La coordonnatrice de l’événement, Marianne St-Pierre, et un de « ses bénévoles en or» préparent­ l’exposition soulignant les 30 ans de l’organisme Sur la scène Davignon­, qui se tiendra du 14 décembre au 5 janvier.

Sur la scène Davignon: une expo pour se souvenir

Pour souligner ses 30 ans, l’organisme Sur la scène Davignon a eu l’idée de ressortir des pans de son histoire liée aux artistes qui y ont défilé.

Du 14 décembre au 5 janvier, la bibliothèque Gabrielle-Giroux-Bertrand de Cowansville consacrera une partie de son espace à cette exposition en hommage à toutes ces années musicales. 

« C’est un retour dans le passé, explique la coordonnatrice de l’événement, Marianne St-Pierre. On trouvait important d’exposer les affiches de spectacle utilisées au fil des ans. Ça permet de faire revivre des souvenirs. »

Sur la scène Davignon, aussi connu sous le nom de Comité de la culture de Cowansville, a reçu beaucoup de belle visite en 30 ans. De quoi fournir amplement de matériel visuel. Le public pourra y voir des affiches de spectacles — certaines autographiées —, une section jeunesse rappelant les spectacles scolaires, d’anciens dépliants de programmation et des photos de concerts d’été. 

« On a entre autres une section consacrée à Fred Pellerin, tellement il est venu souvent ! Ce sera sa sixième présence chez nous en 2018. Vincent Vallières, lui, en est à sa cinquième fois... », indique Mme St-Pierre quand on lui demande des exemples d’affiches­ qui seront exposées.

On y verra également l’affiche de la chanteuse de jazz Alex Pangman qui, paraît-il, avait fait un tabac à Cowansville il y a quelques années.

Détail intéressant : l’exposition ne fera pas appel qu’aux yeux des visiteurs. Leurs oreilles seront aussi mises à contribution. 

« Il y aura un poste d’écoute pour entendre les albums des artistes qui sont passés sur la scène Davignon. Si l’affiche ne dit rien aux gens, ils pourront écouter des extraits sonores. Car le but, c’est aussi de leur faire découvrir des artistes qu’ils connaissent peu. »

Aidée par ses trois « bénévoles en or » — Raymonde Harrisson­, Daniel Marcotte et Claude St-Amant —, la coordonnatrice a surtout réussi à dénicher du matériel datant des années 2000. « Beaucoup de choses ont disparu avec le temps. On aurait aimé en trouver plus, mais le temps nous manquait... », glisse-t-elle.

Le quatuor a aussi tenté de retrouver tous les administrateurs qui ont dirigé l’organisme au fil des décennies. Ceux-ci auront le plaisir de se revoir au vernissage qui se tiendra ce jeudi à 17 h à la bibliothèque. 

L’exposition est gratuite.