Le groupe Bears of Legend assurera le premier des cinq spectacles de la série.
Le groupe Bears of Legend assurera le premier des cinq spectacles de la série.

Meilleur en salle: des spectacles virtuels de calibre professionnel

La Maison de la culture de Waterloo et l’organisme Sur la scène Davignon de Cowansville participent à Meilleur en salle, un tout nouveau projet de diffusion de spectacles en ligne mené par le Réseau Centre.

D’ici à ce que le milieu culturel se remette à vivre, 17 des 23 diffuseurs professionnels membres de ce réseau ont choisi de s’unir pour offrir une série de cinq spectacles virtuels qui seront enregistrés dans diverses salles du regroupement. Ces prestations seront ensuite diffusées à petit prix sur le site pointdevente.com.

Pour lancer le bal, le 20 juin à 20h30, Meilleur en salle mettra en vedette le populaire groupe Bears of Legend. La formation, qui marie le folk, le classique et le rock progressif, offrira une prestation tirée de son premier album Good Morning Motherland. Le spectacle sera capté au Moulin Michel de Gentilly et transmis au grand public.

À tout seigneur, tout honneur : l’étincelle de cette série provient de la Maison de la culture de Waterloo, laisse entendre son directeur général, Frédéric Messier.

«Il fallait trouver une solution pour maintenir la relation entre la Maison de la culture, les artistes et notre public parce qu’on se rendait compte qu’on allait être sans offre en salle pour plusieurs mois, peut-être même un an. On aurait pu faire des spectacles en ligne, sauf que les investissements étaient trop grands pour le faire seul. On a alors eu l’idée de le proposer à Réseau Centre.»

Un tel projet a demandé plusieurs semaines d’organisation, pour que l’expérience soit de calibre professionnel et interactive au possible. «On considère notamment l’option d’intégrer un animateur issu du milieu de l’humour», annonce M. Messier.

Après ce premier spectacle, quatre autres seront à l’horaire, à un rythme d’environ un par mois, indique le gestionnaire. «Si les gens répondent bien, il pourrait y avoir plus que cinq spectacles. L’idée est de prolonger la série jusqu’au début de l’automne.»

Les autres artistes ou groupes n’ont toutefois pas encore été dévoilés.

«Garder un contact»

Grâce à une mise de fonds commune des 17 salles participantes, il a été possible de financer le projet en entier. «On ne peut pas perdre plus que cette mise de départ. Ça vaut la peine pour garder un contact avec nos partenaires et le public. C’est aussi un élan pour relancer nos activités en salle éventuellement, en créant un momentum intéressant.»

Sa collègue de Sur la scène Davignon à Cowansville, Marianne St-Pierre, voit le concept du même oeil. Pour elle, Meilleur en salle permet non seulement de poursuivre la mission culturelle de l’organisme, mais surtout d’entretenir le lien précieux qui existe entre lui et les amateurs d’arts vivants.

Même si le temps de les revoir en salle n’est pas encore venu, il s’agit pour les mélomanes d’une belle option pour voir et entendre un spectacle de grande qualité, croit-elle. «Et une belle façon de pimenter les soirées!» ajoute-t-elle, en espérant que le public répondra à l’appel.

Coût variable

Pour assister aux prestations, il faudra débourser 13 $ et plus — ou 10 $ et plus en prévente —, selon le nombre de personnes qui y assisteront. «On n’a pas le contrôle sur le nombre de spectateurs dans chaque maison. Mais il sera suggéré de payer un peu plus pour les groupes.»

Difficile de prévoir, cependant, le niveau d’achalandage. «On a bon espoir d’attirer pas mal de monde. On a de la place en masse!», lance M. Messier avec humour.

Pour l’achat de billets et le visionnement des shows, on visite directement le pointdevente.com