L’œuvre d’art intitulé Les Nombreux Visages de Benjamin Franklin d'Inal Bersekov

Drake reçoit un cadeau unique de son tatoueur

TORONTO — L’artiste tatoueur de Drake voulait lui offrir un cadeau unique lorsque celui-ci s’est installé dans sa somptueuse nouvelle résidence valant plusieurs millions de dollars. Mais que donner à une vedette mondiale qui peut acheter tout ce qu’elle veut?

Inal Bersekov dit s’être posé la question avant de se lancer dans un projet d’art visuel. Il a transformé 50 billets de 100 $ US en une vitrine de personnalités des milieux culturels, sportifs et politiques. Les visages de ces personnalités remplacent celui de Benjamin Franklin.

Drake a dévoilé vendredi l’oeuvre d’art intitulé Les Nombreux Visages de Benjamin Franklin par l’entremise d’instragram, soulignant les portraits dessinés au crayon de Whitney Houston, de LeBron James et de Tiger Woods. Le cadeau inestimable comprend également les portraits du comédien canadien Jim Carrey sous les traits du Mask et de l’ancien maire de Toronto, Rob Ford.

«Je me suis demandé ce que je pourrais lui donner à titre d’ami? On ne peut rien acheter pour ce gars-là, a raconté M. Bersekov au cours d’un entretien téléphonique. Je me suis dit que je pouvais lui donner quelque chose que j’aurais fait moi-même. Cela est plus significatif que l’argent.»

Il a présenté son concept à Drake qui a été intrigué par l’idée de reproduire les visages des gens qui l’ont influencé.

«Nous avons parlé des personnes qui l’ont réellement inspiré d’une façon ou d’une autre, a ajouté l’artiste. Il est assez secret à ce sujet. Il ne dira jamais: ‘ok, ce gars-là m’a inspiré pour ça’. Il m’a plutôt donné par hasard des noms ici et là.»

La relation entre les deux hommes a commencé à se développer il y a quelques années lorsque le rappeur a contacté l’artiste par Instragram. Après une rencontre à Toronto, Drake a engagé Inal Bersekov afin qu’il améliore le tatouage déjà existant reproduisant la chanteuse Sade sur son torse.

Les deux hommes se sont bien entendus. M. Bersekov a dessiné de nombreux autres tatouages à Drake en utilisant son style hyper réaliste.

Plus tôt cette année, il a dessiné sur l’avant-bras de Drake un croquis montrant le chanteur saluant les Beatles en les croisant sur Abbey Road, un petit rappel du fait que le Torontois a devancé les Britanniques pour le plus grand nombre de chansons au palmarès de Billboard. Drake l’avait révélé sur Instagram, suscitant du même coup la colère de certains admirateurs des Beatles qui estimaient qu’il s’agissait d’une insulte envers le légendaire groupe anglais.

Proposer Les Nombreux Visages de Benjamin Franklin a été une expérience tout à fait unique pour M. Bersekov qui est né en Russie, mais qui a été élevé en Belgique. L’idée était de dessiner des portraits au crayon afin de ne pas détruire les billets de banque, ce qui, selon lui, dissipe toute inquiétude au sujet de la légalité de l’oeuvre.

Parmi les autres visages que l’on retrouve sur l’oeuvre d’art, on peut noter Lil Wayne, Hugh Hefner, Adele et Barack Obama.

Le choix le plus surprenant est sans doute celui de Doug Ford, le controversé maire de Toronto impliqué dans une controverse lorsqu’une vidéo le montrant en train de fumer du crack a été diffusée.

M. Bersekov dit n’avoir jamais remis en question les choix de son ami.

«J’étais sur le point de lui demander, mais je ne pose généralement jamais des questions, mentionne-t-il. Ce n’est pas quelque chose de personnel pour moi. Je ne lui ai pas demandé pourquoi il voulait inclure le maire.»

L’artiste indique qu’un ami commun avait remis l’oeuvre à Drake plus tôt ce mois-ci. Il ne sait pas où le chanteur comptait l’accrocher.

Sa relation avec le rappeur canadien et la Ville-Reine lui a laissé une impression positive. Il envisage même de s’installer dans le pays avec sa femme. Ils n’ont pas encore commencé le processus d’immigration, mais M. Bersekov a évoqué la possibilité de faire du pays la base de son travail.