C’est dans une ambiance chaleureuse de salon que s’est déroulée la conférence de presse du 7e salon des métiers d’art Roche Papier Ciseaux, mercredi matin, au Centre culturel St-John.

Le salon des métiers d’art Roche Papier Ciseaux grossit

Depuis sa mise sur pied, il y a sept ans, le nombre d’artisans présents au salon des métiers d’art Roche Papier Ciseaux oscillait toujours autour d’une quinzaine. Cette année, toutefois, il en accueillera près du double, avec un total de 26 kiosques.

« Il y en aura sur la scène, et même à l’extérieur », a laissé savoir l’organisatrice de l’événement, la céramiste Rachel Grenon, mercredi matin, lors d’une conférence de presse au Centre culturel St-John. « On va transformer quatre abris Tempo en sorte d’igloos artistiques, ça va être très féérique », précise-t-elle.

La Bromontoise laisse savoir que sur les 26 exposants — choisis par un comité de sélection —, 18 y seront pour la toute première fois. « Cette année, on a beaucoup d’articles pour hommes », se réjouit-elle, mentionnant que c’est souvent une clientèle oubliée des métiers d’art. « On a une femme de Laval qui fait des tabliers de cuisine style Joe Beef, une fille de St-Alban qui confectionne des vêtements pour hommes, un autre qui fabrique des chaussures, moi-même j’ai créé des tasses à espresso très masculines en céramique noire », fait-elle valoir.

La Soirée Messieurs revient également pour une deuxième année : une bière West Shefford leur sera offerte gratuitement lors du 5 à 7 du vendredi.

De tout à prix abordables

Décorations de Noël, céramique, ébénisterie, feutrage, joaillerie et impression textile seront du nombre des disciplines représentées. « On a demandé aux exposants d’offrir certains items à prix très abordables, car ce n’est pas vrai que tout coûte très cher quand on parle de métiers d’art », glisse Mme Grenon. Des démonstrations en direct se tiendront à certains moments lors des quatre jours de l’événement.

L’artiste du textile Florence Hupin, de Bromont, en profitera par ailleurs pour lancer sa gamme d’essuie-vaisselle en vente au profit du Parc des Sommets.

Quelques commerçants de la municipalité solliciteront également les papilles des visiteurs, dont L’Âme du pain avec des muffins et le vigneron Léon Courville avec son mousseux.

Le billet d’entrée de 2 $ donne droit à plusieurs passages au Salon ainsi qu’à des tirages quotidiens d’objets d’art d’une valeur de 30 $. Des billets pour se rendre admissible au tirage d’une œuvre de l’artiste Clade seront également en vente au coût de 10 $, en guise de campagne de financement pour le salon Roche Papier Ciseaux. Originale, sa toile d’un rouge père Noël est composée de neuf tableaux aimantés amovibles. « Le fait qu’il bouge, qu’il puisse se transformer reflète bien ce qui se passe dans les métiers d’art », souligne Rachel Grenon.

Le 7e salon des Métiers d’art Roche Papier Ciseaux se tiendra du 7 au 10 décembre au Centre culturel St-John de Bromont. En plus du soutien financier de la SODEC, il bénéficie cette année de l’implication de Tourisme Bromont et se tient en partenariat avec les huit Marchés de Noël de la région de Brome-Missisquoi, dont le passeport donne droit à plusieurs tirages. Plus d’infos au marchesdenoel.ca ainsi qu’au rochepapierciseauxmac.com.

***

Hommage à Geneviève Lévesque

La directrice et fondatrice de la galerie Artêria de Bromont, Geneviève Lévesque

Chaque année, le salon Roche Papier Ciseaux rend hommage à un artisan. Cette fois, cependant, c’est le travail d’une porte-étendard des arts que l’événement souhaite souligner : celui de la directrice et fondatrice de la galerie Artêria, Geneviève Lévesque.

« Il faut parler d’elle ! Elle est tellement impliquée dans la mise en valeur du travail des artistes et leur diffusion... C’est une personne exceptionnelle », relevait Rachel Grenon, mercredi.

La galeriste revenait d’ailleurs tout juste de Singapour, où elle avait participé à une foire internationale. Elle se trouvait toutefois à Toronto, où elle allait assister, en soirée, au Gala des Prix canadiens de l’entrepreneuriat féminin RBC 2017.

Geneviève Lévesque faisait partie des 18 finalistes retenues parmi... 6400 candidatures déposées ! Son nom figurait dans la catégorie Micro-entreprise, qui comprend les compagnies dont les revenus annuels sont inférieurs à 1 million de dollars et qui affichent un fort taux de croissance.

Fondée en 2008, Artêria représente une trentaine d’artistes québécois. Elle emploie sept personnes et participe chaque année à une quinzaine de foires internationales pour faire valoir les artistes émergents du Québec. L’entreprise bromontoise est l’une des seules galeries québécoises, voire canadiennes, à envoyer son équipe un peu partout dans les plus grandes villes de la planète — Shanghai, Buenos Aires, Istanbul, Tokyo, Melbourne, New York, etc. — pour aller représenter le travail de ses artistes. À ce jour, elle a participé à plus de 80 foires dans 16 pays. Pour chaque événement, environ 200 toiles et quelques sculptures sont envoyées par bateau.