En 1992, Garry Shandling réalise son chef-d'oeuvre, «The Larry Sanders Show», où il interprétait le rôle d'un animateur de «talk-show» de fin de soirée égocentrique et maniaque.

Le comédien Garry Shandling meurt à 66 ans

Garry Shandling, qui a probablement inventé aux États-Unis la comédie de situation «à la documenteur sur un alter ego», avec «The Larry Sanders Show», est décédé jeudi à l'âge de 66 ans.
La police de Los Angeles avait été appelée chez lui, jeudi, pour une «urgence médicale», non précisée, et le comédien a ensuite été transporté à l'hôpital, où on a constaté son décès, a indiqué l'agent Tony Im. La cause du décès n'a pas été précisée et la police mènera une enquête.
Né à Chicago, Garry Shandling avait d'abord amorcé une carrière dans la publicité avant de se lancer rapidement dans l'écriture et le monologue comique à l'américaine («stand-up»).
Durant les années 1980, il commence à expérimenter la comédie télévisée dans sa première série, «It's Garry Shandling's Show», sur la chaîne Showtime.
«Distanciation»
L'émission avait été remarquée à cause du recours à la «distanciation», un procédé inusité à la télévision - les acteurs s'adressant parfois aux téléspectateurs, brisant le tabou du «quatrième mur», comme le fait aujourd'hui Frank Underwood dans «House of Cards». En plus d'y jouer le rôle-titre, le comédien était aussi scénariste et producteur de sa série «It's Garry Shandling's Show».
En 1992, Garry Shandling réalise son chef-d'oeuvre dans le genre, «The Larry Sanders Show», où il interprétait le rôle d'un animateur de «talk-show» de fin de soirée égocentrique et maniaque, que l'on suivait devant les caméras, dans les coulisses et à la ville. L'émission, qui a remporté plusieurs prix Emmy, mettait aussi en vedette Rip Torn et Jeffrey Tambor («Transparent»).
Garry Shandling avait aussi coécrit le scénario du film «De quelle planète viens-tu?» (2000), de Mike Nichols, dans lequel il tenait la vedette aux côtés d'Annette Bening et de John Goodman, Greg Kinnear et Ben Kingsley.