Marie Denise Pelletier, Joe Bocan et Marie Carmen
Marie Denise Pelletier, Joe Bocan et Marie Carmen

Pour une histoire d'un soir: les belles retrouvailles

Marie Denise Pelletier, Marie Carmen et Joe Bocan n’ont plus besoin de présentation. Ensemble, elles comptent des années de métier et une pléthore de chansons à succès. Quand on leur a proposé d’allier leur présence sur une même scène, les trois interprètes n’ont pu résister. Et les voilà parties pour une nouvelle aventure.

Marie Denise Pelletier parle de la tournée Histoire d’un soir comme de belles retrouvailles. Car le trio se connaissait déjà. Elle et Marie Carmen ont toutes deux participé à la version 1986 de Starmania, la bougie d’allumage de leur carrière. «Et Joe Bocan est de la même génération que nous. Ça faisait longtemps qu’on s’était vu et on s’est retrouvé. Dès le jour 1, on a vu que l’énergie de nous trois, ensemble, ça se pouvait. On était heureuses d’être là, ensemble. Et ça imprègne tout le spectacle.»

Le défi, ajoute Marie Denise Pelletier, a été d’arriver à faire une synthèse de l’essence de chacune. De choisir, parmi le vaste répertoire du trio — «Juste moi, j’ai 125 chansons enregistrées!», dit-elle —, les plus grands succès, tout en s’assurant d’une harmonie musicale entre chaque univers.

«On est trois filles très volontaires qui savent ce qu’elles veulent dans la vie. Le metteur en scène Michel Poirier a été extraordinaire pour apporter le regard extérieur dont nous avions besoin», dit-elle.

Cette dernière avait d’abord été pressentie pour participer à la première mouture du genre, Entre vous et nous, en 2018, mais son emploi du temps l’en avait empêché. C’est finalement Marie Michèle Desrosiers, Martine St-Clair, Luce Dufault et Marie-Élaine Thibert qui avaient sillonné le Québec et l’Ontario pour cette tournée.

Mais lorsque le producteur Martin Leclerc a relancé l’idée de réunir de grandes voix féminines, son nom est revenu à nouveau sur la table. «Plein de noms ont circulé et ça s’est arrêté sur nous trois.»

Pourquoi? «On est rendus au même endroit dans nos vies, on est trois femmes mures qui ont eu un parcours assez important, et on s’est rendu compte que dans nos thématiques de chansons, beaucoup de choses nous unissaient. On a toutes une conscience humanitaire, planétaire et un peu féministe. Tout cela nous ralliait. Il y a comme une évidence.»

Belle façon de faciliter l’unanimité dans le choix des pièces et l’équilibre nécessaire entre la présence de l’une et de l’autre.

Prêtes

Lorsque La Voix de l’Est l’a jointe mercredi, Marie Denise Pelletier se dirigeait vers Lasalle pour prendre part à la répétition générale, à la veille du lancement officiel de cette tournée d’une quarantaine de dates annoncées, dont ce samedi au Palace de Granby.

«On répète depuis tellement longtemps qu’à Granby, les gens n’auront pas l’impression d’assister au troisième spectacle de la tournée. On prépare cette grande aventure depuis un an. On est vraiment prêtes pour le public. On est excitées comme des puces!»

Dans une Histoire d’un soir, les trois artistes chanteront en solo, en duo et à trois. «On est appuyées par cinq musiciens de grand talent. Vraiment, les conditions de travail sont extraordinaires.»

Elle affirme que tout ce beau monde a bien pris soin d’actualiser, de moderniser leur matériel. Certaines sonorités évoqueront les années 80 et 90, bien sûr, mais on n’y entendra pas de «drum machine» promet Marie Denise. «Les nostalgiques y trouveront leur compte, mais on a autre chose à offrir. Et puis plusieurs de nos chansons ont traversé le temps et sont devenues des classiques», dit-elle en faisant remarquer que certaines d’entre elles, comme Inventer la Terre, Repartir à zéro ou Les femmes voilées sont plus pertinentes que jamais.

Bref, Marie Denise Pelletier et ses complices promettent une tournée étonnante, tant pour elles que pour le public. «On veut envelopper les gens, leur faire plaisir et les faire chanter aussi, car ils connaîtront toutes les chansons par coeur. Ce sera vraiment une grande fête et de belles retrouvailles.»

ENVIE D'Y ALLER ?

Quand: samedi 8 février à 20h

Où: Palace de Granby

Billets: www.ovation.qc.ca