Le Festival en chanson devra se tenir encore pendant deux ans dans ses installations temporaires avant que ne commence la construction du nouveau bâtiment, estimée à 9,8 millions$.

Petite-Vallée: le Festival reporte d’un an la construction de ses installations

MATANE — Le conseil d’administration du Village en chanson de Petite-Vallée reporte d’un an la construction de ses installations qui, rappelons-le, succéderont au Théâtre de la Vieille Forge qui est parti en fumée en août 2017.

Ce report est attribuable à l’ampleur des travaux et aux délais requis pour la tenue d’un concours d’architecture, comme l’exige le ministère de la Culture pour tous travaux de construction de plus de 5 millions $. Le coût projeté du nouveau bâtiment, qui accueillera notamment la salle de spectacles et le chef-lieu du Festival en chanson, s’élève à 9,8 millions $, financé en majeure partie par les gouvernements provincial et fédéral. 

Dans l’attente de la construction du nouveau bâtiment, l’organisation du Festival en chanson a fait l’acquisition d’un grand chapiteau. Si le directeur général et artistique de l’événement gaspésien ne voit pas de problème à boucler le financement voué à la construction, il en est autrement de l’argent nécessaire à l’aménagement des installations temporaires. «C’est là qu’on souhaite avoir les appuis des gouvernements, souligne Alan Côté. On en a déjà un peu, mais ça nous prendrait un appui du ministère de la Culture.» M. Côté devrait rencontrer à ce sujet la ministre de la Culture, Nathalie Roy.

Le prochain Festival en chanson de Petite-Vallée se tiendra du 27 juin au 6 juillet, sous le thème «Oh, mon bel ami». C’est l’auteur-compositeur-interprète gaspésien Patrice Michaud qui assumera le rôle d’artiste passeur. La programmation sera annoncée le 26 mars.

Certains changements seront apportés aux lieux de présentation des spectacles. Parmi eux, une série de trois spectacles classiques se tiendra dans l’église de Grande-Vallée, dont l’un de Marc Hervieux.