Avec la pandémie, les mouvements d’achats locaux ont gagné beaucoup d’adeptes. Il y a donc fort à parier que la journée Le 12 août j’achète un livre québécois, initiée en 2014 par l’auteur de Brigham Patrice Cazeault, prendra une importance particulière cette année.
Avec la pandémie, les mouvements d’achats locaux ont gagné beaucoup d’adeptes. Il y a donc fort à parier que la journée Le 12 août j’achète un livre québécois, initiée en 2014 par l’auteur de Brigham Patrice Cazeault, prendra une importance particulière cette année.

Le 12 août, on se met à la page avec un livre québécois!

Marie-Ève Lambert
Marie-Ève Lambert
La Voix de l'Est
Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est
Avec la pandémie, les mouvements d’achats locaux ont gagné beaucoup d’adeptes. Il y a donc fort à parier que la journée Le 12 août j’achète un livre québécois, initiée en 2014 par l’auteur de Brigham Patrice Cazeault, prendra une importance particulière cette année. Pour inspirer le lecteur qui sommeille en chacun de nous, La Voix de l’Est a sondé les coups de coeur de différentes personnes issues d’horizons divers. On vous présente ici leurs suggestions... non exhaustives, bien entendu!

LITTÉRATURE FÉMININE (CHICK LIT)

Ça peut pas être pire de Nathalie Roy 

«J’apprécie et j’aime tous les livres de Nathalie Roy, mais son roman Ça peut pas être pire m’a vraiment touchée, car il nous parle avant tout de l’importance de s’aimer pour qui nous sommes et telles que nous sommes. Le personnage principal, Valéry, est une femme plutôt ronde qui doit apprendre à apprécier son corps, le traiter avec davantage d’amour et de compassion. C’est un message universel fort et dont nous bénéficions tous et toutes.

Valéry est à la fois drôle et touchante, mais surtout et avant tout, elle est vraie! Elle est si attachante qu’on a envie de devenir sa meilleure copine. Bref, sous ses apparences légères, ce livre est important et il me parle. Surtout que j’offre beaucoup de conférences à ce sujet, et j’adore les livres qui véhiculent des leçons de vie et des enseignements. Mais n’ayez crainte, il est super divertissant en plus!»

Isabelle Laflèche est conférencière et auteure de nombreux romans, dont le bestseller J’adore New York. Elle a aussi publié des romans jeunesse, Bonjour Girl et Bonjour Shanghai qui traitent de l’intimidation sur les réseaux sociaux. Elle publiera prochainement Splendeur, un livre sur la transformation et le développement personnel.

Isabelle Laflèche

POLITIQUE

Presque tout Falardeau de Pierre Falardeau

« J’essaie de lire le plus possible pour décompresser, m’évader ou pour alimenter mes réflexions. Le livre politique qui a influencé mon choix de me relancer en politique l’an dernier est Presque tout Falardeau. L’été dernier, alors que j’étais encore en réflexion, j’ai eu la chance de découvrir l’auteur Pierre Falardeau. Je connaissais surtout le cinéaste et le polémiste, mais j’ai pu explorer davantage sa pensée politique. Il y a beaucoup de préjugés à déboulonner autour de ce personnage. Au-delà du cinéaste, il était un écrivain passionné des mots, avec une plume magnifique.

Son amour du Québec et son besoin de liberté transparaissent dans ses textes, tout comme son intérêt pour les gens et sa proximité avec les plus démunis de notre société. Il m’a donné le coup de pied qu’il fallait pour me décider à entrer dans la course afin de servir les citoyens de la circonscription de Shefford et du Québec. »

Andréanne Larouche est députée de Shefford à la Chambre des communes du Canada depuis octobre 2019. Elle porte les couleurs du Bloc québécois.

Andréanne Larouche


POÉSIE

Je suis l’ennemie de Karianne Trudeau Beaunoyer

«Ce recueil de poèmes en prose, publié chez Quartanier cette année, m’a beaucoup bouleversé récemment. En guise d’introduction, la poète, dont c’est le premier livre, raconte la mort de sa soeur jumelle, encore foetus, dans le ventre de sa mère. Ainsi la naissance est liée à la mort, au silence, dans une sorte de danse troublante, étrangement belle. Tout au long du recueil, à travers des images de l’enfance, du corps qui prend conscience de sa fragilité, on lit une voix qui émerge, celle qui a permis l’écriture. C’est d’une grande beauté!»

Enseignant en littérature au cégep de Granby, Dominic Marcil est l’auteur de nombreux textes poétiques, d’un essai sur la poésie (Lire la rue, marcher le poème) et du livre Taverne nationale. En 2019, il a été finaliste au prix Geneviève-Amyot.

Dominic Marcil


OUVRAGE HISTORIQUE

Brève histoire des épidémies au Québec – Du choléra à la Covid-19 de Denis Goulet 

«Le livre de l’historien Denis Goulet fait le portrait des grandes épidémies qui ont marqué le Québec depuis le XIXe siècle : le choléra, le typhus, la variole, la grippe espagnole, le sida, jusqu’à la H1N1 et, finalement, la Covid-19. Les circonstances de sa parution, en pleine pandémie, en font un livre brûlant d’actualité. 

Ainsi, en inscrivant la Covid-19 dans un contexte plus large (celui des pandémies du passé), ce livre nous permet d’aborder ce qu’on vit actuellement sous un angle différent. Car en parcourant l’histoire des épidémies au Québec, on comprend que, non seulement elles font partie de notre passé collectif, mais qu’il existe entre elles des similitudes quant aux réactions de la population, indifféremment des époques. Par exemple, la recherche de boucs émissaires est une constante dans les différents épisodes pandémiques: la responsabilité de l’épidémie de choléra reviendrait aux Anglais et à leur intention d’exterminer les Canadiens français; lors de l’épidémie de la grippe espagnole, ce sont les troupes allemandes qu’on accuse ; aujourd’hui, c’est la population asiatique qui est pointée du doigt comme responsable de la Covid-19. 

Il s’agit d’un livre «grand public», facile à lire, accessible. L’historien montre bien le lien organique qui existe entre le passé et le présent, et donc l’utilité de connaître l’histoire pour mieux comprendre les conditions actuelles. En ce sens, c’est un travail d’une grande utilité que tous auraient avantage à lire ou à consulter. Voilà un livre qui enrichit notre compréhension du présent et ajoute à l’histoire sociale du Québec.

Cecilia Capocchi est directrice générale de la Société d’Histoire de la Haute-Yamaska

Cecilia Capocchi


RECUEIL DE NOUVELLES

Le jeu de la musique, de Stéfanie Clermont 

«C’est en me promenant sur l’application OHdio de Radio-Canada que je suis tombé sur ce recueil. Lecteur paritaire depuis 2017, date de publication de ce livre, j’ai été intéressé par ce roman principalement parce qu’il était écrit par une autrice. J’ai bien dit roman. Quelle ne fut pas ma surprise de constater, aux trois quarts de ma lecture, que j’écoutais un recueil de nouvelles! Cette simple affirmation en dit long sur la réussite de l’œuvre et sur la qualité de l’écriture. On y côtoie des personnages profondément humains dans des temporalités saccadées. Les thèmes changent, mais la trame narrative suit un même fil conducteur : le suicide d’un ami. Au dénouement, la boucle est bouclée et plusieurs personnages se retrouvent dans une scène incroyable où le titre du recueil prend tout son sens. La filiation est limpide, les frissons bienfaiteurs.»

Samuel Lapierre est technicien en documentation, aide aux lecteurs et soutien aux technologies à la bibliothèque Paul-O. Trépanier de Granby depuis 2011. Il a également publié quelques nouvelles dans les revues ZincMoebius et Le Sabord, ainsi que dans les recueils Solaris 198 et 205.

Samuel Lapierre


ROMAN POLICIER

Ghetto X de Martin Michaud

«On ne refuse pas un rendez-vous avec Victor Lessard et Jacinthe Taillon. Le plus attachant duo d’enquêteurs du Québec reprend du service dans Ghetto X, le plus récent polar de Martin Michaud. Bon, pas vraiment son meilleur, qui restera toujours à mes yeux l’excellent Je me souviens. Cette fois, l’auteur pousse un peu trop le côté ‘‘arrangé-avec-le-gars-des-vues’’ pour qu’on y croie les yeux fermés. (Ah! Ces fameux mots de passe devinés par magie juste à temps pour éviter une catastrophe!)

Mais, comme toujours, on ne s’ennuie pas deux minutes chez Michaud, qui maîtrise comme peu d’auteurs les rouages du genre. Ça démarre à vitesse grand V avec le meurtre d’un journaliste d’enquête qui s’intéressait d’un peu trop près pour son bien aux agissements d’un groupe d’extrême droite. Et le romancier maintient la cadence. Les dialogues sont punchés, la chimie entre Victor et Jacinthe, plus efficace que jamais. On en apprendra d’ailleurs davantage sur les débuts de leur relation, tout comme sur le drame familial qui a marqué Lessard au fer rouge depuis l’enfance. Fans de la première heure, préparez-vous ici à quelques (grosses) surprises. Avec, en prime, une véritable descente aux enfers du pauvre Victor, à qui son créateur fait décidément la vie bien dure. 

Mais le gaillard a du ressort. Jusqu’où peut-on aller pour venger ceux qu’on aime? ‘‘Loin, très loin’’, vous dirait Lessard...»

Folle de culture en général et de romans policiers en particulier, Anne Normand a été journaliste et pupitreuse à La Voix de l’Est durant de nombreuses années.

Anne Normand


BIOGRAPHIE

On dirait que je vous ai manqué - L’épopée de Camillien Houde, de Robert W. Brisebois

«Parmi les « biographies » de personnalités québécoises que j’ai beaucoup aimées, j’ai retenu celle de Camillien Houde, élu cinq fois maire de Montréal. Orateur exceptionnel, le fougueux personnage était très coloré, ambitieux. Homme engagé et près du monde ordinaire, il a été adulé par le peuple, mais aussi récrié par des adversaires coriaces qui souhaitaient sa déchéance. En particulier lors de la guerre 1939-1945, il encourage ses compatriotes à refuser la conscription. Ce qui lui a valu des années à l’ombre, dans les « geôles » fédérales.

Dans un style savoureux, Robert W. Brisebois brosse un portrait saisissant d’un titan qui a façonné notre histoire. Sa plume est efficace, raffinée et brillante. Chaque page est savoureuse. Le bouquin, publié chez Hurtubise en 2013, est présenté sous forme de roman historique.» 

L’auteur Richard Gougeon est à l’origine des populaires séries Le bonheur des autres et L’épicerie Sancoucy. Il s’est aussi penché sur la vie de Marguerite Bourgeoys (Les femmes de Maisonneuve) et Laura Secord (Le roman de Laura Secord)

Richard Gougeon


BANDE DESSINÉE

La pierre de lune, de Rémy Simard

«Lili est toujours dans la lune. Lors d’une visite au Cosmodôme, Boris a une idée pour lui venir en aide. Est-ce vraiment une bonne idée? Il s’agit d’une aventure rocambolesque qui plaira autant aux lecteurs débutants qu’en lecture à voix haute. Les illustrations sont drôles et dynamiques. Une petite bande dessinée parfaite pour initier les enfants, de 6 à 9 ans, à cet art. Rires garantis! Bonne nouvelle, Boris reviendra dans une autre péripétie cet automne, dans la bande dessinée Les pierres à feu.»

Virginia Houle est libraire, copropriétaire de la librairie jeunesse Le Repère à Granby et amateure de bandes dessinées québécoises. Depuis deux ans, elle siège au comité de sélection du Prix des libraires du Québec dans la catégorie Jeunesse.

Virginia Houle


SCIENCE-FICTION

Sang et Poussière, d’Aude Vidal-Lessard 

«C’est une dystopie post-apocalyptique qui n’a rien à envier aux grandes séries américaines du même genre. On y suit un groupe de survivants qui luttent pour leur survie après un mystérieux incident qui a fait s’effondrer la civilisation telle qu’on la connait. Le héros de l’histoire, poursuivi par de mystérieuses sorcières, n’y est peut-être pas pour rien… 

Le rythme est soutenu, les personnages sont complexes, l’écriture est limpide et travaillée. C’est le genre d’œuvre qu’un auteur de science-fiction tourne les pages tout en étant vert de jalousie. À lire pour tous les amateurs de littérature de genre !»

Patrice Cazeault est un auteur granbyen de romans fantastiques et de science-fiction. Il a publié Averia, une série en six tomes, ainsi que les western fantasy Coyote et Chenko. Il est également l’instigateur du mouvement Le 12 août, j’achète un livre québécois, qu’il a lancé il y a 7 ans, en 2014.  

Patrice Cazeault


CUISINE

Joe Beef, survivre à l’apocalypse, de Frédéric Morin, David McMillan et Meredith Erickson

«C’est le côté humoristique du livre qui m’a charmé en premier. Ensuite, son guide cellier qui montre de A à Z tout ce dont on a besoin pour survivre à l’apocalypse en passant du vin aux saumures et à la fermentation. Puis finalement, comment tout faire, facilement à la maison, mais avec le pas de plus pour aller chercher les goûts hors du commun.» 

Jason Kacprzak est chef propriétaire du Bistro Kapzak de Granby depuis 2017, qui offre une cuisine type fusion polonaise et québécoise. Mixologue reconnu, il a participé à plusieurs concours de calibre international, où il a bien su tirer son épingle du jeu et se forger un nom. 

Jason Kacprzak


LITTÉRATURE JEUNESSE

L’épopée de Carla Jouvenssen, tome 1 - Le rêve, de P.J. Chadwick

«Je suis tombée sur P.J. Chadwick (Philippe Mayrand de son vrai nom) par hasard au Salon du livre de Montréal en 2019 et en quelques mots, il a réussi à piquer ma curiosité. De toute évidence, je ne l’ai pas regretté.

J’ai adoré ce livre parce que j’aime les romans d’aventures, d’action et drôle.  J’ai apprécié la petite touche de suspense et la fin m’a surprise ; je n’aurais jamais pu deviner. Puis finalement, les personnages sont très attachants et ils sont également comiques. 

Voici un petit résumé : Carla décide de partir à la recherche du monstre qui terrorise des villages.  Pendant sa quête, elle fait plusieurs rencontres dont Amandine la grenouille professeure de survie en forêt, DJ Sonnette un serpent qui se prend pour un rappeur et Zion le lion albinos qui deviendra son protecteur.  Tout au long du livre, Carla et ses amis devront affronter plusieurs épreuves, certaines drôles et certaines douloureuses.

Je ne vous en dis pas plus. À vous de découvrir l’univers captivant de Carla Jouvenssen. Si ça vous plaît, sachez qu’il y a deux autres tomes.»

Cloé Racine est une jeune comédienne de 10 ans originaire de Granby. On a pu l’apercevoir à la télévision dans des séries comme Les Simone et Ruptures, ainsi que dans quelques publicités. C’est aussi elle qui fait la voix de Bonnie dans Histoire de jouets 4

Cloé Racine


LITTÉRATURE SPORTIVE

La Chute de Sparte, de Biz

«Steeve vit ses derniers balbutiements au secondaire à la Polyvalente Gaston-Miron dans une année marquée par la mort du quart-arrière vedette des Spartiates, l’équipe de football de l’institution. Biz est le plus grand historien du Québec à ne pas en porter le titre officiel. Il est aussi un amant inconditionnel de la jeunesse québécoise en laquelle il croit et fonde de grands espoirs. Cela rend son roman jeunesse accessible à une clientèle de tout âge. Les références « poéticos-historiques » s’enchainent au profit d’une lecture des plus agréables. Et puis il y a un p’tit peu de notre belle région dans l’adaptation cinématographique de La Chute de Sparte sortie en 2018 puisque les figurants de l’équipe de football sont les joueurs des Astérix de l’école Jean-Jacques Bertrand de Farnham ainsi que leur mythique entraineur Ross Lemke.»

Jean-Charles Lajoie n’a plus besoin de présentation. Animateur chevronné, il a participé à plusieurs émissions télévisées ou radiophoniques, dont Esprit sportif (CKAC Sports), Bonsoir les sportifs (98,5 FM) et L’Attaque à 5 (V). Depuis janvier 2019, il est à la barre de sa propre émission sur les ondes de TVA Sports, JiC, pour laquelle il est en nomination pour la toute première fois au gala Artis 2020 dans la catégorie Animateur d’émission de sports.

Jean-Charles Lajoie