Le filon textile sera de nouveau exploité par le Musée Bruck en 2018.

Le textile sous toutes ses coutures au Musée Bruck

Le Musée Bruck poursuivra en 2018 l’ouvrage qu’il a commencé à tisser cette année avec l’exploitation du filon textile. La moitié de ses expositions exploitera cette thématique, dont la première exposition collective d’une série qui prendra la relève de celle qui exploitait la gamme des couleurs, présentée de 2009 à 2017.

Pour les cinq prochaines années, une « vision stratégique » incluant cinq mots-clés sera proposée à tous les artistes participants, qu’ils soient peintres, sculpteurs, photographes ou céramistes.

Par exemple, l’exposition qui sera présentée à l’automne 2018 se déroulera sous le thème « Au FIL du temps ». Celle de 2019 exploitera « Et tel un FILON d’or, le Musée Bruck révèle », celle de 2020, « Le TISSU de son histoire », celle de 2021, « Et préserve la FIBRE » et finalement celle de 2022, « Du patrimoine TEXTILE de Cowansville ».

Cette dernière exposition coïncidera avec le centenaire de la filature Bruck Mills, pan d’histoire de la ville à l’origine de la nouvelle orientation adoptée par le Musée l’an dernier pour se démarquer et créer son identité.

Rappelons qu’en 1922, la première verge de soie tissée au Canada était retirée de l’écheveau le jour de l’ouverture de la Bruck Silk Mills.

La directrice du Musée Bruck, Suzanne Morin

Autres expositions

L’année débutera également avec la thématique du filon textile grâce à une exposition en duo de Lena Greben et Francesca Penserini. La première, originaire de l’Ukraine, invitera le visiteur à un jeu interprétatif dans Parade hétéroclite sans couture, tandis que la seconde se penchera sur « la marque laissée par l’évolution sur le tissu vivant et sa structure constitutive adaptée à ses fonctions ».

L’année 2018 se terminera de la même façon qu’elle débutera avec une autre exposition en rapport avec le textile, soit celle de la tisserande MariePier St-George, qui combine nouvelles technologies et pratiques ancestrales. Ses œuvres tridimensionnelles sont construites à base de fibres jumelées au son.

Livres brûlés (Mementos, Odette Théberge), photographies d’architecture et tableaux contradictoires (Axel Bussmeyer) ainsi que des œuvres directement inspirées de la nature (Josée Barrette et Blandine Ouellet) seront également à l’honneur dans la prochaine programmation du Musée Bruck.

Tous les détails des expositions sont disponibles sur le site internet de la Ville de Cowansville (www.ville.cowansville.qc.ca).