Carol-Ann Boisvert publie Outcome.

Les premiers pas d’une poétesse

À l’intérieur d’Outcome, une petite plaquette de 53 pages, Carol-Anne Boisvert a mis toute son âme. Elle y aborde les relations amoureuses, l’anxiété et l’intimidation avec introspection... parce qu’elle les connaît bien.

« C’est inspiré d’événements que j’ai vécus entre 2015 et le début de 2018. Le thème principal touche les relations amoureuses, la rupture et comment sortir d’une relation toxique, parce que ça m’est arrivé. Au primaire et au secondaire, j’ai aussi été victime d’intimidation et j’avais envie de parler de ces expériences et à quel point ça peut nous affecter, même une fois l’école terminée », dit-elle.

C’est à travers la poésie que la Granbyenne a choisi d’exprimer toutes ces émotions. En anglais de surcroît. « Je trouvais que les mots fitaient mieux avec mes sentiments en anglais. »

« They worry so much about your pretty face/They forget you are/Not an angel/You are/A warrior », écrit-elle notamment.

Et plus loin : « Believe me when I say/Someday you’re going to fall asleep proud of yourself/For taking paths no one ever dared to walk »

On pourrait croire que la jeune femme de 26 ans souhaite y transmettre un message, mais non. « Je décris les choses. Je n’ai pas de message à passer. C’est plutôt un état des lieux », laisse-t-elle entendre.

Pas de message, mais l’intention, néanmoins, d’aider les gens « à se sentir compris ». « Je veux que les gens sachent qu’ils ne sont pas seuls à vivre ça. »

Outcome, qui s’adresse à un public adulte, est l’aboutissement, ajoute-t-elle, de toutes les expériences des dernières années et surtout une façon de tourner la page.

« Je me sentais prête à publier. Je sentais vraiment que j’avais quelque chose à dire. Et puis, ç’a toujours été un rêve pour moi », dit celle qui a déjà publié dans la revue Cavale de l’Université de Sherbrooke.

Et pourquoi la poésie ? « J’avais pensé écrire un roman, mais je fais de la poésie depuis la fin du primaire. Et j’aime écrire de façon courte et concise, alors la poésie était le médium parfait pour moi. »

Elle avoue avoir essuyé quelques refus de maisons d’édition, avant de prendre la décision — et le risque — de publier elle-même son recueil. « J’ai trouvé que l’autoédition était une belle entrée », dit-elle, en assurant que l’ouvrage est de facture professionnelle.

Carol-Anne, qui vit maintenant à Montréal où elle travaille comme technicienne en documentation chez Radio-Canada, n’a pas l’intention de s’arrêter là. « J’ai d’autres projets de côté. Probablement de la poésie, peut-être un essai... »

Outcome sera disponible sur https://bouquinbec.ca/ à partir du 15 août.