L’autrice Mélanie Leclerc s’est vue récompensée pour sa BD <em>Contacts</em>.
L’autrice Mélanie Leclerc s’est vue récompensée pour sa BD <em>Contacts</em>.

Bédéis Causa : Le Grand prix à Mélanie Leclerc

L’autrice Mélanie Leclerc a reçu jeudi le Grand prix de la Ville de Québec lors de la cérémonie des Bédéis Causa, tenue virtuellement pour cause de la pandémie de COVID-19. Décrite comme «un superbe album, entre intime et collectif», sa première bande dessinée, Contacts, publiée chez Mécanique générale, a retenu l’attention du jury.

Consacrée à la relation qu’elle entretient avec son père Martin, fils aîné d’un certain Félix Leclerc qui a fait carrière comme caméraman, notamment pour l’Office national du film, Contacts offre «un beau regard sur la transmission d’une passion autant que sur l’histoire de notre cinéma documentaire», ont fait savoir les organisateurs des Bédéis Causa, chapeautés par Québec BD. L’organisme récompense chaque année les meilleures œuvres du genre en marge de son festival, qui a dû être annulé ce printemps à cause du coronavirus.

Brigitte Archambault a obtenu pour Projet Shiatsung (Mécanique générale) le prix Réal-Fillion remis à un auteur, scénariste ou dessinateur s’étant illustré avec son premier album francophone professionnel.

Hommage à Michel Giguère

Remis à un visage marquant de la BD francophone au Québec le prix hommage Albert-Chartier a été décerné à Michel Giguère «pour souligner notamment son travail de médiateur pour le neuvième art au Québec et ses 15 ans à la barre des Rendez-vous de la BD de la Bibliothèque de Québec.»

Pour son album Zaroff (Lombard), François Miville-Deschênes est lauréat du prix Albéric-Bourgeois décerné au meilleur album de langue française publié à l’étranger par un Canadien. Dans la tête de Sherlock Holmes (Ankama) de Cyril Lieron et Benoît Dahan a de son côté été choisi pour le prix Maurice-Petitdidier remis à un album francophone publié à l’étranger par des auteurs non canadiens.

Coup de cœur du jury dans la catégorie des traductions, In Waves (Casterman) de l’Américain AJ Dungo s’est vu attribuer le prix Roberto-Wilson.

Avec les écoles fermées dans le contexte actuel de pandémie, le prix Yvette-Lapointe, habituellement décerné par un groupe d’élèves au meilleur album jeunesse, a été attribué par le jury des Bédéis Causa. Pascal Colpron et Jocelyn Boisvert ont été choisis pour l’album Mort et déterré T. 1 (Dupuis)

Chez artistes émergents, Sarah Dunlavey, alias Madame Lady est lauréate du prix Jacques-Hurtubise, assorti d’une bourse de 1000$ visant à favoriser la concrétisation d’un projet en chantier.

Le festival Québec BD devait se tenir du 11 au 19 avril. La remise des prix Bédéis Causa s’est faite via une diffusion en direct sur le Web. On peut voir ou revoir la cérémonie sur les plateformes numériques de Québec BD.