L'Académie suivra le parcours d'Agathe, Marie et Wendy, trois adolescentes (jouées par Léa Roy, Juliette Gosselin et Sabrina Bégin Tejeda) déçues par leur vie sentimentale et qui se promettent de se concentrer sur leurs études durant toute la dernière année de leur secondaire dans un pensionnat de filles.

Sarah-Maude Beauchesne fière de son «bébé»

Sarah-Maude Beauchesne avait le cœur battant, mercredi après-midi. C’est dans un auditorium rempli d’élèves du Collège privé Jean-Eudes de Montréal qu’elle a présenté la nouvelle télésérie L’Académie, qu’elle a mis une année à écrire.

Accueillie comme une vedette, la native de Granby leur a présenté son projet comme « pas mal la chose la plus l’fun au monde » pour elle. Et quand les lumières se sont éteintes pour le visionnement des deux premiers épisodes de la série, les jeunes ont semblé complètement happés par l’histoire.

On y rencontre Agathe, Marie et Wendy, trois adolescentes (jouées avec brio par Léa Roy, Juliette Gosselin et Sabrina Bégin Tejeda) déçues par leur vie sentimentale et qui se promettent de se concentrer sur leurs études durant toute la dernière année de leur secondaire dans un pensionnat de filles.

C’est alors que débarquent sans s’annoncer une dizaine de garçons dans le cadre d’un projet pilote d’école mixte. De quoi tester leur volonté ! 

Grandes amitiés, premiers émois, premières peines d’amour, jalousie, humour, franglais de circonstance… L’Académie réunit tous les ingrédients pour attirer un public adolescent. Et leurs parents.

Ce qu’on a vu, mercredi, était de grande qualité et a semblé plaire à tous.

Sarah-Maude Beauchesne était présente, mercredi, au dévoilement des deux premiers épisodes de «sa» série. On la voit ici entourée des membres de la distribution, devant un parterre de jeunes admirateurs.

Fière sans limites

« C’est le grand moment que j’attends depuis très longtemps, a confié Sarah-Maude Beauchesne à La Voix de l’Est après la projection. Les jeunes ont réagi exactement aux endroits que je voulais. Je regarde la série comme si j’étais ma propre mère devant son enfant. Je suis fière sans limites ! »

Même si elle a vu le produit final « mille fois », la vingtenaire n’en revenait pas encore. « Je suis comblée. On a réussi à faire quelque chose de beau et de différent. »

En août dernier, la jeune auteure avait confié au journal qu’elle s’était engagée à fond dans la préparation de cette série, mettant son grain de sel jusque dans les moindres détails. 

Elle a aussi eu son mot à dire sur le choix des comédiens. « Ça s’est fait par auditions, mais on avait un pré-casting d’établi. Je capote sur le choix qu’on a fait. Il n’y a pas juste des jeunes comédiens connus. Je voulais un casting hipster ! », lance-t-elle en riant.

À Léa Roy, Juliette Gosselin et Sabrina Bégin Tejeda se greffent notamment Marianne Fortier, Antoine Desrochers et Rémi Goulet. La plupart accompagnaient d’ailleurs Sarah-Maude lors du lancement.

Les belles années du Mont…

En créant L’Académie, l’auteure de Cœur de slush et des Fourchettes s’est inspirée des échanges qu’elle entretient avec ses jeunes lecteurs sur les réseaux sociaux et dans les salons du livre. Mais la série fait aussi écho à ses propres souvenirs, alors qu’elle étudiait au Collège Mont-Sacré-Cœur de Granby. 

« J’ai tellement aimé mes années de secondaire. J’ai plein de beaux souvenirs sains. Je voulais d’ailleurs que la directrice de L’Académie, jouée par Pascale Bussières, crée un environnement rassurant et donne aux jeunes le goût de se surpasser. Comme le faisait le directeur du Mont, Claude Lacroix, dans mon temps ! »

Et bien avant que le tournage commence, Sarah-Maude imaginait déjà son Académie. « C’est un Poudlard, mais sans magie. Ce n’est pas tant une école qu’un mode de vie. Un endroit où on se sent bien et où l’empowerment féminin est mis de l’avant. »

Dans un autre ordre d’idées, les oreilles fines remarqueront que la chanson-thème de la série est interprétée par un autre Granbyen, Alex Nevsky, un grand ami de Sarah-Maude. « Je l’ai appelé et il n’a pas hésité. C’est une chanson fleur bleue, bubbly, pleine d’espoir. Un vrai charme ! C’est un honneur qu’Alex ait accepté de la faire, malgré son horaire chargé. »

L’Académie est disponible depuis mercredi sur le Club Illico en dix épisodes de 30 minutes. Sarah-Maude n’a pas été en mesure de confirmer si une seconde saison était dans l’air.