Altiste depuis plus de 40 ans, Christiane Lampron a été premier alto pendant une vingtaine d’années avec l’Orchestre symphonique de Longueuil et a joué «avec à peu près tout ce qui se fait d’orchestre au Québec ».

L’orchestre démystifié par Christiane­ Lampron

Pourquoi les instruments­ à cordes sont-ils placés­ en avant des trompettes dans un orchestre ? Pourquoi est-ce le premier violon et le hautbois qui donnent le la avant le début du concert ? Que veulent dire les gestes du chef d’orchestre ?

Voilà un aperçu de quelques questions auxquelles répondra Christiane­ Lampron, ce mercredi soir, lors de sa conférence Les secrets de l’orchestre présentée au Centre culturel St-John de Bromont.

Ce n’est pas la première fois que la dame y sera de passage — elle y est notamment venue à quatre reprises l’an dernier —, mais il s’agit du premier rendez-vous auquel elle nous convie qui n’est pas relié à un compositeur en particulier.

Après s’être attardée à Tchaïkovski­, Beethoven, Schubert­ et autres Vivaldi, elle a voulu « démystifier et rendre plus accessible la musique classique ». « Beaucoup de gens ont peur de ce style-là, ils préfèrent ne pas s’y attarder parce qu’ils ne comprennent pas ce qu’il se passe », fait valoir la conférencière.

Dans sa conférence, elle s’attardera donc, dans un langage simple et avec un dynamisme contagieux, à percer les codes, la hiérarchie et le fonctionnement d’un orchestre, petits vidéos à l’appui.

« Par exemple, j’ai des extraits avec dif­férents grands chefs d’orchestre comme [Valery­] Gerviev ou [Leonard] Bernstein dans lesquels on les voit de face, comme si nous étions les musiciens, plutôt que de dos, et on va s’en servir pour analyser leur personnalité propre », mentionne Mme Lampron.

Altiste depuis plus de 40 ans, Christiane Lampron a été premier alto pendant une vingtaine d’années avec l’Orchestre symphonique de Longueuil et a joué « avec à peu près tout ce qui se fait d’orchestre au Québec : l’OSM, le Métropolitain, l’Orchestre symphonique de Laval et de Sherbrooke, La Pietà... », énumère-t-elle.

Depuis 35 ans, elle fait partie de l’orchestre des Grands Ballets canadiens. Depuis 2009, elle donne aussi des conférences un peu partout au Québec sur différents sujets reliés à la musique classique et l’orchestre.