La troupe de danse T.eenagers participera à l’émission "Danser pour gagner 2018" sur les ondes de V Télé.

Les T.eenagers danseront pour gagner !

Les filles de T.eenagers pourront bientôt montrer leur talent à tout le Québec. La troupe granbyenne a été choisie pour participer à la nouvelle émission "Danser pour gagner 2018", qui sera en ondes à compter du 25 janvier prochain à V Télé.

Alexia Hébert, Alison Frendo, Coralie­ Dubois, Isanne Fleury et Kiliane Rufiange sont déjà des stars dans leur milieu, notamment depuis leur victoire au World Hip Hop Dance Championship à Las Vegas l’an dernier dans la catégorie junior. L’occasion leur est maintenant donnée­ de briller au petit écran. 

« Les filles capotaient en apprenant la nouvelle ! Il y a tellement de talent au Québec, vous n’avez pas idée. Les gens vont être surpris », affirme Geneviève Gallant, propriétaire de l’école Tendanse, où évoluent les cinq danseuses. Celles-ci et leur famille ont appris le mois dernier que la troupe était retenue au terme d’un processus de sélection amorcé en octobre. Mais il leur était défendu d’en parler !

Présélection, audition à Montréal, défi de produire un numéro en 24 heures, présentation de la chorégraphie le lendemain... L’équipe a relevé le défi haut la main. « On a beaucoup d’expérience ensemble. Les filles sont fortes et habituées de performer sous la pression. Moi aussi. Au plan créatif, c’est un concept génial », ajoute-t-elle.

La dame est la chorégraphe de la troupe... et le restera pour toute la durée de l’émission. « Je vais être avec les filles tout le temps. Chaque semaine, il faudra relever un nouveau défi sur la musique que la production aura choisie et avec un accessoire en particulier », explique Mme Gallant, en précisant que T.eenagers est la plus jeune équipe en lice.

Grosse compétition

Produite par Julie Snyder, Danser­ pour gagner est une adaptation québécoise de l’émission américaine America’s Best Dance Crew. Il s’agit d’une compétition de danse urbaine dans laquelle douze, puis dix équipes se feront face. On suivra les troupes en répétition durant la semaine et lors d’un gala hebdomadaire­ en direct. 

Les performances des danseurs seront soumises à la fois au vote de trois juges — dont Kim Gingras, une sommité dans le domaine — et du public. Jusqu’à ce qu’il ne reste qu’une équipe. Olivier Dion et Julie Ringuette seront responsables du volet animation.

De ce qu’on en sait, la production promet d’être visuellement spectaculaire et différente de ce à quoi le public est habitué. 

Pour Geneviève Gallant, cette aventure — qui pourrait durer jusqu’à dix semaines — revêt une saveur particulière. « C’est plein de petits rêves d’enfance que je vis à travers les filles de T.eenagers. J’écoutais cette émission américaine quand j’étais jeune et j’adorais­ ça ! »

Et croyez-la sur parole, le calibre sera très très relevé. « C’est un honneur et un privilège d’être aux côtés de ces troupes incroyables. Je n’en reviens pas ! »