Les artisans du Théâtre s'activent aux derniers préparatifs de la pièce.

Place aux Géants de l'étang

En marge de ses autres activités, le Théâtre de la Dame de coeur met la dernière touche à sa nouvelle production estivale, Les Géants de l'étang, qui prendra l'affiche pour deux étés, à compter du 6 juillet prochain.
Les marionnettes géantes évolueront cette fois dans un décor aquatique propice à la poésie et aux prouesses visuelles.
Il y aura des remous dans l'étang, promet-on. À cause d'une chenille géante et terrifiante, notamment, qui fait la vie dure aux fourmis. Sans compter les papillons qui rêvent de devenir fourmis, et tous ces appâts et ces oiseaux qui guettent les poissons... Les Géants de l'étang, c'est aussi l'histoire de trois chenilles en quête de liberté. Bref, leur petit univers est en plein chaos.
Les Géants de l'étang auront ceci de particulier qu'ils déborderont de la scène pour empiéter dans la salle. «Il a fallu reconfigurer les allées pour permettre aux marionnettes d'intervenir dans le public», explique le patron du Théâtre, Richard Blackburn.
Une vingtaine de marionnettes géantes ont été créées pour cette pièce, sans compter plusieurs autres éléments de décor, de façon à rendre l'expérience «plus spectaculaire que jamais», selon la production.
«En plus des interventions des marionnettes, la surdimension est très présente cette année», affirme M. Blackburn pour justifier ces prétentions.
Les voix des personnages seront notamment assurées par les comédiens Debbie Lynch-White, Chantal Lamarre et Gilbert Lachance.
Ce spectacle familial est présenté, comme toujours, dans l'amphithéâtre extérieur doté d'un toit et de sièges pivotants à bretelles chauffantes.