Entre deux polars, Claire Cooke a voulu raconter le parcours inspirant de Soleine Démétré.

«Plonge avec moi», ou l'histoire inspirante de Soleine Démétré

Avec un prénom aussi spécial que Soleine, certains lui avaient prédit un destin peu banal. Le hasard leur a donné raison. À 15 ans, un bête plongeon dans une piscine l’a laissée partiellement paralysée. Mais loin de s’apitoyer sur son sort, elle a foncé dans la vie en choisissant le côté du bonheur. Pour se raconter, la trentenaire a mis son histoire en bonnes mains : celles de sa tante, l’auteure Claire Cooke.

L’écrivaine de Shefford comptait déjà deux romans policiers à son actif, Le cruciverbiste et Jurée no 9 dans lesquels enquêtait son héroïne Emma Clarke. On avait aussi pu la lire dans le recueil de nouvelles Crimes au musée.

Mais passer ainsi du polar au récit lui exigeait un état d’esprit et un engagement différents. Car Claire Cooke s’est entièrement investie dans ce récit biographique intitulé Plonge avec moi, à paraître le 16 janvier. L’histoire de Soleine Démétré, elle l’avait vécue de très près, mais pas de l’intérieur. Il lui fallait donc recueillir les souvenirs et les confidences de sa nièce, refaire le chemin à travers sa perspective à elle.

« Après la publication de deux livres, je me sentais prête à écrire ce récit dans lequel j’ai été très présente. Ça avait mûri environ trois ans dans ma tête et un jour, j’en ai parlé à Soleine devant un verre de vin. Au début, elle ne voyait pas l’intérêt de publier ça », raconte Mme Cooke.

Elle a pourtant réussi à la convaincre de la pertinence d’un tel livre. « Au départ, je voulais écrire au “je”, mais j’ai réalisé que le lecteur voulait entendre Soleine se raconter. Alors, je me suis mise dans sa peau. On a échangé. Tout ça s’est fait dans la joie et la bonne humeur. On était proches avant, mais à travers ce livre, on est devenues de grandes complices », confie la romancière.

Et même si la préparation l’a obligée à revivre ce drame familial survenu en 1998, elle y a trouvé du réconfort. « J’avais des ailes. Ç’a été mon livre le plus facile à écrire. J’ai été dans l’intimité de cette crise, alors en écrivant, tout m’est revenu. »

Elle y relate le plongeon fatidique, la perte de l’usage de ses jambes et, partiellement, de ses bras, l’hospitalisation, le deuil de la Soleine d’avant, la réhabilitation et sa vie d’après.

Mais c’est surtout la force de caractère et l’inaltérable positivisme de sa nièce qu’elle souhaitait mettre en lumière. À presque 36 ans, la jeune femme de Terrebonne est aujourd’hui maman de deux filles, bénévole engagée, conférencière à ses heures... et bien plus. Sans crainte et sans regret.

« Soleine est une personne hardie, ouverte d’esprit, elle voyage partout, rien ne lui fait peur. Les entraves l’amusent. Elle est pleine d’humour et a toujours le sourire aux lèvres ! » lance Mme Cooke avec admiration.

« L’appétit de vivre... c’est plus fort que tout », se plaît d’ailleurs à dire Soleine Démétré, qui se décrit à la fin du livre comme une battante « au caractère frondeur ».

Quand on lui demande ce qu’elle souhaitait transmettre en publiant Plonge avec moi, Claire Cooke affirme que son plus grand désir était d’abord de rendre hommage à Soleine et à ses efforts. Mais un peu de sensibilisation y a aussi sa place. « Ni elle ni moi ne voulons être moralisatrices, mais si ce livre peut empêcher qu’un accident arrive, si cela peut sauver ne serait-ce qu’une personne, ce serait bien... »

Le retour d’Emma Clarke

Cette incursion très personnelle dans l’univers du récit ne veut pas dire, cependant, que l’auteure s’éloignera du roman policier.

Habituée de publier un bouquin aux deux ans, Claire Cooke prépare doucement le retour de sa détective Emma Clarke. L’histoire se dessine peu à peu et l’écriture pourrait débuter au printemps, dit-elle. Si tout va bien, elle pourrait même devancer légèrement l’échéancier prévu.

« Peut-être qu’une publication en septembre 2020 serait possible. »

Plonge avec moi sort en librairie le 16 janvier aux Éditions Goélette.