Rebecca Rowley

Rebecca Rowley lance sa carrière solo

Ce samedi à 20 h, Rebecca Rowley s’assiéra au piano public de Dunham pour lancer officiellement sa carrière solo. L’artiste dunhamienne interprétera plusieurs des compositions qu’elle a accumulées au fil des ans, dont son premier single, Vitis Vinifera, qu’elle avait créé à la demande du Domaine des Côtes d’Ardoise pour souligner ses 40 ans d’existence.

« Ce sera un grand pas vers quelque chose d’important pour moi », affirme la chanteuse qui dirige le quatuor de bossa-nova La Cançao depuis 2010. « Un merveilleux chemin d’exploration. »

Celui-ci continuera d’exister en parallèle, mais Rebecca Rowley souhaite donner plus de place à l’auteure-compositrice-interprète en elle, qui se dirige davantage vers un mélange de jazz et de chanson française. « Ça reste un domaine encore peu exploité, donc il y a encore beaucoup de recherches à faire, mais j’aimerais sortir au moins un autre single d’ici la fin de l’année, et éventuellement enregistrer un album complet », laisse entendre la femme de 35 ans.

Courts-métrages

Mais Rebecca Rowley ne fait pas que chanter et s’accompagner au piano ; elle est également comédienne à ses heures. Elle fait notamment partie du collectif dunhamien Trois Flèches, qui regroupe une dizaine de cinéastes et d’acteurs désireux d’explorer leur art autrement.

« On se donne des défis, et on tourne des courts-métrages pour continuer à nous développer. Par exemple, on a voulu explorer le tournage d’hiver, la tension des films de zombies, etc. », explique-t-elle.

Depuis trois ans, leur organisme à but non lucratif présente d’ailleurs le fruit de leur travail lors d’une soirée au cinéma Princesse. Cette année, huit courts-métrages d’une durée de cinq à quinze minutes ont été tournés dans la région. Ils seront dévoilés le jeudi 27 juin prochain à 19 h.

À noter que la majorité des propositions est en langue anglaise, mais que deux créations sont présentées dans la langue de Molière.