Le centre CAMMAC propose un camp musical virtuel 

Yves Bergeras
Yves Bergeras
Le Droit
Le Centre musical CAMMAC propose des cours et des activités virtuelles jusqu’en septembre.

Le centre CAMMAC est situé dans à Harrington, dans les Laurentides – mais sa directrice artistique, Guylaine Lemaire – une résidente d’Ottawa – se réjouit d’avoir une clientèle «musicalement très active» dans  la région d’Ottawa-Gatineau.

CAMMAC a lancé le 13 juillet dernier la toute première édition virtuelle de son Camp musical d’été, qui se poursuit jusqu’à la rentrée scolaire.

Celui-ci s’adresse à des musiciens amateurs «de tous les niveaux et tous les âges», à qui Piano classique, guitare, percussions, etc., CAMMAC propose «un large éventail de cours de musique», à travers «une expérience virtuelle des plus inspirantes».

Les enseignants sont «tous des musiciens professionnels  hautement qualifiés », assure Mme Lemaire. En marge des cours (privés, semi-privés ou en groupes) prodigués, le centre propose des ateliers et des conférences en mode virtuels.

Parmi ces conférences, elle mentionne «400 ans d’opéra», qu’animera le musicologue Pierre Vachon, directeur de communications de l’Opéra de Montréal.

La programmation a fait de la place à des activités gratuites, «amusantes et informelles» destinées à faire ressentir à distance la traditionnelle ‘vie de camp’. 

Parmi les activités proposées, la directrice artistique mentionne les Rencontres Apéro Virtuelles, les soirées Cabaret et conversation et une soirée Trivia.

Des capsules vidéo seront aussi produites par des professeurs CAMMAC, ajoute-t-elle en citant le «très populaire» Vin et Fromage de Francis, animé par le directeur artistique de l’ensemble montréalais Les Boréades, François Colpron.

La crise pandémique a confronté CAMMAC à des «défis majeurs», dont la fermeture temporaire du Centre musical, mais ses administrateurs disent s’être retroussés les manches pour continuer à promouvoir l’organisme et ses objectifs.

Les activités musicales en ligne représentent une des quatre stratégies destinées à éponger les «importantes pertes de revenus» auquel est confronté le centre. Une campagne de financement #MardiJeDonneMaintenant a eu lieu en mai. CAMMAC mentionne sur son site Internet avoir récolté «plus de 70 000 $», sur un objectif global de 300 000$ – entre autres grâce à «un don important des membres de la région d’Ottawa-Gatineau».

Culture participative

CAMMAC, qui cherche à offrir «un cadre accueillant et coopératif», et ce, «dans un environnement bilingue établissant des ponts entre nos cultures», se veut un bel exemple de « culture participative ».

La mission de l’organisme est de «créer des opportunités pour que les musiciens amateurs de tout âge et tout niveau puissent se réunir» autour d’«expériences artistiques communes». 

Or, pour les musiciens, habitués à partager leur passion en se réunissant, l’obstacles est de taille, rappelle Mme Lemaire, convaincue que «promouvoir l’expérience de vivre la musique en communauté» résonne de façon on ne peut plus actuelle.

Cette approche virtuelle pourrait même se prolonger après la crise et la période de distanciation, assure  Guylaine Lemaire. « Cette initiative pourrait se poursuivre bien après la pandémie», car elle permet à CAMMAC de garder le contact avec sa communauté, tout en favorisant la préparation aux programmes» en attendant la réouverture du centre musical.

Parce qu’il a le «potentiel d’attirer des participants du monde entier», ce «projet positif et passionnant» constitue une occasion unique d’accroître le rayonnement du centre musical, estime sa directrice artistique.

L’initiative «nous permet de briser les barrières géographiques, de rejoindre un nouveau public mais aussi de rester en contact avec nos membres», soutient-elle.

Le chef Yannick Nézet-Séguin, le pianiste Gregory Charles et le contre-ténor natif d’Ottawa Daniel Taylor, entre autres, sont passés par le centre musical laurentien, en tant qu’étudiants, fait valoir l’organisme.

Le centre est aussi l’instigateur du festival Dimanches en musique, auquel participent des artistes de calibre international.

CAMMAC organise aussi parfois des concerts et des activités musicales dans les régions d’Ottawa-Gatineau, Toronto et Montréal.

Renseignements et inscriptions: cammac.ca