L’auteure-compositrice-interprète Jordane a offert jeudi soir une petite prestation aux sonorités bluegrass et folk lors du lancement de la programmation 2018-2019 de Sur la scène Davignon.

Sur la scène Davignon veut sa propre salle

Sur la scène Davignon a dévoilé sa programmation 2018-2019 en annonçant qu’elle amorçait concrètement les démarches en vue d’acquérir « dans un futur proche » sa propre salle de spectacle.

Le conseil d’administration a voté en ce sens, et un dollar par billet vendu sera directement affecté à cet objectif, a laissé savoir la directrice générale de l’organisme, Marianne St-Pierre.

« C’est un petit pas, on commence doucement, concède-t-elle, mais ça fait trop longtemps qu’on fait juste en parler, genre sept ou huit ans. »

Sur la scène Davignon est pour l’instant locataire de l’église Emmanuel et de l’auditorium de l’école Massey-Vanier pour présenter ses spectacles, ce qui engendre « de gros frais techniques » avec le montage et le démontage de la scène. « Et ces frais, tout comme les cachets des artistes, ne vont pas en diminuant », souligne Mme St-Pierre.

La décision l’an dernier d’augmenter le nombre de spectacles a incité l’organisme à chercher une alternative. Pour l’instant, la directrice affirme n’avoir aucune idée de l’emplacement de cette future salle de spectacles, ni même si elle se situera dans un bâtiment déjà existant ou s’il faudra en construire une.

« Dans le meilleur des mondes, on aimerait avoir une salle cabaret d’environ 250 ou 300 places, un juste milieu entre les 160 places de l’église Emmanuel et les plus de 550 places de l’auditorium », laisse-t-elle néanmoins entendre.

Cette formule permettrait en outre à l’organisme d’aller chercher des revenus grâce à la vente d’alcool, chose qui n’est pas permise dans les lieux utilisés actuellement.

Gros noms et relève

Pour l’instant, toutefois, c’est le statu quo pour les différents volets de la prochaine programmation de Sur la scène Davignon, à l’exception d’une petite nouveauté : une première collaboration entre l’organisme et le RDVFest, qui se tiendra pour une troisième année au parc Davignon les 23 et 24 août prochain.

« Nous allons présenter les spectacles de 20 h, soit ceux de Simon Kearney et de Jordane », indique Marianne St-Pierre. Les deux artistes seront respectivement en première partie de la tournée des 20 ans de La Chicane et du party acadien de Guylaine Tanguay.

Du reste, 17 spectacles figurent à la programmation principale. « De grands noms, mais aussi des artistes de la relève, qui seront les grands noms de demain », soutient la DG. « Et dites-vous que si on les a mis dans notre programmation, c’est qu’ils en valent la peine. »

Parmi les artistes établis qui seront de passage à Cowansville l’an prochain, mentionnons notamment Gregory Charles (12 octobre), Les Trois Accords (2 novembre), Isabelle Boulay (16 novembre), le slameur et poète David Goudreault (8 février) ainsi que Louis-Jean Cormier (4 avril).

Pour Noël, Le Vent du Nord et De Temps Antan uniront leurs talents en musique traditionnelle le temps de leur spectacle inédit SOLO (7 décembre).

En humour, la municipalité recevra la visite de Jérémy Demay (19 octobre) et de Philippe-Audrey Larrue-St-Jacques (13 mars).

Bears of Legend, Guillaume Beauregard, Nicolas Pellerin et Les Grands Hurleurs et Matt Holubowski viendront aussi faire leur tour.

À noter que la série Musique au salon, des concerts classiques présentés au Musée Bruck les dimanches matins, ainsi que les concerts estivaux gratuits au parc Davignon reviennent cette année encore.

La programmation complète et la vente de billets sont disponibles au surlascenedavignon.com.