«On voulait que les gens de Granby soient fiers de leur festival, et que la population du Québec réalise que ça fait 50ans qu’on existe», a dit le grand manitou du FICG, Pierre Fortier.

Près de 200 artistes attendus au 50e FICG

On savait déjà que le Festival de la chanson de Granby se préparait à célébrer ses 50 ans en grand. On ne savait juste pas à quel point. Disons que l’annonce en février dernier de la venue de l’Orchestre symphonique de Montréal a en quelque sorte servi d’amuse-gueule à « la plus imposante programmation jamais offerte à Granby », qui a été dévoilée lundi.

Du 15 au 26 août prochain, ce sont donc près de 200 artistes qui viendront faire leur tour à Granby. 197, pour être plus précis, qui se déploieront dans 15 productions originales.

Quatre d’entre elles seront présentées sur la grande scène Desjardins au parc Daniel-Johnson, une journée de spectacles extérieurs gratuits supplémentaire ayant été ajoutée au calendrier le dimanche suivant la grande finale du concours.

« On voulait que les gens de Granby soient fiers de leur festival, et que la population du Québec réalise que ça fait 50 ans qu’on existe », a dit le grand manitou du FICG, Pierre Fortier.

« La chanson francophone a besoin d’air plus que jamais. Elle a besoin de se faire entendre partout : à la télévision, à la radio, sur le web... Je pense que c’est son prochain défi. Et je trouve qu’après 50 ans, le Festival a encore sa raison d’être, sa place au soleil. Il ne faut pas pour autant s’asseoir dans le statu quo ; il faut innover. »

Ainsi, le jeudi 23 août, Vincent Vallières soulignera le partenariat du FICG avec Cégeps et Secondaire en spectacle à travers le spectacle Ok on part! auquel participeront divers artistes ayant été de ces concours, dont Andréanne A. Malette, Émile Bilodeau, Ingrid St-Pierre, Patrice Michaud et Philippe Brach. « Ça va être très festif et rassembleur. On va chanter mes tounes, leurs tounes, en duo, en trio, en chœur... Et comme ce qui nous unit est qu’on a commencé notre “carrière” à Secondaire ou Cégep en spectacle, on va peut-être aller dans nos souvenirs », laisse entendre le principal intéressé.

Le Festival de la chanson ajoute pour la première fois un volet multiculturel à sa programmation avec le grand spectacle du vendredi 24 août, Musique de notre monde. Dix artistes québécois dont Daniel Bélanger, Hubert Lenoir, Martin Léon et Marc Hervieux parraineront autant d’artistes venus d’ailleurs et qui se sont établis au Québec. Ils reprendront à leur façon des classiques de la chanson québécoise et ajouteront quelques épices de leur pays natal aux succès de leur artiste parrain.

« Le Québec change, et on est fiers d’accueillir à Granby de plus en plus d’immigrants. Ils apportent de nouvelles sonorités, de nouveaux rythmes... On souhaite les rejoindre, que ce show-là soit un hit et qu’il revienne chaque année », laisse savoir Pierre Fortier.

Le samedi 25 août soulignera pour sa part les 50 ans de l’Office franco-québécois de la jeunesse avec le grand spectacle Beau comme on s’aime. Les invités de la soirée : Yann Perreau, Daniel Boucher, Loco Locass, Alexandre Désilets et Catherine Major, entre autres.

La soirée de clôture de la 50e édition du Festival de la chanson mettra quant à elle en vedette une pléiade d’anciens participants au concours, tels Pierre Lapointe, Alex Nevsky, Jean-François Breau, Caroline Savoie, Klô Pelgag et Karim Ouellet dans le spectacle Fou de toi. La soirée culminera avec un grand feu d’artifice.

Scène émergente
L’ajout d’une deuxième scène au parc Daniel-Johnson permettra par ailleurs de présenter 11 autres spectacles gratuits durant ces quatre journées. Parmi ceux-ci : Loud, Émile Bilodeau, Canailles, Pépé et sa guitare, Gab Paquet et Andréanne A. Malette.

Le jeune public ne sera pas en reste puisque deux spectacles lui seront aussi destinés : Brimbelle le samedi et Les Petites Tounes le dimanche.

Avec cette scène et cette journée supplémentaire de programmation, Pierre Fortier a bon espoir de battre le record d’assistance de 56 500 personnes atteint en 2016. « On vise 80 000 », glisse-t-il.

Le centre-ville sera par ailleurs animé d’une projection multimédia sur certaines façades d’immeubles à proximité du Palace, et de la musique francophone y sera diffusée.

En plus des Petits bonheurs, ces spectacles donnés par les demi-finalistes dans divers organismes de la région, quelques pop up shows seront aussi offerts ici et là dans des entreprises de la région.

Aucun demi-finaliste de la région
Parlant des demi-finalistes, et parce qu’ils sont « l’ADN du festival », dixit Pierre Fortier, les voici : Laura Lefebvre (Québec), Alpha Toshineza (Winnipeg), Charlène Blanchette (Saint-Hyacinthe), Véronique Bilodeau (Rimouski), Michel Cormier (Maisonnette, NB), Joe Robicho (Sainte-Louise), Fidel Fiasco (Drummondville), Alexandre Dionne (Edmundston, NB), JS Lachance (St-Georges de Beauce), Les Autres (Longueuil), Virginie (Rivière-des-Prairies), Jessy Benjamin (Varennes), Élie Dupuis (Montréal), Daniel Groleau Landry (Ottawa), Désirée (Montréal), Les Monsieurs (Joliette), Simon Elliot (Boisbriand), Reney Ray (Kapuskasing, ON), Julien Déry (Québec), Marie-Clo (Lefaivre, ON), Alex Burger (Montréal), Les Bémoles (Mandeville, QC), Lord Byrun (Régina, SK) et Shiraz Adham (Montréal). Aucun, donc, de la région.

Les demi-finales auront lieu du 15 au 18 août et seront animées respectivement par Mathieu Lippé, Cynthia Veilleux, Michel Robichaud et Jean-François Breau, tous d’anciens participants du Festival.

La Grande finale se tiendra quant à elle pour la première fois un mercredi, le 22 août, et son animation sera entre les mains de l’humoriste Alexandre Barrette.

La finale du Petit festival (6 à 13 ans) aura par ailleurs lieu le 19 août, et le spectacle du volet Jamais trop tôt (14 à 17 ans) sera présenté le lundi 20 août.

La programmation complète est disponible au www.ficg.qc.ca ainsi que sur l’application mobile.

Québec investit 567 500 $

Lundi matin, le gouvernement du Québec et Tourisme Cantons-­de-l’Est ont annoncé une aide financière de 567 500 $ au Festival international de la chanson de Granby. Le ministère du Tourisme remet une somme de 539 500 $ par l’entremise du Programme d’aide financière aux festivals et aux événements touristiques. Cet octroi est nettement supérieur à celui de l’an dernier, qui se chiffrait à 165 000 $, fait remarquer le directeur général du Festival, Pierre Fortier. Il s’agit donc d’un sérieux coup de pouce en ce 50e anniversaire. « Ce montant de plus nous a assuré l’Orchestre symphonique de Montréal », affirme M. Fortier. Quant aux 28 000 $ accordés conjointement par le ministère du Tourisme et Tourisme Cantons-­de-l’Est par l’intermédiaire de l’Entente de partenariat régional en tourisme (EPRT), ils serviront à l’aménagement du site Chansons à boire. Tenu lors des spectacles extérieurs au parc Daniel-Johnson, cet espace offrira notamment une quinzaine de microbrasseries, des produits du terroir et une grande roue. Isabel­ Authier