Hugues Lavoie a-t-il trouvé l’amour? Le mystère reste entier pour l’instant.

L'amour est dans le pré: la folle aventure de Hugues Lavoie

Il en a de la jasette, Hugues Lavoie. Il n’a surtout pas la langue dans sa poche. L’écouter nous parler de sa participation à l’émission L’amour est dans le pré est tout sauf ennuyant. À la veille du troisième épisode de cette huitième saison, le Rougemontois raconte son aventure... ou du moins ce qu’il peut en dévoiler.

Ceux qui suivent cette téléréalité ont déjà vu le vigneron/cidriculteur analyser le dossier d’une vingtaine de candidates, puis rencontrer ses cinq coups de cœur dans un hôtel de Bromont. Parmi elles, Hugues a invité Geneviève, Chloé et Maryska à passer quelques jours avec lui sur sa propriété. On en est là.

Jusqu’à maintenant, le trentenaire a visionné les premiers épisodes tantôt seul, tantôt accompagné. Son cellulaire, toutefois, n’est jamais bien loin, ce qui lui permet de texter en temps réel avec des amis... et même avec les autres agriculteurs de L’amour est dans le pré, qu’il a croisés pour la première fois au lancement de la saison, en janvier.

Ce qu’il voit de lui, en même temps que le reste du Québec, lui plaît en partie, dit-il. « Je n’avais pas vraiment de malaise devant la caméra, mais me voir à la télé, c’est le bout que j’aime le moins. »

Son physique, sa façon de mâcher un peu ses mots... quelques détails l’agacent. Il fait aussi remarquer que le public ne voit pas tout ce qui s’est réellement passé, montage oblige. « Ce sont des scènes réelles, mais on ne voit pas toujours la situation dans son ensemble », rappelle-t-il.

Le séjour des demoiselles chez lui, tourné en septembre dernier, a « très bien été », assure Hugues. Il admet, cependant, qu’un tel contexte de séduction est particulier. « J’avoue que c’était spécial comme ambiance de rencontres. C’est différent de ce qui se passe dans la vie. Dans l’émission, chaque fois que tu fais une activité avec une fille, tu dois faire une entrevue après. Ça ajoute une certaine lourdeur, mais ça te fait aussi bouger plus vite. Il y a un sentiment d’urgence. »

Avec franchise, il affirme que la partie est plus facile pour l’agriculteur, qui demeure chez lui, entouré de l’équipe de production et pris dans le tourbillon des rendez-vous galants. « Les filles sont plus dans l’attente. C’est plus difficile pour elles. »

Et l’intimité dans tout cela ? « Tu es conscient qu’il y a une caméra à côté de toi, mais l’équipe sait te mettre à l’aise. Après le premier baiser, la gêne est partie ! »

Accueil positif

Déjà, Hugues Lavoie ne passe plus inaperçu. Les gens lui parlent beaucoup de l’émission, toujours avec respect, constate-t-il.

« C’est un show de télé axé sur de bonnes valeurs, une belle téléréalité, vraie et positive. Les gens sont contents pour moi. »

Imaginez comment ses chums de hockey doivent le taquiner dans le vestiaire...


« Je n’avais pas vraiment de malaise devant la caméra, mais me voir à la télé, c’est le bout que j’aime le moins. »
Hugues Lavoie

Même s’il dit avoir vécu une « très belle expérience », il n’est pas dit qu’il le referait. « J’ai aimé ça, mais je ne deviendrai pas comédien ou influenceur. Mon but, ce n’est pas de devenir une vedette. Mais je suis content d’avoir découvert l’envers du décor. Je comprends mieux comment c’est fait. »

Au cours des prochaines semaines, on verra Hugues se familiariser avec ses invitées, aller ensuite passer une journée chez deux d’entre elles, puis partir en voyage au soleil avec l’élue de son cœur. Il prévient d’ailleurs qu’on découvrira un côté de lui qu’il n’a généralement pas l’habitude de montrer. « Vous verrez ! »

Ce n’est que plus tard qu’on saura si l’histoire a bien tourné avec l’une ou l’autre.

Or, d’ici la finale de la saison, il devra continuer à limiter ses faits et gestes. Qu’ils soient désormais en couple ou non, lui et les autres concurrents ne peuvent ni révéler leur statut ni s’afficher publiquement dans un contexte sentimental. Le mystère doit rester entier jusqu’en avril.

Mais les paris sont ouverts...

L’amour est dans le pré est diffusée le jeudi à 20 h sur les ondes de V.