« Cette rencontre avec le public est fondamentale à la formation. C’est en expérimentant sur scène de bons ou moins bons coups que les artistes peuvent progresser », souligne Bruno Robitaille, directeur de l’École nationale de la chanson, qu’on voit ici entouré de quelques finissants. « C’est comme si le public devenait un allié des étudiants dans leur processus de création. »

L’ÉNC convie le public à ses labos

Pour une quatrième année, les étudiants de l’École nationale de la chanson de Granby monteront sur la scène de la Maison de la culture de Waterloo pour présenter le fruit de leur travail des derniers mois.

Les seize auteurs-compositeurs-interprètes de la cohorte 2019 convient le public à découvrir leur univers musical respectif lors de deux soirées de Labos, les 13 et 14 mars à 19 h (contribution volontaire). Ces deux prestations donneront un avant-goût de ce qu’ils préparent pour leur spectacle de fin d’année, qui lui se tiendra les 11, 12 et 14 juin à l'auditorium du Cégep de Granby, au Théâtre du Petit Champlain à Québec ainsi qu’aux Francofolies de Montréal. 

« Cette rencontre avec le public est fondamentale à la formation. C’est en expérimentant sur scène de bons ou moins bons coups que les artistes peuvent progresser », souligne Bruno Robitaille, directeur de l’École nationale de la chanson. « C’est comme si le public devenait un allié des étudiants dans leur processus de création. » 

L’artiste invité qui se joindra à eux lors de ces trois soirs de juin sera annoncé sous peu. Par le passé, Philippe Brach, Lisa LeBlanc et Tire le coyote sont venus partager la scène avec eux.