Festival d'été

Corey Hart en ouverture du Festival d’été

Le mystère entourant la soirée d’ouverture du Festival d’été de Québec (FEQ) sur les plaines d’Abraham est maintenant éclairci : Corey Hart se chargera d’ouvrir les festivités sur la grande scène le 4 juillet.

La vedette canadienne, dont la tournée Never Surrender a fait escale au début du mois au Centre Vidéotron, se produira donc pour une deuxième fois en quelques semaines dans la capitale. 

La formation britannique A Flock of Seaguls ouvrira la marche dès 19h, suivie à 20h par ses compatriotes de Level 42. 

L’homme derrière Sunglasses at Night viendra présider cette soirée bien ancrée dans les années 80 dès 21h30. 

Le FEQ aura lieu du 4 au 14 juillet.

Musique

Laeticia Hallyday rend hommage à Johnny le jour de son anniversaire

TOULOUSE — «Les jours me paraissent encore sans fin, amers» : la veuve de Johnny Hallyday, Laeticia, a rendu samedi à Toulouse un émouvant hommage à son «homme» à l'occasion de l'inauguration d'une esplanade au nom du chanteur, le jour de son 76e anniversaire.

Devant quelque 500 personnes, dont une centaine de motards, Laeticia Hallyday, accompagnée de ses filles Jade et Joy, a fait part de son «émotion vive, vertigineuse, presque paralysante». Il s'agissait du premier hommage public depuis ses funérailles à l'église de la Madeleine à Paris, quatre jours après sa mort le 5 décembre 2017.

«Il était très important pour moi, pour Jade et Joy, d'être ici autour avec vous car après l'hommage de la Madeleine, au moment du départ de mon homme, du papa de David, de Laura, de Jade et Joy, l'inauguration de cette esplanade est le premier hommage public qui lui est rendu», a-t-elle souligné, auprès du maire de cette ville du sud-ouest de la France, Jean-Luc Moudenc.

«Mon homme aimait cette ville car il y a 23 ans, Toulouse a accueilli les premières heures si joyeuses de notre mariage», a précisé la veuve de la star, rappelant qu'il appréciait particulièrement le cassoulet, plat emblématique local. «Je me souviens de toutes les conserves de cassoulet qu'il m'a demandé de ramener dans ma valise à Los Angeles.»

Au bord des larmes, elle s'est adressée directement à l'ancienne «idole des jeunes» : «Chaque jour qui passe est un jour sans mon homme, un jour sans toi, qui était la moitié de moi. Je ne vais pas te mentir, les jours me paraissent encore sans fin, amers, si souvent les nuit sont d'une solitude infinie, la maison reste désespérément vide sans toi, même si tu es partout».

Dans le public, les fans étaient ému. «C'était merveilleux», juge Patrick, fan depuis 50 ans. «C'était très émouvant de la voir, avec Jade et Joy, et de la voir parler de David et Laura aussi. Elle ne porte pas rancune apparemment», complète son épouse Patricia.

Bataille judiciaire

Concernant le conflit sur la succession de Johnny Hallyday opposant sa veuve aux deux aînés du chanteur, David Hallyday et Laura Smet, cette fan a un avis tranché : «les histoires de famille, cela ne nous regarde pas, même si c'est déballé».

Les aînés ont engagé une bataille judiciaire contre Laeticia pour obtenir la part d'héritage dont ils estiment avoir été privés. Dans un testament rédigé en Californie, Johnny Hallyday avait légué l'ensemble de sa fortune à sa dernière épouse et à leurs deux filles.

Laura Smet et Raphaël Lancrey-Javal, mariés civilement depuis décembre, se sont par ailleurs unis religieusement samedi au Cap-Ferret (sud-ouest), selon des médias. Sa mère Nathalie Baye était présente et son frère David l'a conduite à l'autel, d'après des images diffusées sur les réseaux sociaux.

L'actrice a posté une photo d'elle sur Instagram en robe de mariée avec son frère David, de dos, regardant la mer, avec le message «15 juin... On t'aime».

Johnny Hallyday s'était éteint à son domicile de Marnes-la-Coquette, en région parisienne, vaincu par un cancer du poumon à 74 ans. Sa disparition avait provoqué une vive émotion chez des millions de Français.

De nombreux hommages ont été rendus samedi dans tout le pays à la star, dont les tubes ont été diffusés sur plusieurs radios.

Une messe a été célébrée en sa mémoire à la Madeleine à Paris, devant plusieurs centaines de personnes, selon l'une des organisatrices.

À Saint-Quentin, dans le nord du pays, quelque 400 guitaristes se sont rassemblés dans le cadre d'un festival pour jouer la chanson Toute la musique que j'aime et rendre hommage au «taulier».

Musique

Des lettres de Leonard Cohen à sa muse vendues pour 1,2 M$

Une série de correspondances et de souvenirs relatant la relation entre Leonard Cohen et sa muse, Marianne Ihlen, a été vendue pour un total de près de 1,2 million $.

La vente en ligne réalisée par Christie’s, qui s’est conclue jeudi, comprenait plus de 50 lettres du musicien à Marianne Ihlen, qui a inspiré sa chanson de 1967 So Long, Marianne, ainsi que des photographies, des cartes postales et des objets personnels.

Une cloche de bronze vieille de plusieurs siècles, qui ornait la maison que Cohen et Ihlen ont partagée sur l’île grecque d’Hydra alors qu’ils étaient dans la vingtaine, a ouvert l’enchère avec une mise gagnante de près de 110 000 $.

Plusieurs des lettres se sont vendues à un prix dépassant celui des estimations précédant l’enchère. Une missive de 1960, écrite à Montréal, a obtenu le prix le plus élevé de l’enchère, soit plus de 75 000 $.

Sentiments ambivalents

Dans la note dactylographiée, Leonard Cohen explique à Marianne Ihlen ses sentiments ambivalents pour sa ville natale.

«Au début, je détestais Montréal. Elle semblait petite, froide et brutale», écrit-il. «Mais maintenant, je me sens beaucoup mieux. J’ai redécouvert mes rues et mes clôtures de fer préférées.»

«Je brûle du bois dans la cheminée et je songe à comment nous apprécierions être ici ensemble.»

Les échanges sont une fenêtre sur le cheminement personnel de Leonard Cohen, alors que, de jeune poète en difficulté, il devenait un célèbre auteur-compositeur-interprète. Ils suivent les pas de sa relation durable avec Marianne Ihlen, originaire de la Norvège, du début de leur histoire d’amour des années 1960 jusqu’à la fin des années 1970.

Leonard Cohen est décédé en novembre 2016, à l’âge de 82 ans.

Sports

Drake lance deux chansons pour la victoire des Raptors [VIDÉO]

TORONTO — Le super partisan des Raptors de Toronto, Drake, a annoncé la sortie de deux nouvelles chansons vendredi pour marquer la victoire historique de l’équipe de la NBA.

Le rappeur a utilisé son compte Instagram peu après leur victoire dans la sixième partie de la finale contre les Warriors de Golden State pour dévoiler une nouvelle pochette d’album montrant le trophée Larry O’Brien.

Drake a déclaré que les chansons s’intitulent Omertà et Money In the Grave, et incluent une collaboration avec le rappeur du Mississippi Rick Ross.

Drake s’est rendu au «Jurassic Park», la zone réservée aux partisans à l’extérieur de l’aréna du centre-ville de Toronto, pour regarder une retransmission en direct du sixième match - présenté à Oakland, en Californie - avec des amis, le maire de Toronto John Tory, et des milliers d’autres personnes.

Après le match, il a présenté une vidéo en direct sur Instagram, portant une casquette des champions 2019, pour expliquer pourquoi il n’était pas allé à Oakland pour encourager son équipe aux matchs.

Il a ajouté que les organisateurs de la NBA lui avaient demandé «de bien vouloir ne pas y assister pour des raisons de sécurité, et j’ai accepté parce que je respecte la ligue».

«Deux chansons seront lancées demain, un premier championnat pour la ville de Toronto — félicitations», a-t-il ajouté.

Musique

Taylor Swift contre les homophobes dans sa nouvelle chanson [VIDÉO]

NEW YORK — La dernière chanson de Taylor Swift a une nouvelle cible: les homophobes.

Coïncidant avec l’annonce de son septième album, «Lover», la chanteuse a publié jeudi un nouveau titre intitulé You Need to Calm Down, dans lequel elle s’adresse à ses propres ennemis, mais dénonce également ceux qui attaquent la communauté LGBTQ.

You Need to Calm Down est le deuxième extrait de Lover, qui sortira le 23 août. Elle fait suite à ME!, dans laquelle figurait Brendon Urie de Panic! at the Disco et a culminé à la deuxième place du palmarès Billboard Hot 100.

Taylor Swift a également publié une vidéo colorée avec les paroles de la nouvelle chanson sur YouTube tard jeudi — à l’occasion du mois de la fierté. Un vidéoclip sera publié lundi.

+

Musique

Mes Aïeux : L'art de faire la fête... et d'en faire à sa tête

En deux décennies de carrière, la formation Mes Aïeux a toujours fait à sa tête. Quand la locomotive «Dégénérations» est finalement devenue un succès radio — deux ans après la parution de l’album «En famille» —, le groupe en fin de tournée a choisi de ne pas surfer sur la vague. Et quand il a remporté pour la énième fois le Félix du groupe de l’année, en 2013, il a aussi choisi de rentrer dans ses terres.

«On n’est pas très carriériste», laissera tomber au fil de l’entrevue le multi-instrumentiste Benoît Archambault, qui reprendra sous peu la route avec ses complices pour une tournée prévoyant notamment des escales au Festival de la chanson de Tadoussac et au Festival d’été de Québec. L’objectif : offrir à leurs fans — ainsi qu’à eux-mêmes — une rétrospective... Et voir où ils se dirigeront ensuite.

Musique

Tiken Jah Fakoly: Chaude la planète

Aux nombreuses luttes que mène Tiken Jah Fakoly depuis une vingtaine d’années, au nom de la cause africaine, s’ajoute dorénavant celle contre les changements climatique. La star du reggae a d’ailleurs donné à son dernier album, son dixième en carrière, un titre sans équivoque, «Le monde a chaud».

«La planète ne peut pas nous parler, mais elle nous envoie des signes qui doivent nous amener à changer nos comportements. C’est un sujet qui me tient à cœur. J’ai décidé de contribuer modestement à ce combat», explique le chanteur au cours d’un entretien téléphonique, depuis Montréal où il était de passage afin de promouvoir sa prochaine série de spectacles dans nos terres.

Musique

Éric Lapointe sur les Plaines pour le show d’une vie [VIDÉO]

En 25 ans de carrière, Éric Lapointe en a fait des shows, mais jamais n’a-t-il été aussi fébrile et nerveux à l’idée de monter sur la grande scène des Plaines, le 9 juillet. Comme le Festival d’été a pris l’habitude de le faire avec des artistes québécois depuis 2012, le rocker a reçu carte blanche pour choisir les artistes qui pousseront la note avec lui, dans ce qu’il qualifie le «show d’une vie et de mes rêves».

Prenant le concept au pied de la lettre, le principal intéressé a vu grand et déposé une liste impressionnante d’invités. Une vingtaine d’artistes, de tous styles et de toutes générations, ont répondu à l’invitation : Jean-Pierre Ferland, Marie-Mai, Garou, Lara Fabian, Louis-Jean Cormier, Michel Pagliaro, Safia Nolin, Kevin Parent, Mario Pelchat, Marjo, Steve Hill, les Soeurs Boulay, Martin Deschamps, ainsi que deux de ses protégés de La Voix, Travis Cormier et Colin Moore.

«J’en ai gardés dans mon gun. Il va y avoir de grosses surprises», mentionne le chanteur aux 14 Félix, qui en sera à sa dixième présence au Festival d’été.

En conférence de presse, mercredi, le rocker s’est dit «extrêmement flatté» que tant de collègues et amis du show-business aient accepté son offre. «Ça va donner une toute autre dimension à mes chansons. (…) Ça va être un show tissé serré. Ce sera un coup de poing après l’autre, un hit après l’autre. Il n’y aura pas de temps mort, je vous le garantis.»

Soirée émotive

La soirée sera aussi l’occasion de souligner ses 25 ans de carrière. Des vidéos signées Marcella Grimaud et des images d’archives seront projetées sur les écrans géants. Le cirque Éloize sera  même mis à contribution pour un segment du spectacle.

«C’est la première fois qu’un de mes shows sera autant appuyé par du visuel, des projections et de la pyrotechnie. (…). Ça va être une grosse soirée, très émotive. Je pense n’avoir jamais été aussi excité à l’approche d’un show.»

Musique

Springsteen, chantre d’une époque dorée

PARIS — La route sur un soleil couchant, les grands espaces, l’attente sur un quai de gare, un vieil acteur de western... Bruce Springsteen, nostalgique et inspiré par la country-pop californienne des 60-70, fait un retour aventureux, mais inégal avec Western Stars.

L’appel de la Californie a sonné plusieurs fois dans la vie du Boss. Alors jeune leader du groupe Steel Mill, qui comptait trois futurs membres de son E Street Band (Steven Van Zandt, Vini Lopez, Danny Federici), il avait tenté de percer hors du New Jersey entre 1969 et 1971, persuadé que son rock mêlé de rhythm’n blues serait mieux compris dans le Golden State.

Musique

Sergei Nakariakov au Domaine Forget: l’appel de la trompette

Bruyante, la trompette? En interprétant des retranscriptions de pièces de Schuman et Tchaïkovski, Sergei Nakariakov montre plutôt toute la douceur et la sensibilité de l’instrument. Le musicien israélo-russe est de passage au Domaine Forget cette semaine, le temps de transmettre un peu de son expérience aux jeunes musiciens.

«Ça fait pas mal de temps déjà que je suis trompettiste», note le musicien, qui vient d’entrer dans la quarantaine. «Ce que j’aime lorsque j’enseigne, c’est quand je peux voir certains résultats. Ça n’arrive pas à chaque fois!»