Abonnez-vous à nos infolettres. Obtenez en plus et assurez-vous de ne rien manquer directement dans votre boîte courriel.

Musique

Ces Canadiens seront à surveiller à l'occasion du gala des Grammy

TORONTO — De Shawn Mendes à Drake, les finalistes canadiens au gala des Grammy 2020 sont des habitués des palmarès, contrairement aux favoris de la soirée, Billie Eilish, Lil Nas X et Lizzo, qui ont tous connu leurs premiers nos 1 au cours de la dernière année seulement.

Lorsque le 62e gala des Grammy commencera dimanche, avec Alicia Keys en tant qu'animatrice, on pourra voir et entendre Shawn Mendes apporter un peu de chaleur dans l'hiver lorsqu'il interprétera son duo intitulé «Senorita» aux côtés de sa copine Camila Cabello.

Drake, qui n'a pas confirmé sa présence au gala cette année, pourrait faire partie des grandes célébrités mondiales à monter sur scène s'il remporte l'une de ses deux nominations et prend la parole pour un discours de remerciement.

L'autre cas incertain est Justin Bieber, qui n'est pas en nomination, mais qui pourrait se présenter pour promouvoir sa nouvelle chanson «Yummy», sortie à l'extérieur de la période d'admissibilité aux Grammy.

Shania Twain, qui compte cinq Grammy à son actif, fera partie des présentateurs.

La plupart des catégories comptant des finalistes canadiens seront annoncées au cours de la cérémonie hors d'ondes, qui se tiendra avant l'événement télévisé à Citytv et CBS. Elle sera diffusée en ligne à 15 h 30.

Voici les Canadiens à surveiller

REYEZ ENTHOUSIASTE: La chanteuse Jessie Reyez compte certainement parmi les finalistes aux Grammy les plus enthousiastes de cette année. L'ancienne meneuse de claque des Argonauts de Toronto a fait ses classes sur la scène musicale locale avant de remporter deux prix Juno, et elle espère maintenant un Grammy dans la catégorie album contemporain urbain pour «Being Human in Public». Jessie Reyez a fait campagne pour le trophée avec énergie sur les médias sociaux, publiant une série de vieilles photos d'elle-même avec un Grammy inséré dans ses mains. «Si vous n'avez pas voté et que vous voulez me voir exploser, allez-y et votez pour mon projet», a-t-elle écrit sur Instagram dans une publication la montrant sortant d'un Grammy.

DEUX FOIS DRAKE: Aubrey Graham, mieux connu sous le nom de Drake, est le principal finaliste canadien, avec des nominations pour deux collaborations différentes. Il a ainsi participé à «No Guidance», de Chris Brown, qui est en lice pour la meilleure chanson R&B. Il partage également une nomination avec Rick Ross grâce à «Gold Roses», pour la meilleure chanson de rap. La relation de Drake avec les Grammy a toujours été inégale. Il y a deux ans, il a choisi de ne pas soumettre son album «More Life» pour la remise de prix. Puis, il s'est présenté l'an dernier pour accepter le prix de la meilleure chanson rap. Tout en tenant son trophée, il a déclaré au public que gagner des prix n'était pas nécessaire tant que les musiciens avaient des admirateurs pour assister à leurs spectacles.

HOMMES DE LA POP: Deux générations de tombeurs canadiens se disputent des prix dans différentes catégories pop. Shawn Mendes partage sa nomination pour «Senorita» avec Camila Cabello dans la catégorie de la meilleure performance par un duo ou un groupe pop. Et Michael Bublé tentera de son côté de remporter le prix du meilleur album vocal pop traditionnel pour «Love», une collection de ballades classiques.

NEUF CHANCEUX?: Le groupe albertain Northern Cree revient aux Grammy avec une neuvième nomination en 18 ans. «When It's Cold - Cree Round Dance Songs» est le 40e album du groupe, et s'inscrit dans la catégorie du meilleur album régional traditionnel. Steve Wood, cofondateur du groupe autochtone, dit qu'il espère gagner pour pouvoir apporter un Grammy à ses élèves de Maskwacis, en Alberta, où il est administrateur.

RETOUR DE CHAMPIONS: La collaboration de Daniel Caesar avec Brandy sur «Love Again» pourrait donner au chanteur né à Oshawa, en Ontario, son deuxième Grammy en autant d'années dans la catégorie de la meilleure performance R&B. L'auteur-compositeur Bernie Herms, qui est né à London, en Ontario, et qui a passé son enfance à déménager à travers le Canada, espère lui aussi obtenir son deuxième prix avec «Only Jesus». L'album a été enregistré par le groupe de rock Casting Crowns et est en lice dans la catégorie de la meilleure performance de musique contemporaine chrétienne. Enfin, la soprano de la Nouvelle-Écosse Barbara Hannigan pourrait obtenir son deuxième trophée dans la catégorie du meilleur enregistrement d'opéra avec «Benjamin: Lessons in Love & Violence», du compositeur anglais George Benjamin.

VERSION REMIXÉE: Bien que l'artiste montréalaise de musique électronique Marie Davidson ne soit pas techniquement nommée pour un Grammy cette année, cela ne l'empêchera pas d'assister à la cérémonie. Elle affirme qu'elle se rendra à Los Angeles en tant qu'invitée des frères belges David et Stephen Dewaele, qui sont nommés dans la catégorie du meilleur enregistrement remixé pour une version club de sa chanson «Work It».

Musique

François Magnan (1929-2020) : Un «grand» de l’OSQ s’est éteint

Figure marquante de l’histoire de l’Orchestre symphonique de Québec (OSQ), François Magnan est décédé le 16 janvier à l’âge de 90 ans.

Violoniste de formation, il a été membre de l’OSQ de 1960 à 1967 en plus d’y occuper des fonctions d’administrateurs à titre de directeur du personnel. Il a par la suite été secrétaire général, directeur général et directeur des opérations artistiques de l’orchestre, un poste qu’il a occupé jusqu’en 1994.

Musique

Roger Waters de retour à Québec

Trois ans après sa dernière visite dans la capitale, Roger Waters y fera de nouveau escale cet été lors de sa nouvelle tournée This is Not a Drill.

L’ex-Pink Floyd s’arrêtera au Centre Vidéotron le 21 juillet avec un spectacle décrit comme «une expérience audiovisuelle à couper le souffle» où le musicien et son équipe évolueront sur une scène centrale dans une configuration à 360 degrés. 

La tournée visitera 31 villes nord-américaines et s’arrêtera aussi au Centre Bell de Montréal le 23 juillet. 

Les billets pour le spectacle attendu à Québec seront en vente le 31 janvier au gestev.com

Musique

Perséïdes: la relève musicale en vitrine

La relève musicale de la capitale bénéficiera sous peu d’une nouvelle tribune grâce à la série de spectacles Perséïdes, organisée conjointement par unïdsounds et la station CHYZ 94,3.

Présentés entre le 6 mars et le 18 avril au Maelstrom (sauf la prestation du groupe Inner Odyssey qui aura lieu au D’Auteuil le 26 mars), les concerts mettront en vitrine les univers musicaux de Cassandre et Isabelle Cormier, de Jérôme Casabon et Jeando, de Pastel Barbo et Taxi Blanco, de Gabriel Newlands et Le Culte Cachemire, des Évadés, de Miles Clayton et d’Agape. Les billets sont en vente au coût de 12 $ sur lepointdevente.com. Détails et programmation complète au www.unidsounds.com.

Musique

Le rappeur Juice WRLD mort d'une overdose d'opiacés

LOS ANGELES — Le rappeur américain Juice WRLD est mort des suites d'une overdose accidentelle d'opiacés, selon les résultats de l'autopsie dévoilés mercredi à Chicago, plus d'un mois après le décès soudain de l'artiste dans l'un des aéroports de la ville.

«La cause de la mort est accidentelle», ont déclaré les services de médecine légale du comté de Cook, après l'autopsie du rappeur de 21 ans, né Jarad Higgins.

Musique

L'ancien patron des Grammy Awards rejette catégoriquement des accusations de viol

LOS ANGELES — L'ancien pdg de l'Académie des arts et sciences de l'enregistrement, association américaine des professionnels du disque qui organise chaque année les Grammy Awards, a formellement démenti mercredi les accusations de viol portées la veille par celle qui l'a remplacée.

Mardi, Deborah Dugan a déposé plainte à Los Angeles auprès de la Commission pour l'égalité des chances professionnelles, accusant l'Académie qui vient de la suspendre de ses fonctions de discrimination et harcèlement.

Musique

Le groupe Queen honoré par la monnaie royale britannique

LONDRES — Queen est devenu lundi le premier groupe de rock honoré par une pièce de monnaie de collection au Royaume-Uni en haut de laquelle trône, entre autres instruments, le piano de feu son chanteur Freddie Mercury.

Queen, «un des groupes de rock les plus emblématiques de tous les temps», inaugure ainsi une série de pièces consacrée aux légendes de la musique, souligne l’institut royal de la monnaie britannique, Royal Mint, sur son site Internet.

Musique

En deuil, Céline Dion rend un vibrant hommage à sa mère en spectacle à Miami

MONTRÉAL — En deuil de sa mère depuis quelques heures à peine, Céline Dion a tout de même donné son spectacle prévu vendredi soir à Miami, dans le cadre de sa tournée «Courage».

Il s’agissait de la façon pour la chanteuse de rendre un vibrant hommage à sa mère, à celle qui a été l’élément déclencheur menant à sa carrière internationale.

«C’est à cause d’elle et de mon père que je suis devenue une artiste, interprète», a raconté Céline Dion à la foule du American Airlines Arena de Miami.

«Ce soir, de la part de mes frères et de mes soeurs ainsi que de toute ma famille (longue pause), nous souhaitons lui dédier ce spectacle», a ajouté Céline, à ses admirateurs qui l’ont soutenu par des applaudissements.

Thérèse Dion est décédée à l’âge de 92 ans. Celle que l’on surnommait affectueusement «Maman Dion» s’est éteinte «paisiblement chez elle», dans la nuit de jeudi à vendredi, entourée des siens, notamment de sa cadette Céline qui a souligné avoir passé la soirée à son chevet.

«Nous avons raconté des histoires. Nous avons chanté des chansons. Nous nous sommes enlacés et nous avons fait nos adieux», a raconté la vedette sur un ton intimiste et en prenant de longues pauses.

«Nous sommes pas mal certains que maman attendait que nous soyons tous réunis ensemble avant de partir», a confié la chanteuse qui a grandi à Charlemagne, dans la région de Lanaudière, aux spectateurs.

Céline Dion était toujours à Miami samedi où un autre concert était prévu en soirée, au même endroit. Sa tournée Courage l’amènera par la suite au Texas à la fin janvier, puis dans plusieurs autres villes américaines jusqu’en avril.

Le hasard a cependant fait en sorte que les retrouvailles avec son public québécois auront lieu très prochainement, soit le temps d’un spectacle au Centre Bell de Montréal le 18 février prochain. Une soirée qui risque d’être riche en émotions lorsqu’on pense à quel point le public québécois affectionnait aussi sa «Maman Dion».

musique

Eminem lance un album surprise intitulé «Music to Be Murdered By»

Le rappeur Eminem a lancé vendredi un album surprise, intitulé «Music to Be Murdered By».

La suite à l'album Kamikaze - aussi lancé sans préavis en 2018 - a été annoncée sur Twitter peu après minuit.

Le rappeur de Detroit a aussi lancé un nouveau vidéoclip pour l'une des 20 pièces de l'album, Darkness, qui montre une fusillade pendant un concert.

Les paroles et l'histoire du clip font allusion à la fusillade qui a fait 58 morts lors d'un festival de musique à Las Vegas, en 2017, devenant la fusillade la plus meurtrière de l'histoire moderne des États-Unis.

Un lien vers le clip sur le site d'Eminem encourage les gens à communiquer avec des organisations pour la prévention de la violence par arme à feu.

La pochette de l'album montre des coulées de sang et un Eminem barbu tenant une hache et un fusil près de ses tempes, un hommage à l'album du même nom d'Alfred Hitchcock, paru en 1958. Une autre version de la pochette le montre tenant une pelle.

Selon le site web de l'artiste, Music to Be Murdered By est son 11e album studio.

Parmi les nombreux collaborateurs, on note Ed Sheeran, Skylar Grey, Anderson .Paak et Juice WRLD, le rappeur de 21 ans décédé en décembre.

Musique

Peine de prison allégée pour le rappeur Stalin

RABAT — Un rappeur de 19 ans, condamné à quatre ans de prison par la justice marocaine pour un titre jugé offensant, a vu jeudi sa peine allégée à huit mois en appel, a-t-on appris auprès de sa famille.

Ce rappeur connu sous le nom de « Stalin » avait été emprisonné en décembre à Laayoune (Sahara occidental) pour avoir diffusé sur YouTube un clip Fhemna (On a compris en dialecte marocain), dénonçant notamment le chômage et le pouvoir « dictatorial ».

Hamza Assaber a été condamné quelques jours plus tard pour « offense aux institutions constitutionnelles ». La décision de la cour d’appel a été communiquée à l’AFP par sa sœur qui s’est dite « agréablement surprise » par la réduction de peine.

Le cas de ce lycéen s’inscrit dans une série de sanctions judiciaires visant des publications sur YouTube, Facebook ou Twitter, avec une douzaine de condamnations en deux mois perçues par les défenseurs des droits de la personne marocains comme une « campagne de répression » destinée à « terroriser les usagers des réseaux sociaux ».

Lundi s’ouvre le procès en appel d’un autre lycéen condamné en première instance à trois ans de prison pour avoir repris sur son compte Facebook une phrase considérée comme offensante d’un titre de rap qui cumule 21 millions de vues sur YouTube.

Un des coauteurs de cette chanson intitulée Vive le peuple (Aach al chaab, en dialecte marocain) a été condamné fin novembre à un an de prison pour « outrage à fonctionnaire public », une peine confirmée en appel cette semaine.

Ce titre de Gnawi reprend des slogans scandés dans les stades, dénonçant « l’injustice » et « l’accaparement des richesses », en écho au malaise de la jeunesse marocaine.

Surtout, les paroles attaquent directement le roi, ce qui constitue, selon les médias locaux, un franchissement très net de ce qu’on appelle au Maroc les « lignes rouges ».

Ce titre de rap ne figure pas dans les motifs de poursuite qui concernent une vidéo d’insultes à des policiers, mais a été évoquée en première instance.

Une campagne #freekoulchi (« libérez-les tous ») a récemment été lancée sur Facebook et Twitter pour dénoncer les récentes sanctions judiciaires.

Questionné à ce sujet, le porte-parole du gouvernement Hassan Abyaba a affirmé la semaine dernière que « la situation des droits humains ne connait aucune régression au Maroc » en appelant « à distinguer ceux qui s’expriment librement de ceux qui commettent des délits réprimés par la loi ».

Musique

Le printemps en janvier à l'OSQ

Joint par téléphone dans l’État de New York, où il se trouve pour diriger le Rochester Philharmonic, Fabien Gabel ne cache pas son enthousiasme à l’idée de diriger «Le sacre du printemps» pour la première fois. Au fil des concerts, les spectateurs de l’OSQ ont pu constater que le directeur musical nourrissait une passion pour les musiques tirées d’opéras, de ballets ou d’œuvres théâtrales, voire littéraires.

L’Orchestre symphonique de Québec présente l’un des ses concerts les plus attendus de la saison la semaine prochaine. Les Violons du Roy et le trompettiste suédois Hakan Hardenberger sont conviés à un programme en trois temps, qui culminera avec Le sacre du printemps, de Stravinski.

Musique

Au labo de Marie-Pierre Arthur

Cinq ans après «Si l’aurore», Marie-Pierre Arthur reviendra le 24 janvier avec «Des feux pour voir», un quatrième album solo sur lequel elle a rebrassé ses cartes de création, tant sur la forme que sur le fond.

À l’écoute de cette nouvelle collection de chansons, le mot «laboratoire» vient à l’esprit. Au bout du fil, l’auteure-compositrice-interprète d’origine gaspésienne ne le renie pas.

Musique

Réduite au silence par son agression sexuelle, une chanteuse retrouve la voix

NEW YORK - Sa carrière décollait enfin en 2013 quand la chanteuse Lucy Dhegrae s’est subitement retrouvée incapable de chanter et de produire les sons qu’elle émettait aisément jusque-là.

Diagnostiquée de parésie des cordes vocales, elle a peu à peu remonté jusqu’aux origines de cette forme de paralysie: 10 ans plus tôt, alors qu’elle était étudiante en première année à l’Université du Michigan, elle avait été droguée puis violée.

«Lorsque j’ai découvert que je ne pouvais pas chanter, j’ai eu l’impression de mourir», a raconté à l’AFP cette femme de 35 ans, depuis son appartement new-yorkais.

«C’était comme si mon corps me disait: "Bon, tu vas vraiment devoir t’occuper de ça maintenant. On va te retirer la chose dont tu as besoin, que tu utilises pour gagner de l’argent et survivre"», a confié cette chanteuse à la formation classique, spécialiste de musique contemporaine.

«Ça m’a forcée à examiner (ce viol), et honnêtement, je ne suis pas sûre que je l’aurais fait».

Mme Dhegrae, une femme grande et souple qui jusque-là avait passé sous silence cette expérience traumatisante, s’est renseignée et a trouvé des articles parlant de victimes d’agressions sexuelles qui, restées silencieuses sur ce qu’elles avaient subi, en avaient littéralement perdu leur voix.

Elle s’est engagée comme bénévole pour l’organisation contre les agressions sexuelles RAINN et a vu que certaines victimes recommençaient à s’exprimer lorsqu’elles abordaient leur traumatisme.

«J’ai su alors, comme j’avais perdu la capacité de chanter, mais pas celle de parler, que je devrais chanter» et raconter cette agression, a-t-elle indiqué.

Depuis novembre et jusqu’à juillet, au centre artistique «National Sawdust» de Brooklyn, elle présente une série de quatre concerts explorant la façon dont la musique peut aider à guérir les traumatismes du corps et de l’esprit.

«Le cerveau ne peut pas comprendre que quelque chose d’horrible puisse vous arriver à n’importe quel moment», dit-elle.

«Il faut réussir à démêler ça pour retrouver une unité de corps, car le cerveau apprend.... à isoler ce souvenir».

+

Musique

Mika s’amène à Québec en mai

Après un passage à Montréal l’automne dernier pour accompagner les titres de son cinquième album, «My Name is Michael Holbrook», l’auteur-compositeur-interprète Mika s’offrira une nouvelle virée au Québec au printemps lors de laquelle il fera escale au Centre Vidéotron le 16 mai.

D’ici là, le chanteur vedette sera l’invité de l’émission En direct de l’univers diffusée à ICI Radio-Canada Télé samedi prochain. 

Les billets pour le concert de Québec seront offerts en prévente le 15 janvier pour les abonnés au fan-club de Mika et le lendemain pour les membres de Première place. La vente officielle sera lancée à 10h le 17 janvier. 

Musique

Rammstein promet une visite au Québec

Aurons-nous l’occasion de revoir Rammstein dans la capitale cette année? Le groupe allemand a attisé les espoirs de ses fans d’ici en publiant sur ses réseaux sociaux une carte sur laquelle la province de Québec est mise en exergue, tout comme une poignée d’États américains. La publication est assortie de la phrase «Get ready, Amerika!» (prépare-toi, Amérique) et d’un extrait de la chanson «Amerika», l’un des plus grands succès de la formation de Till Lindemann.

Alors que Rammstein sera fort occupé par une tournée des stades en Europe au début juillet, il demeure toutefois peu probable que le groupe renoue avec la grande scène du Festival d’été de Québec, où il s’est produit en 2010 et en 2016.

Rammstein a fait paraître au printemps dernier un album éponyme, le septième de sa discographie. 

Musique

Jann Arden au Panthéon de la musique canadienne

L’auteure-compositrice-interprète Jann Arden sera intronisée au Panthéon de la musique canadienne.

L’artiste originaire de Calgary soulignera cet honneur en offrant une prestation lors de la cérémonie des prix Juno, à Saskatoon, le 15 mars. 

Jann Arden a lancé sa carrière dans les années 90 et a connu plusieurs succès, dont I Would Die For You, Could I Be Your Girl et Insensitive. Elle a également écrit ses mémoires et participé à la comédie de situation semi-autobiographique Jann, diffusée à CTV l’an dernier. 

Au cours de sa carrière, elle a reçu huit prix Juno, la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II et une étoile sur l’Allée des célébrités canadiennes. 

Musique

Les vedettes de la K-pop BTS dévoilent un projet artistique à Londres

LONDRES — Les vedettes de la pop coréenne BTS ont participé mardi à Londres au lancement d’un projet international d’art moderne, cherchant à mettre leur énorme popularité au service de créations inspirées par leur message en faveur de la diversité.

Le groupe a collaboré avec des artistes du monde entier, dont l’Argentin Tomas Saraceno ou le Britannique Antony Gormley, pour une série d’expositions qui seront présentées à Séoul, à Londres, à Berlin, à Buenos Aires et à New York.

Ce projet, baptisé Connect, BTS, s’est appuyé sur le plaidoyer du groupe en faveur de «la diversité, l’amour et l’attention aux marges».

Dans chacune des expositions, les membres du boys band présenteront les œuvres d’art dans des vidéos.

BTS (abréviation de Bangtan Sonyeondan, qui signifie «Boys scouts résistants aux balles») est un phénomène musical planétaire. Il est le premier groupe de K-pop à avoir atteint le sommet des ventes aux États-Unis et en Grande-Bretagne et a enchaîné les concerts à guichets fermés à Los Angeles, à Chicago ou à Londres, ou encore enflammé en juin un Stade de France plein à craquer.

Les sept garçons, tous âgés d’une vingtaine d’années, attentifs à leur apparence, avec leurs coupes de cheveux soignées, leur rouge à lèvres et leurs boucles d’oreilles, séduisent une génération à l’aise avec la question de l’identité de genre.

«Nous avons toujours été inspirés par la capacité de la musique à communiquer au-delà des frontières et des barrières, ce qui n’est pas très différent de ce que fait l’art», a expliqué le membre du groupe Suga, qui s’exprimait par vidéoconférence depuis Séoul lors du lancement du projet aux Serpentine Galleries de Londres.

L’œuvre qui y est présentée, baptisée Catharsis, plonge le visiteur dans une forêt ancienne réinventée filmée en une seule longue prise de vue. Réalisée par l’artiste danois Jakob Kudsk Steensen, elle est visible jusqu’au 15 mars.

Les instigateurs du projet Connect, BTS espèrent bénéficier de leur énorme popularité.

«Ce projet encouragera à apprécier la diversité et ouvrira la voie à de nouvelles synergies», a déclaré son directeur artistique Daehyung Lee.

Musique

Pearl Jam à Québec en mars

Avec un nouvel album attendu sous peu et son trentième anniversaire à souligner en 2020, la formation Pearl Jam s’apprête à reprendre la route pour une nouvelle tournée qui fera escale au Centre Vidéotron de Québec le 22 mars.

Eddie Vedder et sa bande se produiront ainsi dans la capitale cinq jours avant la parution de leur 11e album studio, Gigaton, qui arrivera dans les bacs le 27 mars. Celui-ci fera suite Lightning Bolt, lancé en 2013. La tournée de Pearl Jam débutera le 18 mars à Toronto et se terminera par deux représentations à Oakland, le 18 et 19 avril.

Les billets pour le concert de Québec seront mis en vente le 24 janvier à 10h.

Musique

Capaldi et Dave en lice comme meilleur artiste aux Brit Awards

LONDRES — Le chanteur écossais Lewis Capaldi et le rappeur londonien Dave se disputeront le titre très convoité de meilleur artiste solo masculin aux Brit Awards, les récompenses britanniques de la musique pop, dont les nominations ont été dévoilées samedi.

Les récompenses seront distribuées lors de la 40e cérémonie des Brit Awards, organisée à l’O2 Arena de Londres le 18 février.

Lewis Capaldi et Dave concourent dans trois autres catégories : nouvel artiste de l’année, meilleur album et chanson de l’année.

Le rappeur avait déjà raflé le prestigieux Mercury Prize en septembre dernier, avec son album Psychodrama, qui explore l’identité noire et dénonce le racisme institutionnalisé.

Harry Styles, Michael Kiwanuka et Stormzy sont également nommés dans les catégories meilleur artiste masculin et meilleur album.

Chez les femmes

Du côté des femmes, ce sont Charli XCX, FKA Twigs, Freya Ridings, Mabel et Mahalia qui sont en lice comme meilleure artiste solo.

Mais les nominations ont des accents très masculins, aucune femme ne figurant dans les catégories de meilleur album ou meilleur groupe (Bastille, Bring Me The Horizon, Coldplay, D-Block Europe, Foals).

En dehors du Royaume-Uni, Bruce Springsteen, Burna Boy, Dermot Kennedy, Post Malone et Tyle the Creator sont nommés comme meilleur artiste masculin international.

Ariana Grande, Billie Eilish, Camila Cabello, Lana Del Rey et Lizzo sont en lice chez les femmes.

En 2019, George Ezra avait remporté le Brit Award de meilleur artiste masculin. Du côté féminin, c’est la jeune Jorja Smith qui avait été récompensée.

Le groupe rock The 1975 avait lui raflé les titres de meilleur album britannique et de meilleur groupe.

Musique

La batteur de Rush, Neil Peart, meurt à 67 ans

TORONTO — Le milieu de la musique et les mélomanes du monde entier ont appris avec stupeur, vendredi, le décès de Neil Peart, le batteur et principal parolier du célèbre groupe de rock progressif canadien Rush.

La nouvelle de la mort du musicien à 67 ans — qui a marqué le monde de la musique par son jeu inventif et virtuose à la batterie — a été annoncée par les autres membres du trio, Alex Lifeson et Geddy Lee, dans un communiqué conjoint.

«C’est avec le cœur brisé et la plus terrible des tristesses que nous partageons la terrible nouvelle que notre ami, notre frère et partenaire Neil a perdu mardi une bataille longue de trois ans et demi contre un cancer du cerveau [glioblastome]», a écrit le groupe sur son compte Twitter.

«Ceux qui souhaitent exprimer leurs condoléances peuvent choisir une organisation de recherche sur le cancer et faire un don au nom de Neil», a ajouté la formation créée en 1968, mais qu’il avait rejointe en 1974 en remplacement de John Rutsey, aux côtés du chanteur-bassiste Lee et du guitariste Lifeson.

Un communiqué de la famille précise que Neil Peart est décédé à Santa Monica, en Californie, après avoir lutté contre le glioblastome, une forme agressive de cancer du cerveau.

Style flamboyant, technique précise

Parti du hard rock pour dériver peu à peu vers le jazz rock, Neil Peart, natif de Hamilton en Ontario, avait un style à la fois flamboyant et une technique très précise, qui faisaient de lui un des batteurs les plus respectés et appréciés par ses pairs et les musiciens en général.

Rush a connu un succès considérable aux États-Unis et au Canada. Plusieurs de ses albums — 2112, Moving Pictures, All the World’s a Stage et Exit... Stage Left — ont été vendus à plus d’un million d’exemplaires chacun aux États-Unis seulement. Au total, le groupe a écoulé 25 millions d’albums au pays de l’Oncle Sam.

En 1997, Neil Peart et ses camarades Lee et Alex Lifeson étaient devenus les premiers musiciens rock à être admis à l’Ordre du Canada. Aux États-Unis, ils ont par ailleurs été intronisés au Temple de la renommée du rock and roll en 2013.

Neil Peart a également été nommé au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens. Il laisse dans le deuil son épouse, Carrie, et leur fille, Olivia Louise Peart.

Consternation

Questlove, qui manie les baguettes du groupe de hip-hop The Roots, a publié une photo en noir et blanc de Peart assis derrière son imposante batterie, adressant «tout [son] respect à la légende. RIP» («reste en paix»), sur Instagram.

Sur le même réseau social, le batteur danois Lars Ulrich, du groupe Metallica, a remercié Neil Peart «de l’avoir inspiré».

«Merci pour tout ce que tu as fait pour les batteurs du monde entier grâce à ta passion, ton approche, tes principes et ton engagement indéfectible auprès de cet instrument», a-t-il écrit.

«Cela me brise le cœur en pièces d’apprendre la nouvelle de la mort de l’un de mes plus grands héros à vie. Neil Peart sera toujours un héros pour moi et son influence en tant que batteur est absolument impossible à mesurer», a quant à lui commenté sur Facebok le batteur virtuose Mike Portnoy, anciennement de Dream Theater.

«Je viens d’apprendre la mort de Neil Peart. Je me sens vraiment mal. Il était vraiment trop jeune. Neil était l’un des grands batteurs et il nous manquera», a indiqué le Beach Boys Brian Wilson.

De son côté, Paul Stanley de Kiss s’est dit «choqué» par cette «nouvelle horrible». «Neil Peart est mort après avoir combattu un cancer du cerveau pendant des années. Sa vie a été marquée par tant de tragédies familiales au cours des dernières années. C’est si triste.»

En effet, Neil Peart a dû faire face à la mort de sa fille de 19 ans en août 1997, dans un accident de la route en Ontario. Il a perdu sa femme, emportée par un cancer, 10 mois plus tard.

Après ces événements, Rush avait pris une pause de cinq ans avant de revenir sur le devant de la scène avec la parution de l’album Vapor Trails, en 2002. Avec Le Soleil

Musique

Le rappeur Akon va investir dans un projet écotouristique au Sénégal

DAKAR — Le rappeur Akon a décidé d’investir dans l’écotourisme sur la côte Atlantique au Sénégal, le pays d’origine de sa famille, ont indiqué jeudi des responsables du gouvernement et du secteur.

Connu pour ses tubes R&B «Locked Up» ou «Smack That», le chanteur et producteur américano-sénégalais de 46 ans a signé mardi au Sénégal un accord avec la société publique Sapco (Société d’aménagement et de promotion des côtes et zones touristiques du Sénégal).

«Au-delà de son statut d’artiste, c’est Akon, l’investisseur qui a foi en l’Afrique, qui est reçu», a dit le ministère du Tourisme dans un communiqué publié à l’occasion de cette signature.

Les contours du projet final restent à préciser. Le secrétaire général de la Sapco, Alioune Ndiaye, a indiqué jeudi à l’AFP que le document signé était un protocole d’accord et que le montant de l’investissement n’était pas encore arrêté. Akon entend ériger un complexe dans le village de Mbodiène, au sud de Dakar, a-t-il dit sans plus de précision. Un porte-parole du ministère du Tourisme a parlé quant à lui de projet de village de tourisme durable.

Une partie de la presse sénégalaise va jusqu’à anticiper la construction d’une ville «durable» et «futuriste», véritable «Akon City», sur des dizaines d’hectares.

Le rappeur, Alioune Badara Thiam de son vrai nom, est né aux États-Unis de parents sénégalais et a passé une partie de son enfance au Sénégal avant de retourner à l’âge de sept ans aux États-Unis, où il a accédé plus tard à la notoriété.

Il n’est pas la seule célébrité à revenir aux sources pour semblable investissement. L’acteur et réalisateur britannique Idris Elba projette de bâtir un complexe touristique écoresponsable sur une île de la Sierra-Léone, autre pays d’Afrique de l’Ouest d’où son père était originaire. Il y a été reçu pour la première fois en décembre et en a reçu la citoyenneté.

Musique

Justin Bieber atteint de la maladie de Lyme

Le chanteur canadien Justin Bieber a annoncé mercredi être atteint de la maladie de Lyme via une publication sur le réseau social Instagram.

«On m'a récemment diagnostiqué la maladie de Lyme et en plus j'ai aussi un sérieux cas de mononucléose chronique qui affecte ma peau, mes fonctions neurologiques, mon énergie et ma santé en général», a écrit la vedette de 25 ans, suivie par 124 millions d'abonnés, en réponse à des critiques sur son physique.

Arts et spectacles

Granger Smith débarque à Lotbinière

Granger Smith devait être la tête d’affiche du cinquième Festival country de Lotbinière, mais le décès tragique de son plus jeune fils l’a évidemment contraint à annuler ses engagements. Qu’à cela ne tienne, le chanteur américain honorera sa promesse cet été.

Il s’agira d’un premier spectacle au Québec pour l’artiste, qui deviendra la première vedette américaine d’envergure internationale à se produire au Festival, qui se déroulera du 19 au 21 juin à Saint-Agapit. Les laissez-passer pour l’évènement sont maintenant en vente. La programmation complète sera dévoilée dans les prochaines semaines.

Pour information : countrylotbiniere.com.

Musique

L’Opéra de Paris face à la grève la plus longue de son histoire

PARIS — L’Opéra de Paris a connu une myriade de grèves ces dernières décennies, mais traverse actuellement le pire blocage de son histoire récente : trois semaines de paralysie pour protester contre le projet de réforme des retraites, 63 spectacles annulés et plus de 12 millions d’euros de pertes...

«Sur les 30 dernières années, il s’agit de la grève la plus longue et des pertes les plus lourdes» en lien avec une grève, indique l’institution tricentenaire à l’AFP.

Dans le monde de la culture, le mouvement social lancé dans tout le pays le 5 décembre contre un projet de réforme des retraites, concerne uniquement l’Opéra et la Comédie-Française.

En comparaison, la grève en 2007 contre une première réforme des «régimes spéciaux» avait provoqué l’annulation de 17 spectacles et des pertes de 3,2 millions d’euros.

Les danseurs de l’Opéra, les seuls à partir à la retraite à 42 ans, défendent bec et ongles ce régime qui remonte au roi Louis XIV (1638-1715). Ils ont refusé récemment une proposition selon laquelle la réforme entrerait en vigueur pour les danseurs recrutés après le 1er janvier 2022.

La saison reprend le 11 janvier et le ministère de la Culture a indiqué à l’AFP que «les discussions avec la direction et les représentants du personnel se poursuivent».

Hypothèque sur le futur 

Dans les coulisses et les studios, les préparatifs pour les prochaines œuvres semblent se dérouler normalement : le baryton français Florian Sempey a twitté être «heureux» d’être de retour pour le «Barbier de Séville», premier opéra à l’affiche; le danseur étoile Hugo Marchand a posté sur Instagram une vidéo de lui répétant son rôle dans le ballet «Giselle».

D’après l’Opéra, l’hécatombe de spectacles annulés a provoqué une «diminution importante du fonds de roulement».

«Cela hypothèque les investissements pour les saisons futures, en particulier pour les travaux prévus. Il y aura des répercussions financières sur le fonctionnement et les budgets», précise l’institution, qui a fêté en 2019 ses 350 ans.

Si les grèves des techniciens de l’Opéra sont monnaie courante depuis les années 70, celle du Ballet est rarissime et la présence de ses danseurs dans la rue inédite.

En 1984, il était exceptionnellement en grève pendant quelques jours après la suspension par la direction de la négociation sur une nouvelle convention collective.

Certaines grèves restent mémorables comme celle en 1998, votée in extremis par les artistes du chœur avant une représentation de la Traviata. La direction décide d’annuler la soirée, sous les huées du public déjà installé.

Ou la représentation du ballet «Casse-noisette» avec décor unique et sans costume en 2007 durant laquelle Dorothée Gilbert a été nommée danseuse étoile. Sans compter les multiples levers de rideaux en retard et les opéras finalement donnés en version concert.

À l’exception de 2007, «les grèves portaient toujours sur des revendications salariales, catégorielles, sur la convention collective ou l’organisation de travail et duraient généralement quelques jours», affirme à l’AFP un ancien directeur de la maison.

«Relation abîmée»

Selon l’ex-directeur, «il faudrait imaginer un système qui puisse articuler formation et retraite de manière à assurer aux danseurs un débouché après avoir quitté l’Opéra, car beaucoup d’entre eux sont dans une grande difficulté» par la suite.

L’État contribue à la moitié du financement de la caisse de retraite de l’Opéra (14 millions d’euros par an, près de 1.900 cotisants).

Dans une lettre interne consultée par l’AFP, le directeur sortant Stéphane Lissner, auquel succédera en 2021 l’Allemand Alexander Neef, craignait, en plus des conséquences économiques, que «la relation avec (le) public ne sorte durablement abîmée».

«Il y aura d’une façon certaine une politique de reconquête des publics et un nombre de gestes envers les spectateurs vont être mis en place», assure l’Opéra à l’AFP.

Musique

John Mellencamp remet 50 000 $ à sa ville natale pour la construction d'un endroit lui rendant hommage

SEYMOUR, Ind. — L’auteur-compositeur-interprète américain John Mellencamp a remis 50 000 $ à la ville de Seymour, dans le sud de l’Indiana, pour la construction d’une grand-place située près d’une peinture murale rendant hommage à sa chanson à succès «Small Town».

Le maire de Seymour Craig Luedeman a annoncé la semaine dernière la nouvelle à la fin d’une réunion du conseil municipal. Il a ensuite lu une lettre rédigée par le chanteur qui est né et a grandi dans cette ville située à 96 km au sud d’Indianapolis.

Dans cette lettre, Mellencamp stipule que l’argent versé doit servir à construire une grand-place à la place du stationnement adjacent à la fresque peinte sur le mur d’un commerce local, a rapporté le Seymour Tribune.

La fresque rendant hommage à l’œuvre de Mellencamp a été exécutée l’automne dernier par une artiste d’Indianapolis, Pamela Bliss. On y voit deux dessins représentant le chanteur: une grande de 10,6 mètres le montrant s’appuyant sur une guitare et une plus petite où on le voit vêtu d’un manteau de l’association «Future Farmers of America». Un extrait de la chanson «Small Towns» («I was born in a small town») a été ajouté, ainsi qu’une note mentionnant son intronisation au Panthéon du Rock and Roll.

Selon M. Ledeman, dont le mandat s’est terminé mardi, la grand-place permettra de créer un environnement plus accessible et plus convivial pour ceux qui veulent photographier la fresque. Le chanteur a même autographié l’œuvre de ses initiales lors d’une visite.

Mellencamp mentionnait que sa famille était en contact avec une firme d’ingénieurs pour dresser les plans d’un «très beau lieu de rencontre au centre-ville de Seymour».

Musique

Rod Stewart et son fils Sean sont accusés de coups et blessures

FORT LAUDERDALE, Fla. — Le légendaire chanteur Rod Stewart et son fils Sean font face à des accusations de coups et blessures à la suite d’une escarmouche avec un gardien de sécurité lors d’un événement privé dans un hôtel de Palm Beach le soir du Nouvel An, selon un rapport de police.

Jessie Dixon a déclaré aux policiers de Palm Beach que Stewart et son groupe attendaient à la table d’inscription d’une fête privée à laquelle ils n’étaient pas autorisés à assister.

Le groupe a commencé à faire du bruit. Le gardien a tenté de s’interposer en plaçant sa main sur la poitrine du fils du chanteur et en lui disant de reculer pour laisser passer d’éventuels participants.

Sean Stewart, âgé de 39 ans, s’est placé devant l’agent de sécurité. Il l’aurait alors repoussé vers l’arrière. C’est alors que le chanteur âgé de 74 ans aurait frappé M. Dixon d’un coup de poing à la cage thoracique.

Le rapport de police note que Sean Stewart a déclaré aux enquêteurs qu’il est devenu agité parce que son groupe n’a pu assister à l’événement à cause des actions de M. Dixon.

Deux témoins, des employés de l’hôtel, ont dit à la police qu’ils avaient vu Sean Stewart pousser le gardien et Rod Stewart le frapper.

Selon un agent qui a vu les images fournies par les caméras de surveillance de l’hôtel, Rod et Sean Stewart ont été «les principaux agresseurs».

M. Dixon a signé une déclaration dans laquelle il disait qu’il voulait porter plainte contre ses deux assaillants.

Un représentant de Rod Stewart n’a pas répondu à l’Associated Press.

Rod et Sean Stewart ont reçu un avis de comparution en cour pour le 5 février.

Musique

Rage Against the Machine se réunira au festival Coachella

LOS ANGELES — Plus de deux décennies après que Rage Against the Machine a étrenné la scène de Coachella, le groupe de rap metal va se reformer en 2020 et sera la tête d’affiche de la nouvelle édition du célèbre festival californien.

Ces rockeurs, immenses stars des années 1990 connues pour leur vision rebelle très marquée à gauche et leur musique débordante d’énergie, joueront les 10 et 17 avril dans le désert californien.

Après huit ans de pause, c’est la première réunion de Rage Against the Machine, qui avait participé à la première édition de Coachella en 1999, aux côtés notamment de Beck ou Moby.  

Les autres grands noms de cette année sont le chanteur de R&B Frank Ocean, le rappeur Travis Scott et la chanteuse Lana Del Rey.  

Lil Nas X, sensation de l’année 2019 avec son succès de rap/country Old Town Road, sera également de la partie.  

Arts

Des sorties réconfortantes en 2020

L’équipe des arts a épluché l’abondante offre culturelle hivernale pour vous donner le goût d’affronter la froidure et de sortir pour trouver du réconfort. Les choix de Geneviève Bouchard, Josianne Desloges, Éric Moreault et Normand Provencher.

1- Les mains d’Edwige au moment de la naissance

Musique

Les derniers porte-étendard de l’opéra chinois

BANGKOK — Des guerriers, des épées et tout un folklore datant d’un monde antique surgissent au beau milieu d’une rue sombre de Bangkok, offrant un moment d’évasion au milieu de l’effervescence de cette mégapole résolument contemporaine.

Sur scène, la troupe d’opéra chinois Sai Bo Hong interprète un conte dramatique sur les thèmes de la loyauté, l’honnêteté et la famille au son de cymbales et de flûtes.

Depuis des siècles, des troupes comme celle-ci se produisent à travers la Thaïlande où 14% de la population est d’origine chinoise.

Mais à l’heure des téléphones intelligents et de Netflix, le nombre de représentations a chuté et cet art est en voie de disparition dans une ville envahie par les gratte-ciel et les centres commerciaux tentaculaires.

«L’opéra chinois en Thaïlande a connu une forte baisse en termes de fréquentation du public et de nombre de représentations», a expliqué un des costumiers.

Lorsque la troupe thaïlandaise joue dans l’intérieur du pays, la plupart des spectateurs sont des Chinois âgés. À Bangkok, l’assistance est composée d’un mélange de touristes et d’habitants.

Sai Bo Hong existe depuis des décennies et comme d’autres troupes, il en reste encore une vingtaine en Thaïlande, elle se produit généralement pour des tiers.

Samedi, elle a participé à un festival célébrant l’ancien roi Taksin sur la rive ouest fleuve Chao Phraya, qui traverse Bangkok. Taksin a régné à la fin du 18e siècle et aurait eu des origines sino-thaïlandaises. 

Musique

Deux morts par balle sur le tournage d’un clip au Texas

HOUSTON — Deux personnes ont été tuées et sept blessées par des coups de feu tirés depuis une voiture sur la tournage d’un clip à Houston, au sud des États-Unis, ont rapporté samedi les autorités.

«Le bilan est désormais de neuf personnes touchées par balle, deux sont mortes sur les lieux, une est dans un état critique, les autres sont hospitalisées», a déclaré sur Twitter le shérif Ed Gonzalez, qui a qualifié l’attaque survenue dans la soirée de vendredi dans un quartier résidentiel de la métropole texane de «guet-apens». 

«D’autres véhicules étaient garés sur [le stationnements] et nous pensons que [les victimes] étaient en train de filmer une sorte de clip quand, tout d’un coup, ils ont en gros été pris dans un guet-apens. Nous pensons que les coupables sont des individus dans des voitures et/ou à pied qui ont tiré des coups de feu sur le parking» où se déroulait le tournage, a détaillé Ed Gonzalez pendant une conférence de presse donnée vendredi soir après l’attaque.