Rang), Marina Orsini (Une autre histoire) et Julie Perreault (L’Échappée). 

Toujours chez les femmes, Mélissa Désormeaux-Poulin (Ruptures, Épidémie), Julie Le Breton (Épidémie), Sophie Prégent (Alerte Amber) et Ludivine Reding (Fugueuse, Cerebrum) accompagnent Sarah-Jeanne Labrosse (Les Pays d’en haut) dans la catégorie Séries dramatiques saisonnières.

En plus de Catherine St-Laurent, cinq autres personnalités obtiennent une première nomination. Il s’agit de Élodie Grenier (Passe-Partout), Jean-Charles Lavoie (JiC), Pierre-Yves Lord (100 Génies, Mémorable), Elijah Patrice-Baudelot (Alerte Amber) et François Sanche (La Facture). 

Gildor Roy (Lâcher prise) se démarque également dans la catégorie Rôle masculin/ comédie où il figure aux côtés des Antoine Bertrand (Boomerang), Fabien Cloutier (Léo), François Morency (Discussions avec mes parents) et Marc Labrèche (Léo). 

Chez les femmes, le titre ira à Anne-Élisabeth Bossé ( En tout cas, Les Simone), Anne Dorval (Léo), Katherine Levac (Like-moi!), Catherine-Anne Toupin (Boomerang) ou Guylaine Tremblay (En tout cas).  

Dany Dubé, Pierre Houde, Jean-Charles Lajoie, Chantal Machabée et Dave Morissette se disputeront le titre d’Animateur/animatrice d’émissions de sport. 

Celui d’Animateur ou animatrice de bulletins de nouvelles reviendra à Pierre Bruneau, Céline Galipeau, Pascale Nadeau, Patrice Roy ou Sophie Thibeault.  

Guy A. Lepage (Tout le monde en parle), France Beaudoin (Pour emporter),  Julie Bélanger (Ça finit bien la semaine), Véronique Cloutier (1ère fois) et Julie Snyder (La semaine des 4 Julie) sont en lice dans la catégorie animation de magazines culturels et talk-shows. 

Quinze personnalités se retrouvent en lice pour une 15e fois ou plus en carrière. Parmi ceux-ci, figurent notamment France Beaudoin, Pierre Bruneau, Sarah-Jeanne Labrosse, Véronique Cloutier, Guy A Lepage er Guylaine Tremblay.

Les prix Artis seront remis aux récipiendaires dans une formule gardée secrète afin de préserver la surprise des élus.

La vie de Sylvia Kristel, vedette d'<em>Emmanuelle</em>, bientôt en série

Arts et spectacles

La vie de Sylvia Kristel, vedette d'Emmanuelle, bientôt en série

PARIS — Une série est en préparation sur la vie de l'actrice Sylvia Kristel, connue pour son rôle dans la saga érotique culte Emmanuelle, a annoncé mercredi un de ses producteurs, le Français Marc Missonnier, confirmant une information de la revue Variety.

«Fier de vous annoncer un des nouveaux projets de [AT]LincolnProdTV: #Sylvia adapté de la vie de Sylvia Kristel et écrit par Bénédicte Charles et Olivier Pouponneau», a indiqué le producteur sur les réseaux sociaux.

Netflix va produire une série documentaire sur Kaepernick

NFL

Netflix va produire une série documentaire sur Kaepernick

LOS ANGELES — L’ancienne vedette de la NFL Colin Kaepernick, à l’origine du genou posé à terre pendant l’hymne américain pour protester contre les violences policières faites aux Noirs, va faire l’objet d’une série documentaire produite et diffusée par Netflix, a annoncé lundi le géant de la wediffusion.

Colin in Black & White («Colin en Noir et Blanc»), avec aux manettes la réalisatrice Ava Duvernay, sera consacré aux années lycéennes et étudiantes de Kaepernick, au cours desquelles son activisme s’est développé.

La chaîne évangélique américaine GOD TV retirée des ondes en Israël

Télévision

La chaîne évangélique américaine GOD TV retirée des ondes en Israël

JÉRUSALEM — Le gendarme israélien de la radiodiffusion a annoncé dimanche avoir retiré sa licence à la chaîne évangélique américaine GOD TV en l’accusant de chercher à promouvoir un «contenu chrétien» auprès d’un auditoire juif dans un pays où le prosélytisme est strictement réglementé.

Le groupe américain GOD TV diffuse des contenus chrétiens sur le Web et sur le câble à travers le monde, incluant depuis peu des contenus en hébreu retransmis sur la chaîne Chélanou («La nôtre») accessible via le câblodistributeur HOT en Israël.

Richard Therrien
L’amour qui fait mal

Télévision

L’amour qui fait mal

CHRONIQUE / Deux séries étrangères disponibles en ce moment trouvent leur base dans les méandres complexes de l’amour: l’américaine Love Life, plus légère et même drôle, et l’irlandaise Normal People, qui prend aux tripes. Pour des raisons différentes, les deux méritent votre attention, même si j’ai une légère préférence pour la première.

L’une et l’autre s’étalent sur plusieurs années, se permettant d’importants sauts dans le temps. On parle bien sûr ici de l’amour profond, intense, celui qui fait mal, mais aussi dans ce qu’il a de plus fort et de plus beau, ses malentendus, ses non-dits, qui peuvent bien souvent faire dérailler une relation, ou la faire piétiner durant des décennies.

<em>Les Simpsons</em>: les acteurs blancs ne doubleront plus les personnages de couleur

Télé

Les Simpsons: les acteurs blancs ne doubleront plus les personnages de couleur

LOS ANGELES — Les producteurs des Simpsons, série animée mondialement connue, ont annoncé qu’ils ne feraient désormais plus appel à des acteurs blancs pour doubler les personnages appartenant à des minorités ethniques.

«Nous allons de l’avant. Les Simpsons n’auront plus d’acteurs blancs pour assurer la voix des personnages non blancs», ont indiqué les studios Fox dans une déclaration transmise à l’AFP.

L’annonce concernera notamment un personnage récurrent de la série lancée en 1989, Apu Nahasapeemapetilon, épicier d’origine indienne qui devait sa voix en version américaine à l’acteur Hank Azaria. En janvier dernier, le comédien blanc avait annoncé que, d’un commun accord avec la production, il abandonnait ce personnage par ailleurs accusé de longue date de véhiculer des stéréotypes racistes.

Le changement devrait aussi concerner le personnage du Dr Hibbert, un homme noir doublé par le comédien blanc Harry Shearer qui prête également sa voix à de nombreux autres personnages de la série (Mr Burns le patron de Homer Simpson, son voisin Ned Flanders, le principal Skinner...)

Mike Henry, acteur blanc qui double le personnage noir de Cleveland Brown dans Family Guy, autre série produite par Fox, a de son côté annoncé sur Twitter qu’il «renonçait à ce rôle».

«Cela a été un honneur de jouer Cleveland dans Family Guy pendant vingt ans. J’aime ce personnage, mais les gens de couleur devraient jouer les personnages de couleur», explique-t-il.

Ces annonces surviennent après des décisions similaires de la part de Netflix (Big Mouth) ou d’Apple TV+ (Central Park), alors que la société américaine est en plein examen de conscience sur son passé raciste et les discriminations qui la minent, après la mort de George Floyd, quadragénaire noir, étouffé par un policier blanc lors de son interpellation.

<em>C plaaate!</em>: le déconfinement d’un ado de 15 ans (et autres sujets d’intérêt)!

Télévision

C plaaate!: le déconfinement d’un ado de 15 ans (et autres sujets d’intérêt)!

Au sein de sa famille, le jeune Alfred Poirier aborde une foule de sujets en lien avec les premiers balbutiements de l’adolescence en période de déconfinement. Dans le premier épisode, Alfred se sent invincible et a vraiment envie de baisser la garde devant le virus. Porter un masque et garder ses distances, est-ce encore important? Dans le deuxième épisode, Alfred prend conscience de ce que signifie l’achat local, et comprend qu’encourager un commerçant du quartier ou encore écouter des artistes d’ici, ça peut vraiment faire une différence. Les 10 épisodes sont diffusés sur Ici tou.tv à raison d’un nouvel épisode chaque lundi depuis le 22 juin.

Y’A DU MONDE À MESSE — Cette semaine, l’animateur Christian Bégin reçoit dans son église musicale l’humoriste Alexandre Barrette, la docteure des couleurs Marie-Chantal Milette, l’écrivain Stanley Péan, la spécialiste des mammifères marins Lyne Morissette et en performance musicale, Alex Nevski. Ce vendredi 26 juin dès 21h sur les ondes de Télé-Québec.

Richard Therrien
Retour des fictions québécoises à V en 2021

Télévision

Retour des fictions québécoises à V en 2021

CHRONIQUE / V s’apprêtait à l’annoncer : sa grille 2020-2021 devait marquer le retour en force des séries de fiction originales québécoises à son antenne, en plus de l’information. L’achat récent par Bell Média donne à la chaîne les moyens de ses ambitions. Or, la pandémie a réfréné ses ardeurs et l’a obligée à reporter à l’année prochaine le retour des fictions.

Jusqu’ici, V nous avait habitués à une série par-ci, par-là. Depuis la fin de Ces gars-là en 2016, plus rien; on disait mettre l’argent ailleurs. Or, le V de Bell Média proposera plusieurs fictions dans les prochaines années, parole de Suzane Landry, vice-présidente, développement de contenu et programmation de langue française. «On veut faire une place importante à la fiction, mais ça va arriver progressivement. On a de bonnes ambitions pour cette chaîne, pour qu’elle devienne une vraie généraliste, qui va rejoindre les intérêts des Québécois. On veut se rapprocher des gens», affirme celle qui a occupé des postes de direction durant plusieurs années à TVA et Québecor Contenu avant de passer chez Bell.

La Fête du Canada de Pierre-Yves Lord: se rassembler, sans se «conter de menteries»

Télévision

La Fête du Canada de Pierre-Yves Lord: se rassembler, sans se «conter de menteries»

Pierre-Yves Lord a hâte de renouer avec les festivités du 1er juillet, à l’antenne de Radio-Canada. Le Québécois coanimera, compagnie de la chanteuse Serena Ryder, les deux émissions radio-canadiennes soulignant le 153e anniversaire du Canada.

Ce que Pierre-Yves Lord avait fait une première fois l’an passé, en direct de la colline du Parlement à Ottawa. Il partageait alors le micro avec Angeline Tetteh-Wayoe.

Cette fois, les choses sont un peu différentes, puisque le grand spectacle sera virtuel, à l’image du reste des festivités nationales.

Un «défi» supplémentaire, convient-il. Mais rien pour inquiéter Pierre-Yves Lord, qui a multiplié les animations et interventions tout au long de la pandémie de COVID-19.

Durant ces derniers mois de confinement, il a, depuis le studio  qu’il a installé dans son antre familiale, pris un grand plaisir à «reconnecter les gens dans la solitude» de leurs foyers, en proposant de sympathiques «5 à 7» et en jouant au DJ sur les ondes de Radio-Canada – en attendant de pouvoir retrouver la barre de l’émission 100 Génies, qu’il animait.

«L’an passé, on avait la foule immense d’Ottawa, alors on profitait de son énergie. Cette année, c’est différent, on essaie de reproduire une ambiance festive de façon virtuelle». Les deux coanimateurs s’appuieront sur de nombreuses capsules pré-enregistrées, surtout pour l’émission de l’après-midi. 

Intitulée La fête du Canada à travers le pays, cette émission bilingue sera l’occasion de métisser de nombreux artistes canadiens.

«Depuis un studio, on va proposer une tournée virtuelle du Canada; les artistes vont nous dire un mot de leur réalité, nous  parler de leur coin de pays.» De Moncton à Yellowknife, en passant par Calgary, Sudbury, Montréal, Québec et Winnipeg, le voyage reflètera «la grande diversité musicale» du pays. Au détour de cette traversée coast to coast, les téléspectateurs pourront entendre l’Orchestre du Centre national des Arts d’Ottawa (OCNA), ainsi que la Gatinoise d’origine Laurence Nerbonne.

«Ça va être le fun, on va avoir toutes sortes de rencontres artistiques surprenantes», dont une chorégraphie de ballet sur la musique [cajun] de Salebarbes», illustre-t-il. «On va terminer avec l’hymne national, avec Marc Hervieux, Julie Nesrallah et l’OCNA.»

L’émission prendra l’antenne de 13 h à 14 h (de l’Est) et sera retransmise sur CBC, la CPAC et les plateformes numériques de Patrimoine canadien.

Les choix télé de Richard Therrien

Télé et radio

Les choix télé de Richard Therrien

Sucré salé, TVA à 18h30 et 22h35

Patrice Bélanger se rend chez Phil Roy, Michel Côté célèbre ses 70 ans et Korine Côté parle de la maternité.

L’indice Mc$ween, Télé-Québec à 19h30

Bonne idée de rénover un immeuble à revenu? Aussi: la pension alimentaire pour ex-conjoint et la retraite anticipée.

Les Classiques RDS – Les Grands Prix de Formule 1, RDS2 à 19h30

Retour au Grand Prix d’Europe de 1997, où Jacques Villeneuve remporte le titre de champion du monde.

Coroner, AddikTV à 20h

Début de la saison 2. En proie à des crises de somnambulisme, Jenny est accro à un médicament.

Bonsoir bonsoir!, ICI Télé à 21h

Invités: Dominic Paquet, Michel Fugain, Caroline Proulx, Mariana Mazza et Random Recipe.

Bill Cosby en appel à la Cour suprême de Philadelphie

Arts et spectacles

Bill Cosby en appel à la Cour suprême de Philadelphie

PHILADELPHIE — Dans une décision qui pourrait tester le cadre juridique des causes #MoiAussi aux États-Unis, la plus haute cour de Pennsylvanie a accepté de revoir une décision du tribunal de première instance au procès de Bill Cosby, reconnu coupable en 2018 d’agression sexuelle.

Cosby, 82 ans, a été reconnu coupable par un jury d’avoir drogué et agressé sexuellement une femme, chez lui, en 2004. Il purge une peine de trois à dix ans de prison depuis près de deux ans.

Les choix télé de Richard Therrien

Télé et radio

Les choix télé de Richard Therrien

Un zoo pas comme les autres, TVA à 19h

C’est le printemps, les ours se réveillent. Émilie et Cliff accueillent des bébés coyotes et ratons laveurs.

Le retour des boissons oubliées, TV5 à 19h

En France, la mode est aux boissons vintage tels que Cacolac, Tang, Antésite, limonade artisanale, absinthe et sirops de plantes fraîches.

Penny Dreadful: City of Angels, Super Écran à 20h

Début de cette série sous-titrée en français. En 1938, un détective enquête sur un meurtre sordide à Los Angeles.

Bonsoir bonsoir!, ICI Télé à 21h

Invités: Julie Le Breton, Donald Pilon, Pierre Lapointe, Guy Nadon et Serge Denoncourt.

Manger, ICI Explora à 21h

Tout sur le maïs avec Boucar Diouf.

Les choix télé de Richard Therrien

Télé

Les choix télé de Richard Therrien

VENDREDI : 

Le Bal Mammouth 2020, Télé-Québec à 20 h
Sarah-Jeanne Labrosse et Pier-Luc Funk célèbrent les finissants du secondaire dans cette soirée toute spéciale.

SAMEDI : 

  • L’Orchestre Symphonique de Montréal avec Kent Nagano, Mezzo Live HD à 18 h 54
    Au programme: Grieg, Mozart et Sibelius, suivis d’extraits de l’Orchestre Métropolitain avec Stéphane Tétreault et Marie-Nicole Lemieux.

  • Les poilus, ICI Télé à 19 h 30
    Réal Béland présente son caniche royal prénommé Jacques et parle de sa fascination pour les oiseaux.
    DIMANCHE

  • RPM+, V à 1 1 h
    On conclut la saison avec les meilleurs moments et des réponses à vos questions.

  • Perry Mason, Super Écran à 21 h
    Matthew Rhys incarne le célèbre avocat dans cette nouvelle version de la populaire série. Avec sous-titres français.
Bal Mammouth : l’heure du grand rassemblement pour les finissants du secondaire

Télé

Bal Mammouth : l’heure du grand rassemblement pour les finissants du secondaire

BAL DES FINISSANTS MAMMOUTH XXL 

Animé par Pier-Luc Funk et Sarah-Jeanne Labrosse, ce bal de finissants nouveau genre donne rendez-vous aux étudiants québécois pour un avant-party sur Instagram, dès 19 h 30, avec Mathieu Dufour. On entre ensuite en ondes (sans quitter le web) dès 20 h pour le bal officiel. Parmi les invités, Marie-Mai, Bleu Jeans Bleu, Sarahmée, Fouki, Jay du Temple, KNLO, Charlotte Cardin, La Bronze, Phil Roy, Marième, Rosalie Vaillancourt, Khate Lessard, Roxane Bruneau, Félix Auger-Aliassime, Claudia Bouvette, Alicia Moffet, et PY Lord. Suivra, de retour sur le web, l’après-bal. Plusieurs artistes pourront interpréter les demandes spéciales des jeunes. À Télé-Québec et sur telequebec.tv, le vendredi 19 juin.

Y’A DU MONDE À MESSE 

Les invités de ce nouveau concept sont Philippe Falardeau, Edith Cochrane, Patrice Roy et Maïté Bouchard. En performance musicale, Louis-Jean Cormier. Le 19 juin à 21h.

LA PLAGE 

Il y a longtemps que vous n’avez pas relaxé devant un film en plein samedi après-midi ? Ici, Leonardo DiCaprio joue un jeune Américain, accompagné d’un couple de Français incarné par Virginie Ledoyen et Guillaume Canet. Ensemble, ils découvrent une île paradisiaque de Thaïlande où vit une commune idyllique. Dès 14h sur Canal Vie.

CULTIVE TON COMIQUE 

Intéressés par l’humour ? Voici une série animée par l’humoriste Jérémie Larouche, également formateur à l’École nationale de l’humour. En 11 épisodes, il aborde les différents aspects de la création humoristique : trouver son sujet, les procédés, l’angle et l’éthique, l’écriture de la première version, la relecture, la gymnastique cérébrale, la mise en scène et la performance. Cette coproduction avec Juste pour rire TV met également en ligne un concours pour les 13 à 20 ans. Les participants ont jusqu’au 3 juillet prochain pour soumettre par écrit et en vidéo leur concept humoristique (capsule, sketch ou court numéro de stand-up) et courir la chance de faire partie du Live Jeunes pour rire qui sera diffusé en août prochain. Cinq gagnants seront sélectionnés par un jury, en fonction de l’originalité et du caractère humoristique de leur numéro, et profiteront chacun d’une séance de coaching offerte par Pierre Fiola, auteur et script-éditeur d’humour de renom, pour peaufiner leur numéro final. En ligne sur Ici Tou.tv.

VICTIMES DE JUSTICE 

Une grande partie de l’intérêt qu’on peut porter à cette émission tient de l’animatrice américaine Nancy Grace, une jeune femme devenue procureure à la suite du meurtre violent de son fiancé. Aujourd’hui âgée de 60 ans, l’ancienne avocate fait appel à son expertise en droit et en télévision pour exposer des injustices révoltantes reliées à de nombreux crimes méconnus. Dès le mercredi 24 juin à 20 h sur les ondes de Moi et Compagnie.

MONONCLE 

Revoyez cet excellent documentaire qui met en lumière le questionnement du comédien et humoriste Fabien Cloutier, troublé de s’être fait traiter de «mononcle». Cela lui a donné l’idée d’étudier le phénomène. Historiquement un terme familier et affectueux attribué aux frères de nos parents, des hommes sur lesquels le Québec s’est élevé, mononcle est devenu synonyme de libidineux, rétrograde, et infréquentable. Regard sur ce terme qui trouve certains équivalents ailleurs, mais qui n’existe qu’au Québec, le soir de la Saint-Jean, à 20h, à Télé-Québec.

DÉDÉ À TRAVERS LES BRUMES 

Une autre belle façon de souligner la Fête nationale des Québécois : revoyez ou découvrez l’œuvre et le destin tragique d’André Fortin, chanteur emblématique des Colocs. Sébastien Ricard y incarne un Dédé fort intense et habité. Dédé Fortin s’est enlevé la vie un 8 mai, il y a 20 ans cette année. À Télé-Québec, dès 23h30.

MON PÈRE, CET ESPION  

Ce documentaire se penche sur les entretiens d’une trentenaire avec son père, un espion russe basé en sol américain. À l’aide d’images d’archives, Chelsea Dittrich tente de comprendre les bouleversements vécus par sa famille à cause du métier de son père. Elle apprend notamment qu’il avait une autre famille basée en Allemagne. Aussi, elle entreprend de contacter d’autres enfants d’espions afin de mesurer les impacts de ce genre d’activité clandestine sur leur équilibre, et s’adresse à une épouse, ce qui lui permet de mieux comprendre la colère de sa propre mère. Il s’agit bien sûr d’une réalité américaine, mais dont le doublage est effectué au Québec. Sur Investigation, le jeudi 25 juin dès 21h.

THE SHINING : L’ENFANT LUMIÈRE 

C’est le temps de revoir ses classiques! Jack Nicholson vous fera mourir d’angoisse, et ce même si vous avez lu le roman de Stephen King et vu le film plus d’une fois ! Et si vous restez cloué à votre fauteuil devant ce chef-d’œuvre, vous pouvez toujours voir la suite, Doctor Sleep, alors que le petit garçon est devenu adulte. Joué par Ewan McGregor, le personnage demeure traumatisé par cet hôtel de son enfance. Dès le vendredi 26 juin sur CRAVE.

Les choix télé de Richard Therrien

Télé et radio

Les choix télé de Richard Therrien

Sucré salé, TVA à 18h30 et 22h35

Rencontres avec Rachid Badouri, Louise Sigouin, la sexologue de «Si on s’aimait», et Saskia Thuot.

Une nuit au Grévin, Planète+ à 19h

Les coulisses d’un des musées les plus populaires de Paris à travers les yeux d’un enfant.

Louis et la faune urbaine, Unis TV à 19h

Des chauves-souris dans le grenier? Des guêpes envahissantes? Louis Larose vient à la rescousse.

Infoman, ICI Télé à 19h30

Pour la dernière, MC Gilles a assisté à la manif contre la loi 61 à Québec et Chantal Lamarre s’intéresse aux événements de l’été annulés.

Dernier tour de piste, Canal D à 22h

Les derniers mois d’existence de l’autodrome de Saint-Eustache, qui comblait les amateurs depuis 1964.

Les choix télé de Richard Therrien

Télé

Les choix télé de Richard Therrien

MARDI

Sucré salé, TVA à 18h30 et 22h35

Patrice Bélanger annonce une surprise à Marie-Claude Barrette. Aussi: Geneviève Leclerc et Dave Morissette.

Tout s’embellit avec Julie, V à 20h

Pour la dernière, Julie Asselin organise une fête champêtre en s’inspirant de la campagne italienne.

Les grands reportages: 23 jours au coeur d’un hôpital, ICI RDI à 20h

Bonsoir bonsoir!, ICI Télé à 21h

Invités: Bianca Gervais, Cara Carmina, Safia Nolin, René Homier-Roy, Mélissa Bédard et Serge Denoncourt.

Les choix télé de Richard Therrien

Télé

Les choix télé de Richard Therrien

LUNDI

La farce cachée des raviolis, TV5 à 19h

Les Français adorent les raviolis mais ne savent pas toujours ce qu’ils mangent.

Silence, on joue!, ICI Télé à 19h

Invitées: Julie Perreault, Charlotte Aubin, Magalie Lépine-Blondeau et Monia Chokri.

Les grands reportages: Chroniques criminelles – L’affaire Fritzl, ICI RDI à 20h

Séquestrée durant 24 ans dans une cave par son père, l’Autrichienne Elizabeth Fritzl recouvrait la liberté en 2008.

Cinéma: Le majordome, Télé-Québec à 21h

L’existence d’un majordome afro-américain à la Maison-Blanche, durant trois décennies, sous sept présidents.

Les Chinois dépannent, Unis TV à 21h

Pourquoi ces nouveaux arrivants chinois hautement diplômés décident de s’ouvrir des dépanneurs.

Rencontre avec les <em>morning women </em>de Québec [PHOTOS et VIDÉOS]

Télé et radio

Rencontre avec les morning women de Québec [PHOTOS et VIDÉOS]

Tous les matins, leur voix réveillent Québec. C’est la première fois de l’histoire de la capitale que trois morning women animent simultanément une émission matinale, un poste traditionnellement occupé par leurs homologues masculins. Le Soleil a rencontré ces trois femmes pétillantes et colorées pour discuter de leur vision de la radio de Québec de demain.

Les trois femmes sont assises à une table à pique-nique au parc Victoria, au centre-ville de Québec. L'entrevue se transforme vite en discussion animée sur leur réalité d’animatrice. Se lever aux aurores ? Aucun problème pour ces trois animatrices pleines d’énergie. Ce qu’elles préfèrent, c’est le privilège de commencer leur journée dans la ville qui se réveille.

«On ne peut pas faire abstraction qu’à la radio, surtout les shows du matin, des mornings women, il n’y en a vraiment pas beaucoup», déclare Marjorie Champagne, animatrice de Québec, réveille! Sur les ondes de CKIA 88.3. «Là, on est trois, ce qui est vraiment enthousiasmant».

Virage musical pour ÉNERGIE Québec: Jérôme Landry perd son micro

Télé et radio

Virage musical pour ÉNERGIE Québec: Jérôme Landry perd son micro

Après quatre ans en ondes à la station ÉNERGIE Québec, l’animateur Jérôme Landry redonne la place à la musique.

Dès lundi prochain, la station de Québec rejoindra officiellement le réseau ÉNERGIE qui regroupe 10 stations au Québec.

L’identité des animateurs sera dévoilée lundi, dans l’émission du matin à ÉNERGIE 98,9. 

«Nous sommes extrêmement heureux de pouvoir compter sur le retour d’ÉNERGIE Québec dans notre réseau, qui performe super bien à travers la province. L’équipe du 98,9 ÉNERGIE viendra influencer positivement les actions du réseau. Nous retrouverons d’ailleurs plusieurs de ses personnalités sur toutes nos stations ÉNERGIE», indique dans un communiqué Marc Thibault, directeur de la programmation pour les stations de radio francophones du Québec chez Bell Média.

«Je ne regrette pas une seconde d’avoir choisi de sortir de ma zone de confort en 2016 pour faire de la radio parlée dans une station avec une culture musicale. Je vous avoue que ce ne fût pas toujours facile, pour mes collègues et moi, de convaincre l’auditoire de venir écouter du talk à la fréquence 98,9! Mais nous avons quand même eu beaucoup de plaisir à relever ce défi!» écrit-il. 

Un épisode des Monty Python retiré d’une plateforme pour «injures raciales»

Arts et spectacles

Un épisode des Monty Python retiré d’une plateforme pour «injures raciales»

LONDRES — Un service de diffusion en ligne britannique a annoncé vendredi le retrait temporaire d’un épisode d’une comédie de situation culte des années 1970 créée par le Monty Python John Cleese, Fawlty Towers, en raison «d’injures raciales», en plein mouvement antiraciste provoqué par la mort de George Floyd.

La série raconte les mésaventures d’un propriétaire d’hôtel incarné par John Cleese.

<em>Y’a du monde à messe</em>... et Christian Bégin a le vent dans les voiles

Télévision

Y’a du monde à messe... et Christian Bégin a le vent dans les voiles

Y’A DU MONDE À MESSE — Le retour d’une émission originale qui fait du bien. L’animateur ne perd rien de sa spontanéité, de son sens de la répartie ni de son éternelle joie de vivre, et les rencontres qu’il initie en ce début de saison estivale n’en semblent pas du tout refroidies par les mesures de distanciation sociale. Il reçoit cette semaine l’animateur Jean-Luc Mongrain, qui fait un grand retour via Facebook, le professeur et chercheur Pierrich Plusquellec qui nous en dira long sur nos expressions faciales, la comédienne Julie Le Breton, qui partage ses prises de conscience durant le confinement et la chroniqueuse Marie-Julie Gagnon qui se questionne sur ce que seront nos prochains voyages. En prestation musicale, on reste sous le thème de l’énergie avec l’électrisante Brigitte Boisjoli, qui interprète un succès de Céline Dion. Une dose d’énergie pour aborder la fin de semaine, le vendredi 12 juin dès 21h.