La troupe T.acos a impressionné les juges de l’émission Révolution, dimanche.

T.ACOS fait fureur à Révolution

L’aventure de la troupe de danse hip-hop T.acos continue, à l’émission Révolution, sur les ondes de TVA. Dimanche, les huit jeunes de l’école Tendanse ont dansé sur la pièce Calabria 2008, interprétée par Enur et Natasja. Leur performance a fait fureur auprès des juges.

Le duo de danseurs français Les Twins a été le premier à actionner son levier pour leur accorder son vote, suivi de près par Lydia Bouchard. Jean-Marc Généreux leur a donné leur laissez-passer après la performance. « Départ canon. Est-ce que c’était parfait? Non, mais il y avait tous les bons ingrédients. Moi, j’ai mordu à pleines dents, c’était savoureux, c’était houlala chihuahua ! Et c’est pour ça que je fais ça ! », a-t-il lancé avant d’abaisser son levier.

Les Twins ont dit d’elles qu’elles étaient professionnelles et confortables dans leur danse et qu’elles avaient une connexion digne de celle de jumeaux. Leur musicalité a aussi été soulignée.

Fébrilité

Les membres de T.acos, leurs amis, leur famille et leur coach Geneviève Gallant étaient réunis aux studios de Tendanse pour regarder l’émission, qui a été tournée il y a quelques mois.

« On n’avait pas vraiment vu la vidéo. Dimanche, j’étais plus stressée de voir comment ça sortait que le jour du tournage, raconte Mme Gallant en entrevue. Les filles étaient hyper fébriles, les parents aussi. On avait hâte qu’elles passent. »

Le jour du tournage, la troupe a réalisé l’ampleur de l’émission. Geneviève Gallant a déjà connu l’aventure télévisuelle avec Danser pour gagner et sa troupe T.eenagers, mais Révolution est une production bien différente, à commencer par l’absence de directs dans l’émission de TVA. Les participants n’ont pas besoin de se plier à un défi non plus. Il n’y a qu’à penser au moment « révolution » — il s’agit d’un arrêt sur image pendant lequel un mouvement de danse est scruté sur 360 degrés.

Ce moment montre généralement un mouvement en hauteur. Mme Gallant a plutôt choisi un moment au sol, à la toute fin de la chorégraphie. « On avait envie de garder le punch jusqu’à la fin, que l’œil se demande tout le temps ça va être quand. Il n’y en a pas beaucoup qui sont allés jusqu’à la fin. On a choisi un moment statique. C’était plus une pause pour nous, la “révolution”. »

La prochaine étape dans l’émission, une fois que les participants seront tous passés devant les juges, sera le ballotage. Puisque T.acos a reçu l’aval des trois juges, l’équipe ne fera pas partie de cette étape, un segment qui permettra de combler les places restantes pour le reste du concours de danse.

La « folie » des T.acos

Pour la troupe de Granby, ce qui l’attend est l’étape des duels. Les juges décideront alors qui, dans chaque duel, continuera.

Geneviève Gallant a eu quelques semaines pour préparer son équipe pour les duels. « Les filles ont tellement une belle énergie. C’est elles qui m’inspirent. Les T.acos ont une folie, elles sont tellement adorables. »