Le quatuor lavallois Escabo avait reçu le prix Coup de coeur du public au Festival international de la chanson de Granby 2017, ce qui lui avait donné un laissez-passer pour la grande finale du concours.

Le quatuor coup de coeur du FICG de Granby, Escabo, lance son premier EP

Le quatuor Escabo s’était juré d’honorer le prix Coup de coeur du public qu’on lui a remis au Festival de la chanson de Granby, en 2017, et qui lui a valu un laissez-passer pour la grande finale du concours. Chose promise, chose due : il lancera ce jeudi Tous semblables, son premier EP.

« Granby, ça a vraiment été notre leitmotiv pour continuer malgré les embûches. Dans les moments difficiles, on pensait à tous ces gens qui avaient voté pour nous, qui nous écrivaient pour nous demander quand on pourrait entendre notre musique, et juste pour eux, on se disait qu’on ne pouvait pas lâcher », raconte Guillaume Cauvain, le chanteur de la formation lavalloise pop-folk, complétée par Hugues Tremblay à la guitare, Philippe Montreuil à la basse et Louis Nadeau à la batterie (en remplacement de Philippe Deslauriers).

Les mois qui ont suivi leur passage à Granby sont loin d’avoir été de tout repos pour les quatre gars âgés de la trentaine. « On a reçu plusieurs coups durs et vécu plusieurs défis au niveau personnel, confie Guillaume. Des problèmes de santé, des deuils, des naissances... On s’est vraiment demandé ce qu’on allait faire. »

Motivés par la reconnaissance qu’ils éprouvaient envers le public du FICG et grâce à une campagne de sociofinancement concluante, ils ont décidé de produire un album. Après une rencontre avec les gens du studio Réservoir Audio et trois jours intensifs d’enregistrements, leur projet s’est toutefois transformé en EP. « À ce stade-là, il manquait encore les voix sur nos chansons. Les copropriétaires de l’endroit nous ont proposé soit de revenir une autre journée pour les enregistrer, soit d’accepter qu’ils embarquent dans le projet avec nous pour pousser vraiment bien cinq chansons plutôt qu’en faire onze ou douze, car ils aimaient vraiment ce qu’on faisait », raconte celui qui est également auteur-compositeur pour la formation.

La réflexion n’a cette fois pas été bien longue. « On ne pouvait pas laisser passer cette chance-là. Ça a vraiment été un tournant pour nous », reconnaît-il.

Plus orchestral

À l’été 2018, accompagné de musiciens reconnus — Maxime Lalanne, le batteur de Marc Dupré et Marie Mai, la violoncelliste Emilie Leclerc (Mario Pelchat, Roxane Bruneau) et la violoniste Sara Jasmin (2Frères, Paul Daraiche) —, Escabo a peaufiné les cinq titres de Tous semblables, dont la chanson-titre, écrite après les attentats du Bataclan, a donné la couleur et la direction artistique « plus orchestrale » au EP.

Parmi eux, on retrouve C’est pas compliqué et Je marcherais, qu’on avait entendues au Festival il y a deux ans, ainsi que Les cordes de guitares, l’extrait radio qui sera dévoilé le 3 mai, au lendemain du lancement de leur mini-album. « Les cordes de guitares, c’est vraiment une chanson qui relate notre cheminement, indique Guillaume Cauvain. C’est un texte qui parle de persévérance, qui dit que tant qu’il y a des cordes de guitare, il y a de l’espoir. C’est vraiment ça pour nous. »

Rappelons que malgré une place en finale à Ma première Place des Arts et au FICG en 2017, les gars d’Escabo étaient repartis les mains vides, n’ayant reçu aucun autre prix ou autre « gros coup de main de l’industrie de la musique ». « On n’éprouve aucune rancoeur face à ça, se défend bien Guillaume. On est conscient qu’on est quand même un jeune groupe [formé en 2016, NDLR], et qu’on a encore tout à prouver. On fait notre petit bout de chemin, et on espère qu’un jour, on sera à la bonne place au bon moment pour recevoir l’aide dont on aura besoin pour continuer. »

Escabo lancera Tous semblables ce jeudi 2 mai à 17 h au Quai des Brumes à Montréal. L’entrée est gratuite. Le EP sera disponible dès le lendemain sur toutes les plateformes numériques.