Dans les douze derniers mois, Nicolas Gémus a entre autres travaillé à un premier album, qui devrait voir le jour cet hiver, sous l’étiquette La Tribu.

L’expérience de Nicolas Gémus

Pour une deuxième fois en autant d’années, l’auteur-compositeur-interprète Nicolas Gémus sera de la finale du Festival de la chanson de Granby. Cette fois, il aura beaucoup moins de stress sur les épaules, toutefois, puisqu’il n’y sera pas à titre de finaliste, mais bien en tant qu’artiste invité.

Le Madelinot a été invité à interpréter la chanson qui lui a valu le Prix de la chanson coup de cœur SOCAN l’an dernier, la très belle Bunker de tes bras.

Deux autres ex-récipiendaires de ce prix seront également de la fête, soit Caroline Savoie, dont la pièce Y en aura avait impressionné en 2015, et Sylvie Walker, qui avait réussi l’exploit en 2013 avec Ti-cœur.

Cette invitation fait chaud au cœur du finissant de l’École nationale de la chanson, cohorte 2015, puisque Granby avait littéralement été le premier concours auquel il participait.

Depuis, Nicolas Gémus affirme avoir gagné beaucoup d’expériences de scène grâce à ses premières parties pour Salomé Leclerc et Tire le coyote, ainsi que son parcours à Destination Chanson fleuve, où ateliers d’écriture et d’interprétation, résidences de création, spectacles et série de concerts étaient au menu. Les huit participants se sont notamment produits aux Francofolies de Montréal, au Festival de la chanson de Tadoussac ainsi qu’au Festival en chanson de Petite-Vallée cet été.


«  C’est chez vous que j’ai fait le plein de contacts, et ça s’est fait très vite. Granby m’a beaucoup aidé à me professionnaliser  »
Nicolas Gémus

Son « folk acoustique introspectif » a également voyagé hors des frontières puisque le jeune homme de 21 ans s’est rendu à Astaffort, en France, pour participer à la résidence d’écriture de Francis Cabrel — l’un des nombreux prix sur lesquels il avait mis la main au Festival de la chanson de Granby en 2017.

Premier album
Nicolas Gémus a par ailleurs travaillé à un premier album, qui devrait voir le jour cet hiver, sous l’étiquette La Tribu. « Ce que j’avais présenté à Granby est un bon échantillon de ce qui figurera sur l’album, affirme l’auteur-compositeur-interprète. J’avais justement choisi mes trois pièces [pour le concours] en fonction de ce que je voulais montrer de la direction que je souhaitais prendre. »

Il remercie d’ailleurs encore au passage le « public de mélomanes » qui assiste année après année au Festival de la chanson de Granby. « Pour un artiste de la relève, c’est un immense cadeau d’avoir une écoute comme celle-là », dit-il, reconnaissant.

« C’est chez vous que j’ai fait le plein de contacts, et ça s’est fait très vite. Granby m’a beaucoup aidé à me professionnaliser », ajoute-t-il.

C’est donc en tant que professionnel qu’il reviendra, mercredi soir, nous livrer une chanson. Celle qui l’a révélé.