«On va entendre une musique qu’on n’a jamais entendue de moi», affirme Jonas Tomalty au sujet de son nouveau projet solo.

Le nouveau visage de Jonas

Jonas tel qu’on l’a connu, le rockeur brut à la crinière rebelle, s’est assagi. Il a même renoué avec son nom de famille, en hommage à ses racines. Parole de Jonas Tomalty, on a maintenant affaire à un nouvel homme, un nouveau son et une nouvelle façon d’être. «New Sound, New Vibe, New Man», clame-t-il dans sa langue maternelle...

À la tête de la formation Jonas & The Massive Attraction, l’homme a fait la pluie et le beau temps, ici, mais bien ailleurs aussi. Allant même jusqu’à accompagner en tournée les Van Halen, Collective Soul, Deep Purple et Kid Rock de ce monde. Mais le chanteur a ressenti le besoin de prendre temporairement ses distances du groupe pour voler de ses propres ailes.

On devine qu’une sérieuse remise en question s’est imposée dans la vie du chanteur ces dernières années. Il n’entre pas dans les détails, mais avoue avoir volontairement fait un pas de recul, en s’éloignant un peu de l’œil du public.

«C’était super important pour moi. J’ai acheté une maison, j’ai fait du ménage dans mes relations et j’ai changé le focus. La musique va toujours faire partie de ma vie, mais la famille, l’amour, ont pris plus de place», glisse-t-il.

«Durant cette période, j’étais super inspiré et j’ai composé des chansons pour le projet Jonas Tomalty», dit-il, en qualifiant cette période «d’internal study». «Et je suis vraiment fier du produit final... et du résultat de ma vie personnelle! J’ai l’impression que tout est à sa place.»

C’est donc en solo, sous son vrai nom, qu’il se présente maintenant devant le public. Avec une image plus léchée et des pièces aux sonorités nouvelles et nées sous sa plume. Il sera notamment de passage ce samedi 4 mai au Théâtre des Tournesols de Cowansville.

«C’est la première fois qu’on rassemble tout le cirque pour ce spectacle! Il y aura deux guitaristes, un claviériste et une choriste, ma copine Carmen, qui revient sur scène avec moi. J’ai soigneusement choisi ces musiciens et le mélange donne quelque chose de spécial. On va entendre une musique qu’on n’a jamais entendue de moi.»

Projet inspiré

«Ça fait un peu plus de trois ans que j’ai commencé à composer pour ce projet. C’est quelque chose que je devais faire», martèle-t-il, en confiant qu’il avait déjà quelques chansons dans ses tiroirs qui cadraient davantage avec ce nouveau virage qu’avec le répertoire plus lourd de Massive Attraction.

C’est donc pour lui l’occasion rêvée de se faire voir sous un nouveau jour.

«J’ai une réputation de rocker, surtout au Québec. Mais je suis bien plus que ça. J’ai beaucoup plus de couches, comme producteur, comme auteur-compositeur... Je voulais trouver un projet pour jouer ces chansons et montrer aux fans un autre côté de moi.»

Rassurez-vous, toutefois, Jonas n’est pas devenu crooner pour autant. «Ce spectacle, c’est un voyage dynamique, qui montre les différentes qualités de ma voix et mes racines d’auteur-compositeur-interprète, dit-il, en mentionnant au passage Bruce Springsteen et Mumford & Sons comme source d’inspiration. Il y a aussi une partie beaucoup plus contemporaine, plus R&B, plus soul. Ce n’est pas du classic rock.»

Quelques reprises qu’il affectionne particulièrement pour leur potentiel festif viennent aussi s’ajouter. «Je ne voulais pas être défini par un son unique. C’est une collection de sons.»

Changement de cap

L’âge a probablement joué un rôle dans ce changement de cap — il aura 40 ans cet été —, mais aussi ses expériences personnelles, ses envies, l’énergie qu’il souhaite dégager et les moments auxquels il aspire.

«Aujourd’hui, je suis plus sensible, plus profond dans mes pensées et dans mon corps. C’est moins sex, drug and rock’n’roll. Je suis plus curieux aussi. Quand tu es trop occupé à crier, ça ne te permet pas d’écouter. Je veux continuer la conversation, pas juste être en démonstration.»

Et parce qu’un changement ne vient jamais seul, il a aussi quitté son ancienne équipe de gérance pour faire confiance à une autre, qui l’aidera à retrouver ses fans au Québec, croit-il.

Album

Cette nouvelle alliance a toutefois retardé l’album qu’il annonce depuis 2018. Un opus de compositions originales dont le titre de travail est à ce jour Jonas Tomalty, tout simplement, et qui devrait voir le jour à l’automne.

Ceux qui assisteront à son spectacle intime auront bien sûr un avant-goût de cette nouvelle proposition musicale qu’il semble chérir comme la prunelle de ses yeux.

Après avoir tourné les mots dans tous les sens, le chanteur statue que le son de cet album sera «indie-rock-soul-pop». Loin, en tout cas, de ce qu’il a l’habitude d’endisquer, comme en témoigne son premier extrait bilingue All In For You, sorti l’an dernier.

«Mais c’est encore plein d’énergie!»