Love, Love, Love est né de la rencontre de la violoniste Roxane Del et du musicien/arrangeur Guy St-Onge.

Love, love, love de Roxane Del : les Beatles autrement

Tout a commencé par une rencontre marquante avec Sir George Martin à Québec en 1992. Inspirée par le « 5e Beatle » , la violoniste Roxane Del a pondu, l'an dernier, Love, Love, Love en hommage au groupe mythique, avec la complicité de l'arrangeur Guy St-Onge. De grands classiques des Beatles, revus autrement, que les mélomanes pourront entendre ce dimanche à l'église St-George de Granby.
L'histoire de cette vieille rencontre est un peu compliquée. Disons qu'elle tourne autour des droits du Liverpool Oratorio de Paul McCartney, d'un certain malentendu avec le Festival d'été de Québec et de la rencontre musicale et personnelle entre la musicienne et Sir Martin sur le spectacle hommage The Beatles Connection
Aujourd'hui, Roxane Del avoue candidement qu'avant de se retrouver face à l'ex-producteur des Fab Four, en ce jour d'été 1992, elle ignorait complètement qui il était ! Elle n'a pas tardé, pourtant, à réaliser l'ampleur du personnage. 
« Il a passé trois jours avec moi. Je pense qu'il était impressionné par ce que je faisais et il m'a suggéré de faire ma propre musique. » 
« J'ai toujours aimé la musique populaire. J'ai fait partie des plus grands orchestres classiques, mais mon héritage, celui de mes parents, venait de la culture populaire. C'est mon bagage musical » , ajoute-t-elle, en confiant que ce tête-à-tête avec George Martin lui a alors fait prendre conscience qu'il lui était possible de travailler avec les grands de ce monde. 
Elle et lui ont gardé contact au fil des ans, sans se revoir. Sir Martin n'a pas non plus eu l'occasion d'entendre Love, Love, Love à sa sortie en 2016, lui qui s'était éteint quelques mois auparavant. 
Après Sir Martin... Guy St-Onge
Quand elle parle de cet album qu'elle chérit, Roxane Del mentionne sa « deuxième belle rencontre » , cette fois avec le musicien québécois Guy St-Onge. Ensemble, ils ont donné naissance à ce disque hommage aux Beatles, joué par elle et un quatuor à cordes, arrangé par Guy St-Onge et « masterisé »  au Studio Abbey Road. 
Dix pièces - dont les incontournables Here Comes the Sun, Yesterday et All You Need Is Love - composent l'oeuvre. Elles feront toutes partie du concert de dimanche, ainsi que plusieurs autres. 
« Il n'y aura que des pièces des Beatles. C'est comme un arrêt du temps. C'est une musique descriptive, presque méditative... Les gens en ressortent ressourcés. Le bonheur est dans la salle et sur la scène ! » , laisse entendre celle qui touche tant le classique, le jazz, la pop que la musique du monde.
Dans la petite église St-George - fort appropriée pour la circonstance ! -, Roxane Del fera chanter son violon, accompagnée d'un quatuor à cordes et de Guy St-Onge au piano. 
« La musique des Beatles a un côté rassembleur. Elle est grandiose dans sa simplicité. En fait, leur musique dépasse l'imagination, passe les époques et fait du bien » , glisse-t-elle quand on lui demande ce qui l'anime autant dans ce répertoire.
Encore plus, confie la virtuose, lorsqu'elle interprète Because et Yesterday, ses morceaux préférés qu'elle ne se lasse pas de jouer.
La suite 
Même si Roxane Del collabore toujours avec l'Orchestre symphonique de Québec à l'occasion, le projet Love, Love, Love prend beaucoup de son temps depuis quelques mois. L'album connaît un beau succès au Canada et en Europe, au point où l'idée d'offrir un autre opus, cette fois composé de musique originale de George Martin, se précise.
Le duo lorgne également le berceau même des Beatles, l'Angleterre. Là-bas, on souhaite obtenir une licence auprès d'une compagnie de disques et offrir des spectacles­. Mais rien ne presse.
« On peut se permettre de prendre notre temps. Ce genre d'album n'est pas la saveur du mois ! »
Envie d'y aller?
Quand : le dimanche 23 avril à 14h
Où : Église épiscopale St-George de Granby
Billetterie : www.palacedegranby.com ou 450-375-2262