Les studios Disney et les héritiers de Michael Jackson sont parvenus à un accord à l’amiable concernant un documentaire sur le Roi de la pop.
Les studios Disney et les héritiers de Michael Jackson sont parvenus à un accord à l’amiable concernant un documentaire sur le Roi de la pop.

Les héritiers de Michael Jackson et Disney règlent à l’amiable

LOS ANGELES — Les studios Disney et les héritiers de Michael Jackson sont parvenus à un accord à l’amiable concernant un documentaire sur le Roi de la pop que les proches du chanteur défunt avaient qualifié de «répugnant» et «non autorisé».

The Last Days of Michael Jackson, une émission de deux heures diffusée en 2018 sur la chaîne ABC, propriété de Disney, a été accusée d’utiliser des chansons, clips et extraits de concerts sans permission.

«L’affaire a été résolue à l’amiable», a dit jeudi à l’AFP l’avocat des héritiers du chanteur défunt, Howard Weitzman, sans aucun autre détail.

Les avocats des héritiers affirmaient dans leur plainte que Disney avait ignoré la loi sur le copyright tout en poursuivant scrupuleusement toute personne qui empiéterait sur sa propre propriété intellectuelle.

Disney avait argué que le documentaire, qui passait en revue la vie de Michael Jackson, utilisait une quantité de contenus autorisée par la loi.

Michael Jackson a vendu quelque 350 millions de disques, y compris Thriller, l’album le plus acheté de tous les temps, et gagné 13 Grammy Awards.

Il avait 50 ans lorsqu’il est mort le 25 juin 2009 dans la région de Los Angeles.

Il a succombé à une surdose d’un puissant antalgique, le propofol. Son médecin personnel, Conrad Murray, a été condamné en 2011 pour lui avoir administré la dose létale.

Ses héritiers ont récemment déposé plainte contre la chaîne HBO pour son documentaire Leaving Neverland, qui a relancé les accusations de pédophilie à l’encontre de Michael Jackson.