Le long-métrage <em>18 trous</em> est en tournage jusqu’au 3 septembre sur le terrain de golf bromontois. On aperçoit ici les comédiens Benoit Gouin et Christine Beaulieu qui font partie de la distribution.
Le long-métrage <em>18 trous</em> est en tournage jusqu’au 3 septembre sur le terrain de golf bromontois. On aperçoit ici les comédiens Benoit Gouin et Christine Beaulieu qui font partie de la distribution.

Le film 18 trous tourné au Golf Château-Bromont

Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est
Les détails du tournage au Golf Château-Bromont ont mis du temps à poindre, mais on sait maintenant qu’il s’agit du long-métrage québécois 18 trous. Présente depuis lundi matin et jusqu’au 3 septembre dans le secteur de la rue Champlain, l’équipe de tournage s’active en effet sur le nouveau film scénarisé et réalisé par Louis Godbout.

Ce dernier, un nouveau venu dans le milieu du cinéma, est déjà à l’origine des oeuvres Coda et Mont Foster, tourné dans la région et lancé en mars dernier.

Selon le synopsis disponible sur le site des Films Primatice — la boîte de production appartenant à Louis Godbout et Julie Bradet —, 18 trous met en scène un couple formé de Florence et Hubert, et leur bon ami André. Par un temps magnifique, le trio s’apprête à entamer une ronde de golf lorsqu’un joueur solitaire se joint à lui... pour le meilleur et pour le pire. L’homme fera soudainement craqueler le fin vernis des apparences.

«C’est une comédie noire, avec des tensions et des rapports de force», a confirmé Louis Godbout en fin d’après-midi lundi.

Dans le rôle des quatre protagonistes, on retrouve Christine Beaulieu, Benoit Gouin, Alexandre Goyette et Steve Laplante.

Malgré qu’il soit encore peu connu du public, l’auteur de 18 trous a toujours réussi à s’entourer d’acteurs de talent. Dans Coda, sa toute première expérience au grand écran, le plateau regroupait les acteurs Patrick Stewart, Katie Holmes et Giancarlo Esposito. Pour Mont Foster, ses personnages principaux étaient interprétés par Laurence Leboeuf et Patrick Hivon.

Le réalisateur de <em>18 trous</em>, Louis Godbout

Un huis clos à ciel ouvert

Amateur de golf de longue date, Louis Godbout souligne que ce sport n’est pas aussi «pépère» qu’il peut sembler.

«C’est un sport extrême mentalement. On voit toutes sortes de pathologies sur un terrain de golf. C’est un endroit où on rate, on se fâche, on triche... Ce n’est pas un théâtre aussi anodin qu’on peut le croire», ajoute cet ancien professeur de philosophie.

«Mais ce n’est pas un film de golf, c’est plutôt un huis clos à ciel ouvert.»

Lui et le producteur Sébastien Poussard ont trouvé au Golf Château-Bromont l’endroit idéal pour créer une «cellule de confinement» pour leur équipe. Ils louent le terrain et logent à l’Auberge Bromont, de façon à limiter les déplacements et les contacts.

Tout le film sera tourné à Bromont, indique M. Godbout, qui le décrit comme une production «à petit budget». Si les conditions sont favorables, 18 trous devrait être lancé en mars 2021.

Entraves

Sur le Web, la Ville de Bromont a avisé la population que le tournage allait nécessiter des entraves ponctuelles à la circulation dans la rue Champlain au cours du prochain mois.

Lors de la captation de certaines scènes avec des dialogues, les voitures devront s’immobiliser durant moins de 30 secondes, assure-t-on, pour permettre notamment de réduire le bruit environnant. Deux points d’arrêt spécifiques sont prévus : le premier à proximité de l’Auberge Bromont et l’autre non loin du Château Bromont.

Ces mesures ne s’appliqueront pas les fins de semaine.

On mentionne également que le 17 août, l’accès au parc Roberval sera interdit entre 9h et 14h aux fins du même tournage.