Les arts en bref

Le Musée Missisquoi s’est transformé en plateau de tournage

Le Musée Missisquoi s’est transformé en plateau de tournage le temps de 24 heures. La réalisatrice Marie-Hélène Cousineau a fait un arrêt au magasin général Hodge, jeudi, pour tourner quelques scènes de son prochain long métrage, Restless River, adapté du roman de Gabrielle Roy La rivière sans repos. L’action se déroule à Kuujjuaq, dans les années 40. Elsa, 16 ans, est violée par un soldat américain. Sa vie s’améliore avec la naissance de son fils, qu’elle aime beaucoup. En conflit avec sa famille, Elsa prend son jeune fils et part vivre loin de la ville avec son oncle. Le destin et la nécessité la ramènent vers la ville, où son enfant grandit en adolescent rebelle. Le film, qui bénéficie de l’appui financier de la SODEC, est tourné en anglais, et la date de sortie n’est pas encore connue pour l’instant. 

Waterloo: un 12e symposium au parc du Carré Foster

On dit d’un grand tableau qu’il raconte une histoire... Les Peintres unis de Waterloo invitent donc la population à se faire raconter des histoires lors de leur 12e symposium Waterloo et l’art d’aimer. Les 11 et 12 août prochain, plus d’une cinquantaine d’artistes provenant de différentes régions du Québec seront réunis au parc du Carré Foster, sous la présidence d’honneur de Josée Fontaine, artiste-peintre de Lévis bien connue pour ses toiles colorées et ses tournesols. Artiste professionnelle depuis plus de 25 ans, elle a remporté de nombreux prix et mentions, et ses oeuvres ont été exposées en France et en Belgique. Bon an mal an, entre 4000 et 5000 personnes déambulent sur le site durant les deux jours d’activités. Quatre prix seront remis aux artistes le dimanche après-midi à 15 h 30, dont le Coup de cœur du public. Sur la photo : André Côté, des Peintres unis de Waterloo, et le maire Jean-Marie Lachapelle.