Pour réaliser son projet, l’artiste Rachel Echenberg a suivi cinq familles dans leur vie de tous les jours.

L'art infiltrant s'invite dans cinq familles

Cinq familles. Une année. Des dizaines de scènes inspirées du quotidien. Voilà la prémisse du projet «Chez vous. Portraits domestiques» mené par l’artiste montréalaise Rachel Echenberg et dont le résultat final sera dévoilé ce samedi à Granby.

Mme Echenberg s’est lancée dans l’aventure dans le cadre d’une résidence en art infiltrant du centre d’essai en art actuel 3e impérial. Au début du mois d’août 2017, elle est partie à la recherche de familles prêtes à lui ouvrir les portes de leur intimité. Pour ce faire, il lui a fallu user de ses contacts, faire des appels à tous et convaincre les gens du bien-fondé de sa démarche...

Cinq ont accepté de jouer le jeu. À partir de là, les visites et les rencontres se sont succédé chez l’un et l’autre de ses sujets. Entre novembre 2017 et novembre 2018, Rachel Echenberg a ainsi pu fréquenter de près un couple qui attendait un enfant — et dont le bébé est né au cours de l’expérience —, une famille monoparentale et trois familles « nucléaires ».

« Ils ont embarqué dans l’aventure avec une ouverture et une générosité extraordinaire. L’idée, c’était de créer un portrait de famille », dit-elle.

Mais pas n’importe quel genre de portrait, car Rachel Echenberg fuit l’ordinaire et le convenu. « Je ne suis pas photographe à la base, je suis une artiste en performance. Je fais déjà ce genre de chose avec ma propre famille. C’est très atypique. »

L’une des scènes croquées au fil de l’année

Avec la complicité de ses hôtes, elle a développé des mises en scène témoignant de leur environnement et de leur vie courante. On peut notamment voir un couple devant une maison en construction, une famille en train de hurler de joie au milieu de leur cuisine, une autre derrière un amoncellement de jouets d’enfants.

La dame, qui enseigne les arts au Collège Dawson de Montréal, a déjà eu l’occasion de présenter les fruits de son travail au Canada et dans plusieurs pays du monde au cours des dernières années. Bien que la famille et la maison fassent souvent partie de sa démarche artistique, Chez vous. Portraits domestiques était néanmoins un nouveau terrain d’exploration pour elle.

« Je travaille avec cette idée d’intimité et de vivre ensemble. Je voulais évoquer l’amour, mais aussi les tensions. Je ne voulais pas quelque chose de romantique... On y trouve un aspect ludique aussi. On a eu beaucoup de plaisir à faire cela, mais c’était beaucoup de travail également », fait remarquer celle qui a séjourné plusieurs fois à Granby durant le processus de création, à raison d’une dizaine de jours à la fois.

Au terme de ces séances, Mme Echenberg a produit une ou deux photographies et quelques dessins pour former un portrait unique de chacune des familles.

C’est ce résultat, qu’elle décrit comme « la clôture de l’expérience », qui sera présenté le 30 mars de 15 h à 17 h au 3e étage du 164 Cowie à Granby.

Rachel Echenberg sera sur place pour rencontrer le public.