Dr John, né Mac Rebbenack, était décédé «des suites d'une crise cardiaque». Elle n'a pas déjà d'autres précisions. Il a été peu vu en public après qu'il eut annulé plusieurs concerts à la fin de 2017.

Le musicien néo-orléanais Dr John s'éteint à l'âge de 77 ans

NOUVELLE-ORLÉANS — Dr John, un musicien de La Nouvelle-Orléans qui a su combiner différents styles de musique, est décédé jeudi à l'âge de 77 ans, a annoncé sa famille.

Dans un communiqué publié par l'intermédiaire de son publicitaire, la famille du chanteur a déclaré que Dr John, né Mac Rebbenack, était décédé «des suites d'une crise cardiaque». Elle n'a pas déjà d'autres précisions. Il a été peu vu en public après qu'il eut annulé plusieurs concerts à la fin de 2017.

Son premier album Gris-Gri», lancé en 1968, combinait rythm'n blues et rock psychédélique. Il surprit nombre d'auditeurs par ses références à de la prétendue magie venant de l'au-delà.

Sa chanson Right Place, Wrong Time, parue sur l'album In the Right Place en 1973, lui a permis d'entre au palmarès des 10 morceaux les plus vendus à cette époque.

Dr John a collaboré avec de nombreux musiciens de premier plan, a remporté plusieurs Grammy et a été intronisé au Panthéon du rock & Roll.

Son annulaire de la main gauche a été arraché au cours d'une fusillade survenue à Jacksonville, en Floride, en 1961.

Il a été un musicien de studio fort respecté, accompagnant notamment Professor Longhair et Irma Thomas, mais des problèmes de drogue l'ont conduit à la prison.

Après sa libération d'un pénitencier fédéral en 1964, Dr John a rejoint son ami et mentor Harold Battiste, qui venait de quitter La Nouvelle-Orléans pour s'installer à Los Angeles.

Après la parution de Gris-Gris, Dr John a joué avec les Grateful Dead et a collaboré avec des nombreux artistes comme les Rolling Stones, Van Morrison et James Booker. On retrouve aussi son nom au générique de The Last Walt, le documentaire réalisé par Martin Scorsese sur le dernier concert du groupe The Band.