« C’est l’aventure d’une vie. Je n’ai aucun regret, mais je ne le referais pas », admet Simon Delorme.

L’amitié est dans le pré...

En s’inscrivant à L’amour est dans le pré, en 2017, Simon Delorme rêvait de dénicher la perle rare, sa perle rare. Au final, cependant, l’aventure ne lui a pas permis de vivre le conte de fées espéré.

Ceux qui ont suivi l’émission l’ont d’abord vu évoluer à la ferme avec ses trois prétendantes. Rapidement, le jeune agriculteur a semblé présenter une inclination naturelle pour Alexandra. C’est d’ailleurs avec elle qu’il a choisi de s’envoler vers le Sud.

Sous le soleil, les choses n’ont toutefois pas pris la tournure souhaitée, Simon prenant petit à petit ses distances face à sa compagne de voyage. À son retour, il avait déclaré ne pas avoir envie de « s’embarquer dans quelque chose qui ne l’emballait pas ».

« Je suis resté honnête et terre-à-terre là-dedans », avait-il ajouté pour justifier sa décision de ne pas pousser plus loin sa relation avec Alexandra.

Maintenant que la diffusion de L’amour est dans le pré est terminée, le Granbyen de 25 ans a accepté de revenir sur cette expérience marquante. « C’est l’aventure d’une vie. Je n’ai aucun regret, mais je ne le referais pas », admet-il avec candeur.

Le tournage, mené entre octobre et décembre, s’est avéré plus exigeant que prévu. « Pour s’investir dans l’émission, ça demande une grande implication de soi-même. Tu montres une grosse partie de ta vie », fait remarquer Simon, qui a dû apprivoiser la présence des caméras autour de lui.

Le Granbyen n’a pas poursuivi sa relation avec Alexandra.

« À la fin des journées de tournage — parfois longues —, on est fatigués et mes émotions ne me suivaient pas toujours. C’était très demandant. »

Dans de telles conditions, rester soi-même constituait un véritable défi. « On veut être nous-mêmes à 100 %, mais on ne peut pas tout dire à l’écran... »

Alors qu’Alexandra lui reprochait son « côté froid et indépendant », Simon assure qu’il était plus chaleureux derrière les caméras. « Je ne suis pas quelqu’un de gêné de nature, mais je ne voulais pas non plus donner un show pour la télé. »

Bien sûr qu’il croyait à ses chances de tomber amoureux, assure-t-il. « J’avais envie de m’engager, mais je n’avais pas envie de me forcer pour être avec quelqu’un qui n’était pas la bonne personne pour moi. » Ceci dit, le duo est demeuré en contact, mais sur une base purement amicale.

Depuis décembre dernier, donc, Simon devait se faire discret, même s’il n’était pas en couple. Pas question de s’afficher publiquement avec une nouvelle conquête tant que L’amour est dans le pré était en ondes.

« Quand tu es célibataire, tu as un peu l’impression de mettre ta vie sur le hold, c’est certain. » Par contre, la visibilité que lui a fournie sa présence hebdomadaire au petit écran n’est pas négligeable. Simon connaît une certaine popularité auprès de la gent féminine sur les réseaux sociaux.

« Ça ouvre beaucoup de portes, mais je ne veux pas profiter de ça. J’ai beaucoup de respect pour les jeunes femmes qui m’écrivent », dit-il.

On ne dévoilera pas tous ses secrets, mais disons qu’il semble y avoir un peu de romance dans l’air...