L’auteure sheffordoise Dominique Lavallée

Pour toi Abby: un parfum d’Irlande

C’est en jasant avec son grand-père Ernest, 101 ans, que l’idée de la série Pour toi Abby a germé dans l’esprit de la romancière Dominique Lavallée. Ce jour-là, quelque part en 2007, elle a appris que dans la famille de son aïeul vivait alors Nelly Smith, une orpheline irlandaise employée comme domestique. Il n’en fallait pas plus pour attiser la curiosité insatiable de l’auteure et la lancer dans de longues recherches sur la vague d’immigration irlandaise, sur l’histoire de l’Irlande et sur celle du Québec.

Deux tomes sont nés de cette longue quête d’informations, Pour toi Abby - Le remords, publié en 2017, puis Pour toi Abby - Les retrouvailles, sorti le mois dernier.

On y fait d’abord la rencontre d’Eva O’Hara, 15 ans, partie seule de son Irlande natale en direction du Québec pour oublier un drame et aider financièrement sa famille. Campé dans les années 1830, le récit raconte les épreuves de cette jeune fille dont la naïveté sera mise à rude épreuve.

« J’ai passé trois ans à faire des recherches. Le premier tome a été très long à écrire. J’avais un plan détaillé pour en faire un page turner. Puis, en cours d’écriture, j’ai ajouté plein de détails intéressants — et souvent méconnus — de cette époque, comme des cabinets de curiosité par exemple », indique celle qui écrit dans les hauteurs de Shefford, inspirée par la vue magnifique qui s’offre à elle.

Et dès le premier volet, Dominique Lavallée écrivait en sachant qu’un second allait suivre. « J’avais trop d’idées ! Je voulais que la famille d’Eva se réunisse dans le deuxième tome, qui se passe dans les années 1840 », note-t-elle en précisant toutefois que la saga est maintenant achevée.

Pour cette ancienne avocate, qui a aussi touché à la publicité et au cinéma, il importe de faire vivre à ses lecteurs — qui sont en majorité des lectrices — toute une gamme d’émotions. « C’est intense. Il y a la colère, la vengeance, l’amour — c’est un roman initiatique vers la vie adulte —, la fraternité, les remords, la rédemption », énumère-t-elle. On sourit aussi, car Eva tente d’apprendre le français, avec tous les « glissements de langue » qui s’ensuivent.

Soulignons ici que le premier tome de Pour toi Abby fait partie des 25 suggestions de lectures d’été 2019 du magazine Elle Québec aux côtés des Marc Lévy, Alexandre Jardin et EL James de ce monde...

D’abord des nouvelles

La série Abby n’est cependant pas la première œuvre de Dominique Lavallée. Après un premier recueil de nouvelles au titre accrocheur, La course folle des spermatozoïdes, en 2003, elle publie, l’année suivante, un autre florilège de nouvelles intitulé Étonnez-moi, mais pas trop, qui récolte de bons commentaires.

Ces nouvelles étaient un peu comme des courts-métrages, fait-elle remarquer.

« En fait, mon écriture est très visuelle, très dans l’action, peu importe que ce soit une nouvelle ou un roman historique. J’attire l’attention dès la première phrase. »

Le prochain ouvrage de Mme Lavallée est déjà en marche. L’histoire se déroulera cette fois en 1850 et fera place... à une commère. L’héroïne, surnommée « la fouine » dans son village, constitue pour l’auteure un excellent pivot pour y greffer une galerie de personnages.

Et il n’est pas dit qu’un jour elle ne retrouvera pas l’un des personnages de Pour toi, Abby, pour une nouvelle aventure. « J’y reviendrai peut-être plus tard dans un autre roman... »

Dominique Lavallée ira à la rencontre de ses concitoyens lors de la fête citoyenne de Shefford, le samedi 17 août à partir de 15 h au parc de la Mairie.