William, Keren, Camelia, Zion-Luna, Félicia et, à l’avant, Gabrielle forment les Cool Kids.

Show de la rentrée: les Cool Kids s’ajoutent à la programmation

Pour la première fois de son existence, le Show de la rentrée d’Acton Vale recevra les Cool Kids. En fait, il n’aurait pu faire autrement : le groupe formé de six adolescents n’existe que depuis... un mois !

« On s’est fait approcher il y a quelques semaines pour voir si on était intéressé à les recevoir et si on pouvait les insérer dans notre programmation », explique Patrick Lespérance, mentionnant que c’est la première fois qu’il doit faire un ajout de dernière minute.

Il n’a pas hésité à accepter ce « futur Mixmania », les compare-t-il, puisqu’il cadrait super bien dans le programme de la soirée, qui saura certainement rejoindre un jeune public avec aussi Émile Bilodeau et Koriass.

Les Cool Kids, pour ceux qui n’en ont pas déjà entendu parler, c’est « un nouveau groupe de jeunes talents qui veulent faire voyager la musique et transmettre des valeurs d’entraide, de paix et d’amitié », décrit l’un d’eux, William Coallier, qu’on a déjà vu sur scène à plusieurs reprises dans la région.

Camelia, Félicia, Gabrielle, Keren, Zion-Luna et lui ont entre 13 et 16 ans. Ils ont été recrutés par le producteur Blü Dog Média via un processus d’auditions qui a attiré plus de 400 aspirants du Canada. « On a fait une étude et on s’est rendu compte qu’il y avait une place assez intéressante sur le marché pour un band du genre, explique Nancy Brault », vice-présidente chez Blü Dog.

Matériel original 100 % québécois
Elle ne cache pas que l’inspiration de ce premier concept du genre au Québec puise directement dans les Kids United, qui marchent pas mal fort en France. « La nuance, c’est que nos enfants auront leurs propres chansons originales », précise-t-elle.

Éloi Painchaud et Jorane ont déjà contribué au matériel, et d’autres titres sont en écriture. On peut déjà entendre le premier extrait d’un EP des Cool Kids à sortir fin septembre, Changer le monde, un truc très pop dont le vidéoclip sera disponible sous peu, nous dit-on.

« La pop, c’est l’idéal comme style de musique parce que ça reste dans la tête. C’est parfait pour faire passer nos messages », mentionne William Coallier.

« L’objectif est aussi d’offrir du matériel 100 % québécois aux adolescents pour contrer leur tendance à se tourner vers les artistes américains », ajoute Mme Brault.

Pourquoi avoir choisi un nom de groupe en anglais, dans ce cas ? « Il est plutôt bilingue, réplique la vice-présidente de Blü Dog, le mot « cool » étant officiellement reconnu par le Larousse et le Robert. Et puis, on voulait qu’il soit représentatif de leur génération, qu’il rejoigne un public multiculturel et multilingue. »

Vendredi, au Show de la rentrée d’Acton Vale, les Cool Kids monteront sur scène à 20 h 15, juste avant Marc Dupré. Ils donneront une trentaine de minutes de spectacle, mélangeant matériel original et covers. Il s’agira de leur avant-dernier spectacle d’une série de cinq dates, qui se terminera le lendemain au Festival des montgolfières de Saint-Jean-sur-Richelieu.