Alexia Hébert, Alison Frendo, Coralie Dubois, Isanne Fleury et Kiliane Rufiange seront de la deuxième saison de Révolution, sur les ondes de TVA.

T.eenagers obtient son billet pour l'émission Révolution

Elles n’ont pas pris le chemin le plus court, mais leur détermination et leur intensité leur aura rendu service : les cinq danseuses de 15 et 16 ans qui composent la troupe T.eenagers de l’école de danse Tendanse, de Granby, seront de la deuxième année de l’émission Révolution, présentée à TVA.

Elles ont eu seulement deux votes des maîtres (les juges) sur une possibilité de trois lors de leur première audition, ce qui les a envoyées au ballottage. Il ne restait plus que deux places de disponibles et elles étaient sept équipes à se battre pour y accéder.

En considérant les commentaires des juges, qui leur suggéraient de travailler leur technique et leur musicalité, elles sont remontées sur scène pour prouver qu’elles avaient leur place dans l’émission.

Parmi les 100 danseurs ou groupes qui ont participé aux auditions, elles ont été la 40e et dernière formation à entrer dans l’aventure.

Elles sont sorties avec le couteau entre les dents, ce qui a fait dire au maître Lydia Bouchard qu’« elles savent se battre ».

« C’est rare que tu puisses avoir une deuxième chance donc on s’est encore plus données », confie une des danseuses, Kiliane Rufiange.

Les maîtres ont noté que le point fort de leur seconde performance était leur révolution, ce moment caractéristique de l’émission, alors que des caméras saisissent un moment précis de la chorégraphie à 360 degrés.

Vous pourrez donc suivre ces prochaines semaines Alexia Hébert, Alison Frendo, Coralie Dubois, Isanne Fleury et Kiliane Rufiange dans leur aventure au petit écran.

Une chorégraphe fière

La propriétaire de Tendanse et chorégraphe de T.eenagers, Geneviève Gallant, salue le fait qu’on retrouve enfin une émission qui met en valeur les danseurs. En entrevue avec La Voix de l’Est, quelques minutes avant qu’elles regardent toutes ensemble la diffusion de l’émission dans un local de l’école de danse, située au 360 rue Cowie, la chorégraphe était visiblement fière de ses danseuses.

« Ce sont cinq jeunes filles qui ont un style très intense avec des mouvements rapides, elles sont fortes physiquement, font plusieurs figures, [...] ce qui fait d’elles des danseuses très versatiles », décrit-elle. En plus de leur donner une bonne visibilité, cette aventure leur fait gagner en expérience et en confiance, estime Geneviève Gallant. « Ce sont des adolescentes, mais elles sont adultes dans leur tête. Le calibre est beaucoup plus fort cette année et elles gèrent très bien la pression », ajoute-t-elle.

Une troupe unie

Elles dansent ensemble depuis environ six ans, et cette chimie se sent sur scène. « On est cinq filles fortes, on se soutient et on est très perfectionnistes, donc on n’hésite pas à se faire des commentaires pour s’améliorer », assure Coralie Dubois.

L’année dernière, puisque les filles de T.eennagers participaient à Danser pour gagner, c’est un autre groupe d’âge de l’école Tendanse, les T.acos, qui avaient participé à Révolution.

La prochaine étape sera celle du duel. Elles affronteront une autre formation lors d’un face-à-face de danse. Rappelons que le grand prix est d’une valeur de 100 000 $ et donne la chance de participer à la tournée qui suivra l’émission.