Louis Valois, Serge Fiori et Michel Normandeau du groupe Harmonium
Louis Valois, Serge Fiori et Michel Normandeau du groupe Harmonium

La liste: des chansons rassembleuses 

1. Aujourd’hui, je dis bonjour à la vie, Harmonium (1974)

À vrai dire, on aurait pu choisir à peu près toutes les chansons du premier album du célèbre groupe québécois. Mais celle-là se révèle un hymne particulièrement porteur d’espoir dans le contexte actuel avec ses oiseaux annonciateurs du printemps et le son des enfants du primaire qui jouent dans une cour de récréation. Bientôt, ces doux bruits résonneront encore comme de la musique à nos oreilles.  Éric Moreault

2. Toujours vivant, Gerry Boulet (1988)

Aux prises avec un cancer incurable, l’inoubliable rocker Gerry Boulet a laissé pour la postérité ce magistral hymne à la résilience. Même «quand l’bonheur en arrache et que la vie nous culbute», il faut savoir être de celui «qui r’garde en avant» et qui «frappe dedans la vie à grands coups d’amour». Puissant.  Normand Provencher

3. Tout le monde en même temps, Louis-Jean Cormier (2012)

«On joue au solitaire tout le monde en même temps.» La métaphore est devenue réalité en ces temps de pandémie. Mais l’appel à «brûler les règles du jeu», à revoir notre modèle de société, à se retrouver collectivement semble plus pertinent que jamais. Distanciation sociale oblige, n’allons pas tout de suite nous «frencher sous les ponts couverts». Mais une fois la crise passée, pourquoi pas?  Geneviève Bouchard

4. Ça va venir découragez-vous pas, La Bolduc (1930)

Écrite dans le contexte de la Crise de 1929, cette chanson de Mary «La Bolduc» Travers a permis d’insuffler un peu d’espoir à des milliers de chômeurs sans le sou. Quatre-vingt-dix ans plus tard, ses paroles sont plus que jamais d’actualité. Qu’on se le dise, il ne faut pas se décourager et continuer à turluter… Normand Provencher

5. Les oies sauvages, Mes Aïeux (2012)

Le printemps est là, il y a de l’espoir… COVID-19 ou pas, les oies reviendront. Et cette pièce de Mes Aïeux, belle, douce et forte nous rappelle qu’ensemble, nous sommes plus forts. Dans l’isolement, cette image de solidarité fait du bien. Le vidéoclip est teinté politiquement, mais dans l’essence, le message de la chanson est sans frontière et sans allégeance. Juste humain. Et tellement beau. Geneviève Bouchard