Le conteur Steven Slab

Le conteur Steven Slab de passage à Dunham et Sutton

« Tire-toi une bûche », c’est à la fois le nom d’une tournée et une sympathique invitation à écouter des contes et légendes d’hier et d’aujourd’hui. L’idée est celle du Sherbrookois Steven Slab, qui s’arrête à Dunham et Sutton cette semaine.

S’il baigne dans cet univers depuis trois ans, le jeune homme réalise sa toute première tournée en solo. Avec l’intention, dit-il, de détruire le mythe qui entoure le conte. « Il y a encore des gens qui pensent que les contes servent à endormir les enfants. Ce n’est pas seulement ça. C’est un art de la parole accessible à tous », rappelle Steven Slab.

Au terme de sa tournée, concentrée sur quelques jours, il aura visité cinq écoles primaires — dont celle de Dunham —, six bars et un parc. Assez pour se délier joyeusement la langue !

Aux adultes, il propose une heure de spectacle émaillée de contes personnels, de contes traditionnels réinventés à la sauce contemporaine. « Ce sont des contes de cinq à dix minutes, punchés. Je raconte aussi des anecdotes, des expériences de vie que j’aime rendre mystérieuses », dit-il.

Steven Slab rappelle que son style est teinté d’un brin d’humour, qu’il fait réfléchir et permet même parfois au public « de se défouler » !

« J’ai une trame, mais je ne récite rien par cœur. Je fonctionne par improvisation en m’adaptant à la réaction du public. C’est du conte dans sa plus pure définition », affirme-t-il en précisant qu’il n’est pas une copie de Fred Pellerin. « Il y a plein de types de conteurs. »

Comme un « quêteux »
Pour pousser l’expérience plus loin, Steven Slab profite de cette tournée pour dormir chez les gens. « Je veux ramener l’aspect des quêteux du temps, qui était des conteurs à leur façon. Je vais de ville en ville en auto, j’ai tout ce qu’il faut pour dormir, mais j’aimerais vivre ça. Aller chez les gens, faire des rencontres et vivre de nouvelles expériences. »

Celui qui termine son baccalauréat en enseignement au primaire ne sollicite pas ses hôtes à l’avance. C’est sur scène, durant ses spectacles, qu’il compte leur demander l’hospitalité... « Je vais voir la réponse ce soir ! », confiait-il mardi, en se dirigeant vers un bar d’Asbestos.

Outre sa présente tournée, Steven Slab pourrait présenter Tire-toi une bûche à quelques occasions cet été.

« Pour l’instant c’est un hobby que je fais par passion, gratuitement. Mais j’aimerais bien un jour le faire de façon professionnelle, dans le milieu scolaire et pour les adultes. »

ENVIE D’Y ALLER ?

Quand : le mercredi 6 juin à 19 h à la Brasserie Dunham et le jeudi 7 juin à 19 h à l’Auberge Sutton Brouërie

C’est gratuit