Le spectacle French-moi a été l’occasion d’entendre des classiques anglophones en français

Spectacle French-moi: des classiques anglophones... interprétés en français

La langue française était à l’honneur jeudi soir au parc Daniel-Johnson dans le cadre du spectacle unique French-moi où Salomé Leclerc, Valérie Carpentier, Antoine Lachance, Mehdi Cayenne et Pascale Picard pour ne nommer que ceux-là avaient le mandat d’offrir des traductions libres de grands succès anglophones au public.

On peut imaginer la difficulté de franciser de grandes chansons écrites dans la langue de Shakespeare, mais les artistes présents sur scène l’ont fait avec brio jeudi soir. Plus de mille personnes se sont déplacées afin d’assister à ce spectacle hors du commun organisé par le Festival international de la chanson de Granby.

Les spectateurs ont notamment pu entendre des classiques d’Aretha Franklin et de Madonna ainsi que des succès plus récents tel que Thank you, next d’Ariana Grande interprétés en français.

« L’aspect de la francisation est ce qui m’a poussé à venir, ça m’intriguait », mentionne dans la foule un habitué de l’événement.

Sous la direction musicale de Toyo, Granbyen d’origine, les artistes ont tous interprété ces chansons sous les chauds applaudissements de la foule.

Outre les nombreux visages connus, dont Debbie Lynch-White, s’étant prêtés au jeu, la gagnante du concours « Votre moment de gloire » organisé par La Voix de l’Est a vécu son baptême de la scène.

Debbie Lynch-White fait partie des artistes qui se sont prêtés au jeu jeudi soir.

Cette dernière, Anne-Lise Chauland a pu vivre une soirée mémorable en interprétant la pièce Girls like you de Maroon 5. Toutefois, son stress n’a aucunement paru lors de son apparition. L’accueil offert par le public lui a été très chaleureux, ce qui a probablement aidé sur ce point. À la suite de sa prestation, la foule lui a réservé une belle salve d’applaudissements.

En fait, chacun des artistes devait faire l’adaptation de deux pièces et Mélodie Spear a eu la lourde tâche de débuter le bal. La foule a tranquillement pris de l’entrain et lors de sa deuxième performance, le public semblait déjà conquis.

Debbie Lynch-White a ajouté un peu d’humour dans la soirée avec sa première chanson concernant les popotins. Lors de la dernière note, le public l’a acclamée et l’ambiance festive s’est poursuivie à la suite de son apparition.

Avec les paroles à l’appui sur les écrans géants, les gens pouvaient d’ailleurs accompagner les artistes sur scène, une attention certainement appréciée par les mordus de karaoké.

Découverte

La soirée a débuté au parc Daniel-Johnson dès 17 h avec la présence d’Ali Danel. Kuzylarsen a pris la relève à 18 h accompagnée de son oud, un instrument à cordes des pays du Sud de l’Est. Il a été suivi de Laurence Nerbonne à 19 h avant l’arrivée du spectacle principal. À la suite de French-moi, FouKi, avec son rap québécois, avait la tâche de distraire les oreilles attentives du public.

Plusieurs spectateurs rencontrés par La Voix de l’Est ont semblé bien apprécié ce concert extérieur mis en place par le FICG.

« Il fait beau et on en profite pour venir découvrir le talent de demain », a notamment indiqué Donald Gagné.