Les cinq finalistes en quelques phrases

C'est le grand jour pour les cinq finalistes du 49e Festival de la chanson de Granby. La Grande Finale Rouge FM se tiendra au Palace de Granby devant une centaine de professionnels de l'industrie du Québec, du Canada et de l'Europe, qui agissent à titre de jury. La Voix de l'Est vous les présente en quelques mots.
MARC-ANTOINE BEAUDOIN

Thetford Mines, Qc

19 ans
Marc-Antoine Beaudoin
Son style : rock folk pop
Les chansons qu'il interprétera ce soir : J'ai perdu mon sourire/Marie (le feu de l'été)/La tête à l'envers
Sa plus belle rencontre au Festival : les 24 demi-finalistes, et Philippe Brault et Robert Bellefeuille, qui m'ont vraiment aidé à m'améliorer.
Le meilleur conseil qu'il ait reçu : de ne pas avoir peur de montrer ce que l'on fait de différent, qui nous rend uniques. De se concentrer sur nos forces pour s'éloigner de nos faiblesses.
Ce que les juges t'ont dit comme commentaires : que mes chansons étaient quand même mélodiques et qu'elles avaient un bon potentiel commercial, mais que je pourrais améliorer les textes.
Marc-Antoine Beaudoin avait participé à Jamais trop tôt en 2015. C'est là qu'il avait chanté pour première fois. Depuis, il a été sacré lauréat du Tremplin de Dégelis, de Trois-Pistoles en Chansons puis de Ma première Place des Arts. Il a été invité à Belle et Bum, puis aux Francofolies. Il a même été approché par quelques maisons de disques. Un premier album est d'ailleurs en chantier, et sa sortie est prévue pour 2018. Qu'il gagne ou non, Granby pourrait bien être son dernier concours. « Je vais peut-être tenter ma chance aux Francouvertes, mais je suis pas mal en fin de parcours. Après, je me lance pour voler de mes propres ailes. »
NICOLAS GÉMUS

Îles-de-la-Madeleine, Qc

20 ans
Nicolas Gémus
Son style : folk acoustique
Les chansons qu'il interprétera ce soir : Girouette/Ça pourrait-tu être pire ?/Bunker de tes bras
Sa plus belle rencontre au Festival : c'est sûr que j'ai développé plus d'affinités avec certaines personnes qu'avec d'autres, mais chaque rencontre a été belle à sa façon.
Le meilleur conseil qu'il ait reçu : de lâcher prise. De foncer malgré les doutes et les remises en question.
Ce que les juges t'ont dit comme commentaires : en général, ç'a été très positif, mais on m'a dit de pousser plus ma voix sur certaines chansons.
Le Festival de la chanson de Granby est pour Nicolas Gémus son premier concours. Mais force est d'admettre qu'il était mûr pour y participer puisqu'en plus de s'être taillé une place en finale, il a remporté samedi soir dernier le prix LOJIQ - Voix du Sud, qui lui permettra de participer en 2018 aux Rencontres de la chanson francophone d'Astaffort, en France, organisées par Voix du Sud et dirigées par Francis Cabrel, ainsi que celui de la Chanson coup de coeur SOCAN pour Bunker de tes bras. Diplômé de l'École nationale de la chanson en 2015, il est à préparer un premier album pour l'automne 2018, coproduit avec Stéphane Rancourt (Pascale Picard, Jean Leloup).
LOU-ADRIANE CASSIDY

Québec, Qc

20 ans
Lou-Adrianne Cassidy
Son style : folk alternatif
Les chansons qu'elle
interprétera ce soir : Respiration/Les plants de fraises/Ça va ça va
Sa plus belle rencontre au Festival : personne en particulier, j'aime tout le monde.
Le meilleur conseil qu'elle ait reçu : une fois sur scène, se laisser aller et juste avoir du fun.
Ce que les juges t'ont dit comme commentaires : je ne m'en rappelle plus. Que ce que je fais ressemble à du Louis-Jean Cormier ou du Marie-Pierre Arthur.
Lou-Adriane Cassidy est également une ex de Jamais trop tôt, auquel elle avait participé en 2014. D'interprète, elle est passée à auteure-compositeure-interprète après son passage à La Voix, où elle a fait partie de l'équipe d'Éric Lapointe. Elle a notamment remporté plusieurs prix à Petite-Vallée cette année, en plus de monter sur scène au Festival d'été de Québec. La jeune femme, qui ne s'attendait pas du tout à se retrouver en finale, est à développer son propre projet personnel. « Ça fait à peine deux mois que j'ai commencé à jouer mes propres compositions », mentionne-t-elle.
PIERRE GUITARD

Madran, N-B.
24 ans
Pierre Guitard
Son style : rock fortement teinté de folk - ou vice versa - et une touche de pop et de musique ambiante
Les chansons qu'il interprétera ce soir : Marianne/Pawnshop/Gisèle
Sa plus belle rencontre au Festival : Robert Bellefeuille. Il est créatif et n'essaie pas de te sortir de ton univers pour te mouler à ce que, peut-être, le Festival voudrait avoir.
Le meilleur conseil qu'il ait reçu : j'en ai reçu plein. Je les ai mis dans un sac, je vais les trier plus tard. Là, je suis juste concentré sur mes performances.
Ce que les juges t'ont dit comme commentaires : en général, c'est très positif. On m'a fait quelques remarques sur mes chansons, genre que ça ressemblait à du Jimmy Hunt, du Radiohead et du Philippe B, et aussi qu'il n'y avait pas de refrain, mais moi, j'aime ça de même. J'en prends et j'en laisse.
Pierre Guitard en est à sa deuxième participation au FICG. En 2014, le diplômé de l'École nationale de la chanson devait sa présence au festival à sa première place au Gala de la chanson de Caraquet. « Je me sentais comme un imposteur », a-t-il dit à quelques reprises. Son parcours s'était terminé en demi-finales. Après avoir travaillé fort pendant trois ans, il s'est réinscrit au concours, a passé les auditions et est « allé chercher sa place en finale ». « J'ai trouvé mon son, ma vision, ma démarche artistique est plus claire, j'ai appris qui je suis sur scène. » Il a sorti un premier album, La tige et la racine, au printemps 2016, et est déjà à cogner aux portes de l'autre côté de l'Atlantique.
Le groupe ESCABO

Laval, Qc

Les quatre gars sont au début de la trentaine
Escabo
Leur style : pop folk poétique
Les chansons qu'ils interpréteront ce soir : C'est pas compliqué/On n'est pas tous/Je marcherais
Leur plus belle rencontre au Festival : notre famille d'accueil, Yves Bélanger et Danielle Gélinas, qui nous ont accueillis tous les quatre et nos familles, et bien sûr de belles rencontres artistiques, notamment avec Philippe Brault et Robert Bellefeuille.
Le meilleur conseil qu'ils aient reçu : de faire transparaître plus l'émotion dans nos chansons sur scène, de jouer avec les nuances.
Ce que les juges leur ont dit comme commentaires : que nos textes étaient très forts, mais qu'on aurait intérêt à se libérer un peu plus sur scène, à amener les gens dans notre monde. Et aussi d'accentuer les nuances.
Escabo, c'est un quatuor formé de Guillaume Cauvain (voix et percussions), Hugues Tremblay (composition et guitare), Philippe Montreuil (basse) et Philippe Deslauriers (batterie). Issus d'univers musicaux différents - ça va du métal au classique (!) -, ils se sont réunis en février 2016 pour participer au concours Musiqualité, où ils ont remporté le prix Coup de coeur et se sont ainsi rendus en finale. Le groupe a également été finaliste cette année à Ma première Place des arts. Au Festival de la chanson de Granby, il a obtenu son laissez-passer pour la finale grâce au vote du public. Son premier album est en préparation.