Le groupe Foo Fighters

La liste des chansons pour rouler

Long Road to Ruin (2007), Foo Fighters

Tel ce Dave Grohl au brushing «parfait» dans la vidéo ultra kitsch parodiant un soap-opéra des années 70, on a envie de prendre le volant d’une décapotable rouge au son de cet irrésistible refrain. On doit à Jesse Peretz (qui avait aussi réalisé les clips de Learn to Fly et Big Me) cet autre extrait pour le moins délirant de la vidéographie des Foo Fighters. Geneviève Bouchard

L’ange vagabond (1988), Richard Séguin

Hommage à l’écrivain Jack Kerouac et à son mythique roman On the road (Sur la route), L’ange vagabond figurait sur l’incontournable album Journée d’Amérique, qui a marqué la chanson québécoise à sa parution en 1988. Quand un grand du folk d’ici chante une icône de la Beat Generation, ça donne quelque chose d’enlevant. Geneviève Bouchard

Keep the Car Running (2007), Arcade Fire

Il y a un quelque chose de Bruce Springsteen époque Born to Run dans Keep the Car Running d’Arcade Fire. D’ailleurs, Win Butler et Régine Chassagne sont déjà montés sur scène avec le Boss pour l’interpréter. Simple et efficace, la chanson invite à l’évasion — peu importe le moyen de locomotion... Éric Moreault

Go Your Own Way (1977), Fleetwood Mac

Il y a dans cette pièce de Fleetwood Mac une métaphore qui recoupe à la fois l’euphorie de prendre la route — ou se mettre à courir comme Forrest Gump… — et l’importance de suivre sa nature profonde. L’été, sur un chemin de campagne, toutes les vitres baissées (à défaut d’avoir une décapotable…), c’est la toune parfaite. Normand Provencher

Rouler la nuit (1977), Beau Dommage

Cette chanson de Beau Dommage, interprétée par Pierre Bertrand et Marie-Michèle Desrosiers, est idéale pour un trajet nocturne. Le moteur te ronronne au bout des pieds / La ligne blanche te mène par le bout du nez. Sauf qu’il faut savoir s’arrêter quand on commence à cogner des clous… Normand Provencher