Quelque 2000 auteurs et autrices sont attendus à Angoulême jusqu’au 2 février. De nombreuses expositions dont une rétrospective consacrée à l’Américain Robert Kirkman, créateur de la série «Walking Dead», seront présentées au public.

Bande dessinée: à Angoulême s’ouvre une année du 9e art

ANGOULÊME — Grand rendez-vous annuel des amoureux du 9e art, le Festival d’Angoulême signe, à partir de jeudi, le lancement officiel de l’année de la BD en France, marquée toutefois par l’inquiétude de dessinateurs et scénaristes peinant à vivre de leurs planches.

Le président Emmanuel Macron est attendu jeudi et a prévu de déjeuner avec des auteurs. La dernière visite d’un chef d’État au festival d’Angoulême remonte à 1985, avec François Mitterrand.

Mais la profession n’est pas au mieux de sa forme et plusieurs organisations professionnelles dont le Syndicat des auteurs ont invité les auteurs présents à Angoulême à «poser leurs crayons» vendredi.

Pour tenter d’apaiser une inquiétude qui pourrait se transformer en colère, le ministère de la Culture vient de rendre public un rapport commandé il y a un an. Constatant que «l’État ne peut assister sans réagir à la paupérisation des artistes auteurs», le rapport liste 23 recommandations visant à améliorer et clarifier la situation désastreuse des auteurs de BD alors que, paradoxalement, le secteur se porte bien.

Son chiffre d’affaires a en effet été de 276,2 millions d’euros en 2018, avec près de 44 millions d’albums vendus.

53 % des auteurs de BD vivent avec moins que le salaire minimum légal d’environ 1200 euros. Plus d’un tiers vivent sous le seuil de pauvreté. Les femmes sont encore plus mal loties : 50 % des autrices vivent sous le seuil de pauvreté. L’accès des auteurs aux droits sociaux n’est pas toujours garanti.

Du concret

Franck Riester fera connaître les propositions qu’il retient du rapport lors de la première quinzaine de février.

«Ce rapport est un vrai changement de paradigme», s’est félicitée la Ligue des auteurs professionnels qui rassemble notamment de nombreux auteurs de BD. «Il va falloir maintenant que ce rapport soit suivi de faits, de concret», a ajouté l’association.

Le SNE, syndicat professionnel des éditeurs, n’a pas commenté le rapport.

Quelque 2000 auteurs et autrices sont attendus à Angoulême jusqu’au 2 février. De nombreuses expositions dont, pour la première fois en France, une rétrospective consacrée à l’Américain Robert Kirkman, créateur de la série Walking Dead, seront présentées au public. Première dessinatrice de BD nommée à l’Académie des Beaux-Arts, Catherine Meurisse (par ailleurs en lice pour le Grand prix d’Angoulême) aura également droit à une grande exposition.