Le ténor québécois Steeve Michaud

Concours d’Opéra: un Québécois remporte le Prix du jeune public en France

Le Québécois Steeve Michaud s’est illustré lors du 26e Concours international Clermont-Ferrand. Le ténor lirico-spinto a remporté unanimement le Prix du jeune public de l’édition 2019 de cette célèbre compétition pour les artisans du milieu de l’opéra.

Cette récompense touche profondément Steeve Michaud, qui a été surpris de recevoir un vote unanime alors qu’il était finaliste avec 15 autres participants.

«Quand on se retrouve en finale avec autant de personnes, on s’attend toujours à ce que quelqu’un reçoive deux ou trois votes, mais de l’emporter par décision unanime c’est une fierté encore plus grande», a-t-il déclaré en entrevue avec Le Soleil. 

Non seulement, le ténor québécois a remporté un prix à ce prestigieux concours, mais il a été aussi encensé pour sa capacité à séduire le jeune public.

«Quand on remporte ce prix, ça signifie que notre œuvre est en mesure de rejoindre un public plus jeune, et donc moins attaché naturellement à l’opéra. Et je pense que c’est le défi constant de notre industrie, d’être en mesure d’aller chercher de nouveaux amateurs de notre art.»

Ce prix permet à Steeve Michaud de poursuivre dans son plan d’exporter sa carrière nord-américaine vers l’Europe. Un objectif qu’il s’était fixé en début d’année, mais qui devient encore plus concret avec sa performance au Concours international Clermont-Ferrant. 

Courtisé par quatre opéras européens, le Québécois aura la possibilité de se joindre à eux lors de la saison de 2020-2021.

Pour le moment il poursuit sa tournée avec les opéras de Québec, Montréal, Laval et certains dans l’Ouest canadien.

En octobre prochain, il verra la sortie de son album produit par la compagnie de disque Analekta, l’une des plus grandes dans le milieu de l’opéra canadien.

Le 26e Concours international Clermont-Ferrand se déroulait du 26 février au 2 mars à Auvergne en France. Au total, il y a eu 559 candidats provenant de 64 pays, Steeve Michaud a été l’un des deux seuls canadiens présélectionnés parmi les 120 candidats retenus.