L’écrivaine Kim Messier présente son dernier livre, Unica.

Nouveau virage pour Kim Messier

L’autrice Kim Messier a entrepris un tout nouveau virage littéraire en explorant l’univers de la série Les clowns vengeurs. Après quatre premiers romans explorant la littérature jeunesse et les histoires érotiques, l’écrivaine granbyenne s’est plongée dans un univers futuriste, rempli de politiciens corrompus, de clowns tueurs à gages et de bêtes robotiques.

Kim Messier avait envie de se lancer dans l’écriture d’un livre portant sur un univers habité par des clowns vengeurs depuis déjà un bout de temps. Avec Unica, elle a pu y aller à fond.

« Pour ceux qui connaissent la série, l’histoire s’inscrit après La volonté d’Odi, de Mathieu Fortin. J’ai décidé de mettre en scène des créatures qui ont subi des modifications génétiques et technologiques qui avaient été mentionnées dans les derniers livres, mais peu détaillées » précise l’autrice.

La série Les Clowns vengeurs se déroule dans un monde dystopique disposant d’une technologie supérieure à la nôtre.

« C’est un monde très corrompu. Les forces de l’ordre ne protègent plus le peuple et il y a comme deux gouvernements : le légitime et celui des clowns vengeurs, des tueurs à gages qui, eux, travaillent pour les gens. »

Quelques personnages apparaissent dans ce dernier tome, mais s’inscrivent dans l’univers déjà imaginé et mentionné par les précédents auteurs.

Passion

Kim Messier n’a pas eu besoin d’être convaincue longuement avant de se lancer dans ce dernier projet.

« Pendant que j’écrivais ma série de romans d’amour et que j’étais dans des salons du livre pour rencontrer les lecteurs, j’allais souvent voir à leur table les gens de la série Les Clowns vengeurs. J’ai acheté tous les livres et j’avais vraiment le goût de me joindre aux auteurs », assure-t-elle.

Après la transaction ayant permis à la série de se retrouver dans le catalogue des éditions AdA, la Granbyenne a approché l’équipe responsable de la série pour proposer ses services.

« Ils se sont montrés intéressés et ils m’ont demandé de leur présenter un plan avec mes idées. L’histoire était déjà au trois quarts écrite dans ma tête. Ça ne m’a pris qu’une soirée ! »


« C’est un exercice que j’ai trouvé hyper stimulant. Je n’ai jamais été aussi plongée dans la rédaction d’une histoire. C’en était au point où j’oubliais mes rendez-vous et que je manquais mes sorties sur l’autoroute ! »
L’autrice granbyenne Kim Messier

Bien qu’elle était déjà plus que familière avec la série, Kim Messier a tout de même pris le temps de la relire avec ses yeux d’écrivaine.

« J’ai annoté toutes les pages et je me suis fait des schémas autour des personnages avec leur arbre généalogique », précise-t-elle.

Pour la première fois dans sa carrière d’écrivaine, Kim Messier devait composer avec des paramètres prédéfinis et inscrire son histoire dans un contexte créé par un autre artiste.

« C’est un exercice que j’ai trouvé hyper stimulant. Je n’ai jamais été aussi plongée dans la rédaction d’une histoire. C’en était au point où j’oubliais mes rendez-vous et que je manquais mes sorties sur l’autoroute » lance-t-elle, toujours aussi enthousiaste.

Univers

L’univers de la série a initialement été créé sous la forme de nouvelles par l’auteur Michel J. Lévesque en 2004 avant de prendre la forme d’une série de courts romans publiée chez Porte-Bonheur, puis chez AdA dans la Collection Corbeau après la fermeture de la première maison d’édition

Au printemps dernier, les éditions AdA ont demandé à une poignée d’auteurs des premiers tomes de retravailler leur texte afin de relancer la série.

Avec Unica, c’est une toute nouvelle histoire qui s’ajoutera à la saga débutée en 2012.

Le livre se retrouvera en librairie et pourra être commandé en ligne dès la semaine prochaine.