Édith Butler, originaire de Paquetville, au Nouveau-Brunswick, est une «pionnière et ambassadrice incontestée de la culture acadienne et de ses traditions», fait-on valoir.

Édith Butler sera intronisée vendredi au Panthéon des auteurs compositeurs

MONCTON, N.-B. — Le Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens intronisera vendredi l’auteure-compositrice-interprète Édith Butler dans le cadre du Congrès mondial acadien.

Édith Butler, originaire de Paquetville, au Nouveau-Brunswick, est une «pionnière et ambassadrice incontestée de la culture acadienne et de ses traditions», fait-on valoir.

Depuis ses débuts en 1964, Édith Butler a chanté sur de multiples scènes du monde la culture et l’histoire de l’Acadie.

Au milieu des années 1960, elle a chanté dans les festivals folks au Canada et aux États-Unis aux côtés de Bob Dylan, Joni Mitchell et Pete Seeger, souligne l’organisation par communiqué.

L’année 1973 a marqué les débuts de sa carrière au Québec grâce à un premier album chez Columbia intitulé «Avant d’être dépaysée».

Édith Butler a été admise plus tôt ce mois-ci à l’Ordre des arts et des lettres de la République française. Officière de l’Ordre du Canada, elle a déjà reçu un prix du Gouverneur général du Canada pour les arts de la scène et un prix d’excellence de la SOCAN pour l’ensemble de son œuvre. La Presse canadienne