Les arts en rafale

D’arts & de rêves: une première résidence interdisciplinaire

L’organisme D’Arts & de rêves s’apprête à dévoiler le fruit du travail des artistes ayant participé à sa toute première résidence interdisciplinaire. Intitulé Les bras croisés, le happening se déroulera sous la forme d’un vernissage à la salle Alec & Gerard Pelletier de Sutton. Seront présentées les œuvres de Jinny Jessica Jacinto, Muriel Faille et Caroline Louisseize, trois femmes provenant de trois milieux différents, soit le cirque, les arts visuels et la littérature. Durant tout le mois de mars, les deux dernières se sont inspirées d’un numéro créé par la première pour réaliser leur œuvre. Lors du vernissage, qui se déroulera ce vendredi 30 mars en formule 5 à 7, le public pourra voir le numéro créé par celle qui a longtemps travaillé comme contorsionniste pour le Cirque du Soleil et qui a inspiré le tableau et le poème des deux autres artistes. Toutes trois seront sur place et partageront leur vécu avec les gens présents. L’entrée est gratuite pour tous. Cette première résidence interdisciplinaire a été rendue possible grâce à une subvention du Conseil des arts du Canada. L’organisme souhaiterait en faire plusieurs annuellement. De gauche à droite sur la photo : Muriel Faille, Jinny Jessica Jacinto et Caroline Louisseize. Marie-Ève Lambert

Samuele reçoit un prix de l’Académie Charles Cros en France

En tournée en France, la gagnante 2016 du Festival international de la chanson de Granby, Samuele, a remporté les honneurs avec son album Les filles sages vont au paradis, les autres vont où elles veulent lors des Coups de Cœur Chanson 2018 de l’Académie Charles Cros, qui se tenaient dans le cadre du Festival Voix de Fête, à Genève. Depuis 1948, l’Académie Charles Cros récompense des oeuvres musicales originales de tous genres. 

Son jury d’une cinquantaine de membres provient de plusieurs domaines musicaux et culturels. L’Académie Charles Cros a déjà remis des prix à Félix Leclerc, Klô Pelgag, Robert Charlebois, Pierre Lapointe et Michel Rivard. La Voix de l’Est