Paul Beatty a remporté mardi le prestigieux prix de littérature Man Booker pour son récit de fiction The Sellout (Moi contre les États-Unis d'Amérique),

Le prix Man Booker décerné à Paul Beatty

Paul Beatty a remporté mardi le prestigieux prix de littérature Man Booker pour son récit de fiction The Sellout (Moi contre les États-Unis d'Amérique), devenant ainsi le premier Américain à se voir décerner un tel honneur.
Le jury a souligné la pertinence de cette provocante satire portant sur les inégalités économiques et raciales aux États-Unis, au moment où ces enjeux font les manchettes.
Deux Canadiens étaient en lice pour le prix Man Booker, qui vient avec une récompense de 50 000 livres, soit l'équivalent d'environ 80 000 $ CAN.
Madeleine Thien, une auteure originaire de Vancouver qui est basée à Montréal, était finaliste pour Do Not Say We Have Nothing. Plus tôt mardi, elle a reçu le Prix du gouverneur général pour ce roman.
L'autre Canadien en lice était le montréalais basé en Hongrie, David Szalay, pour son livre All That Man Is.
The Sellout raconte l'histoire d'un Afro-américain, Bonbon, poursuivi en Cour suprême pour avoir tenté de réinstaurer l'esclavage et la ségrégation raciale.
Le prix Man Booker était auparavant exclusivement décerné à des écrivains originaires de Grande-Bretagne, d'Irlande et d'autres pays du Commonwealth. Depuis 2014, il peut être attribué à tous les auteurs qui écrivent en anglais.
Le prix tient son nom de celui de son principal commanditaire, soit la firme de services financiers Man Group PLC.