Un concert à flanc de montagne du Homebrew Dixieland Band a attiré quelques dizaines d’amateurs de musique au mont Sutton.

Le jazz s’empare de Sutton

Des airs de jazz, de dixieland et de swing, un soupçon de blues et de folk... Pas de doute, le Festival Sutton Jazz est bien lancé. Jusqu’au 6 octobre, la musique afro-américaine résonnera aux quatre coins de la ville.

« Comme les feuilles dans quelques semaines, le jazz c’est une musique colorée ! » remarquait Richard Leclerc, membre du comité organisateur de l’événement.

Cette année, le festival fondé il y a 18 ans par Stanley Lake fête sa majorité. Il offre pour l’occasion une programmation variée comprenant autant d’excellents artistes de la région que d’autres plus connus sur la scène nationale.

Sans forcer la note, le directeur artistique Stanley Lake a pu dénicher plusieurs artistes de la région pour représenter la large palette jazz.

Le fondateur est lui-même au cœur de quelques formations, dont le Homebrew Dixieland Band qui était en prestation lors du passage de La Voix de l’Est au mont Sutton, dimanche après-midi.

« C’est un plaisir de jouer en plein air. C’est relax, on peut se permettre d’improviser, de rajouter des solos et même si on se trompe, les gens ne nous en tiennent pas rigueur », assure le guitariste du groupe, Claude Prud’homme, lors d’une courte pause.

Le Homebrew Dixieland Band incarne, comme son nom l’indique, un style de jazz populaire de la Nouvelle-Orléans.

La performance du groupe s’inscrit à la fois dans le Festival de jazz, mais également dans le festival automnal du centre de ski.

Le trio de Laurianne Yargeau (22 septembre), les Honeysuckle Sisters (29 septembre) et Isabelle Rachiele et son trio seront également en concert à la montagne les prochains dimanches.

Installés au bas de la montagne, ils étaient quelques dizaines de spectateurs à profiter du spectacle. « C’est une musique relaxante dans un endroit relax », dit Denis Farley venu de Saint-Hyacinthe pour profiter des sons et du lieu.

Pour ce dernier et son groupe d’amis, le Festival de jazz est devenu une tradition au fil des ans. « On a pu constater que c’est un événement qui s’est toujours amélioré au fil des ans, on est vraiment venu pour voir le groupe », poursuit-il.

Programmation

Sutton Jazz avait dans les faits débuté vendredi dernier avec le concert des Honeysucke Sisters à la Salle Alec et Gérard Pelletier. Près d’une dizaine de lieux accueilleront des concerts dans Sutton, dont l’Auberge Sutton Brouërie, la Rumeur affamée et l’Auberge des Appalaches.

Les concerts à plus grand déploiement auront lieu à la salle Alec et Gérard Pelletier. Le concert de la chanteuse blues-jazz Dawn Tyler Watson devrait notamment faire salle comble. « C’est le temps d’acheter les billets, je ne pense pas qu’il en reste à la fin de la semaine », averti Richard Leclerc.

La programmation complète est disponible au suttonjazz.com.